Retour en haut
Innovation

#MedTech Bioserenity va lancer son vêtement intelligent pour diagnostiquer l’épilepsie

#MedTech : Bioserenity va lancer son vêtement intelligent pour diagnostiquer l’épilepsie
par

Fondée il y a 2 ans par le docteur Hala Nasser (neurophysiologue à l’hôpital Robert Debré) et Pierre-Yves Frouin (ingénieur dans le diagnostic médical), la startup Bioserenity développe une solution de santé intelligente pour le suivi et le diagnostic de l’épilepsie. Une prouesse qui intervient à la croisée de 2 constats : la transformation de l’industrie du diagnostic et l’émergence du “Point of Care”.


L’épilepsie est une maladie qui touche 65 millions de personnes dans le monde. Lourde et handicapante, cette maladie chronique est traditionnellement détectée par un électroencéphalogramme (ECG), et se déclare à 50% à la période de l’enfance. Aujourd’hui, 3 à 5 années sont nécessaires pour stabiliser cette pathologie et c’est justement ce circuit de détection que souhaite raccourcir la startup Bioserenity, lauréate notamment du concours Tremplin Entreprise.



Nous avons décidé de travailler sur le « Point of Care », c’est à dire le fait de proposer au patient un système qui peut le suivre au quotidien, même en dehors des murs de l’hôpital. Avec le Neuronaute, nous avons développé une solution de santé intelligente pour le suivi et le diagnostic de l’épilepsie” , raconte Pierre-Yves Frouin.

Concrètement, il s’agit d’un vêtement connecté à des capteurs secs actifs, permettant de récolter des données ensuite analysées au sein d’un logiciel dédié. Grâce à une levée de fonds de 3 millions d’euros bouclée en novembre 2015 auprès de Kurma Diagnostics et Idinvest Partners, la jeune pousse prépare désormais la sortie de son produit et la phase de commercialisation.

bioserenity

Il s’agit bien d’un dispositif médical et non pas un produit pour le bien-être, les patients devront donc passer par un médecin pour être équipés. Notre vêtement a été conçu en partenariat avec l’Institut du Cerveau et de la Moëlle Epinière, où nous avons nos bureaux. Nous travaillons en étroite relation avec les médecins hospitaliers” , précise Pierre-Yves Frouin.

Car au final, les clients sont les hôpitaux, qui achètent ce dispositif afin de le proposer ensuite aux patients atteints d’épilepsie. 2016 sera donc l’année de la sortie officielle du produit et de la commercialisation. L’équipe, actuellement composée de 21 personnes, va doubler dans les 18 prochains mois pour atteindre une quarantaine de personnes. D’autres projets sont aussi à l’étude, comme la diversification du produit dans la lutte contre les troubles du sommeil.

Bioserenity, lauréat de Tremplin Entreprise

Lauréat de Scientipôle Initiative, Bioserenity est aussi lauréat du concours Tremplin Entreprises organisé par le Sénat et l’Essec. “Il s’agit d’un concours qui a donné de la crédibilité à notre projet. Cela montre aux futurs investisseurs, au-delà de la visibilité médiatique, que le projet a été validé par un jury compétent et expert de nos problématiques” , témoigne Pierre-Yves Frouin.

L’appel à candidatures pour Tremplin Entreprises se clôture le 14 février : plus d’informations et inscriptions

  • Elsa Gauffier

    Bonjour, juste c’est EEG (électroencéphalogramme) pas ECG (électrocardiogramme)…
    Un dispositif qu’en tant que parent d’enfant épileptique j’attend beaucoup !!!