Retour en haut
Innovation

#OpenInno Intelligence artificielle, réalité virtuelle… Que nous réservent les hackathons en 2017 ?

#OpenInno : Intelligence artificielle, réalité virtuelle… Que nous réservent les hackathons en 2017 ? Crédit : iStock by Getty Images
par

BeMyApp, spécialisé dans l’organisation d’événements pour l’écosystème startup et tech, dévoile une infographie récapitulative sur le phénomène des hackathons dans le monde entier. L’occasion pour la jeune pousse de faire le point sur les tendances qui devraient émerger en 2017 dans ce type d’événements. 

Depuis quelques années, le hackathon est devenu l’une des tendances de l’open innovation. Facile à mettre en place et peu coûteux, celui-ci permet à ses organisateurs de mobiliser tous types de participants (développeurs, salariés, étudiants, chercheurs, etc.) afin de prototyper des applications ou des produits, le tout en moins de 72 heures.

Alors que certains détracteurs de ce type d’événements pointent du doigt les défauts d’organisation,  le manque de projets de rupture qui en sortent ou encore les faibles budgets alloués aux prototypes, le hackathon évolue aujourd’hui pour s’adapter aux nouvelles attentes des entreprises, qu’elles soient internes ou externes.

Pour faire le point sur cette dernière année et évaluer les tendances à venir, BeMyApp s’est appuyé sur les données de sa plateforme hackathon.com, dédiée à la mise en avant des différents hackathons organisés dans le monde entier, afin de publier une infographie chiffrée.

La France dans le top 5 des pays organisateurs

Si l’Hexagone ne compte que 196 hackathons organisés en 2016, bien loin derrière les 1568 mis en place aux États-Unis, ou les 470 lancés en Angleterre, elle peut tout de même se targuer de faire partie du top 5 des pays organisateurs l’an passé, juste derrière l’Allemagne (223 hackathons organisés en 2016).

La France est en retard en termes de communication sur les hackathons, contrairement aux pays anglophones. Leur nombre est pourtant en croissance chaque trimestre dans l’Hexagone, l’écart va se gommer petit à petit

Davy Laudet, directeur marketing de BeMyApp

Au total en 2016, plus de 200 000 personnes auront ainsi participé à au moins un hackathon. La majorité d’entre eux sont salariés (42,8%), mais également étudiants (21,1%), indépendants (18,9%), entrepreneurs (9,6%) ou en recherche d’emploi (7,6%). Des fusions de compétences (web, mobile, hardware, etc.) qui ont finalement permises de voir éclore plus de 13 000 prototypes, dans près de 100 pays.

Il est également intéressant de noter que tous les secteurs se sentent aujourd’hui concernés par la mise en place de hackathons pour booster leur aspect innovation. Ainsi, si l’industrie tech reste la plus active dans l’organisation de hackathons (33,4% des événements), la banque, la grande distribution, ou encore la santé s’intéressent de plus en plus à ce type de rassemblement.

Toutes les industries non-tech ont pris conscience de l’intérêt du hackathon. La santé fait partie de celles dont la progression a été l’une des plus importantes en 2016

Davy Laudet

Et en 2017 ?

Cette année, les hackathons internes devraient voir leur nombre se multiplier. Ceux-ci, qui représentent 25% des hackathons organisés en 2016, profiteront de l’envie des grands groupes de faire la part belle à l’innovation interne et au travail collaboratif.

Les hackathons continueront bien évidemment à se développer en masse, mais sous différentes formes. En France, les hackathons en région vont permettre d’assurer la progression de l’Hexagone sur ce créneau, déjà amorcée depuis un an.

De nouveaux formats de hackathons se développeront également, intégrant par exemple des programmes d’accélération ou d’incubation afin d’assurer le développement des projets amorcés. Un nombre croissant d’entreprises utilise ces événements pour déclencher un processus d’innovation et surtout contruire leur propre écosystème de startups.

Enfin, les applications mobiles ne seront plus au centre des hackathons, qui feront de plus en plus la part belle à l’intelligence artificielle ou encore à la réalité virtuelle. Les entreprises investiront ainsi davantage leurs ressources et leurs fonds dans ces deux domaines en 2017.

 hackathons bemyapp

Mots clés : bemyapp