Retour en haut
Finance

#BioTech Olnica lève 500 000 euros pour développer ses outils de lutte contre la contrefaçon

#BioTech : Olnica lève 500 000 euros pour développer ses outils de lutte contre la contrefaçon
par

Basée à Rennes, la startup Olnica vient d’annoncer avoir bouclé une levée de fonds de 500 000 euros auprès de Starquest Capital et de Logoden Participations. Ce second tour de table a pour ambition d’accompagner Olnica dans son développement à l’international, et de continuer à faire face à la contrefaçon qui représente aujourd’hui un préjudice de près de 300 milliards d’euros dans le monde.


Fondée par Nicolas Kerbellec, la société Olnica se présente comme une solution de sécurité et de marquage anti-contrefaçon pour la protection des matériaux et des produits finis. Il aura fallu 10 ans de recherche au sein du laboratoire de l’INSA pour mettre au point cette technologie basée sur des marqueurs invisibles chimiques photo-luminescents, appelés “taggants”.

Les technologies développées par Olnica sont brevetées en France, en Europe, aux États-Unis, en Chine et au Canada. Starquest Capital vient donc d’investir dans Olnica, aux côtés de Logoden Participations, qui regroupe la plupart des investisseurs historiques, pour un montant global de près de 500 000 euros. La contrefaçon semble avoir un impact économique majeur sur la société : elle représente 5 à 9% du commerce économique mondial, soit 200 à 300 milliards d’euros, selon le rapport sur la contrefaçon en France édité par Etudes et Analyses.

Ses produits anti-contrefaçon et de marquage à code unique sont, depuis leur commercialisation il y a quelques mois, utilisés dans des secteurs économiques très variés. « Cela va du cosmétique à la papeterie et au textile, en passant par les transports de fonds pour le marquage des billets, ou encore les professionnels des casinos pour la protection des jetons », précise Nicolas Kerbellec, président de la société, dans les colonnes des Echos.

Prochainement en phase de recrutement à Rennes, Olnica va développer sa force commerciale à l’international afin de répondre à des sollicitations venant du monde entier. Plus d’un million d’euros seront investis dans les 5 prochaines années, et cette ambition devrait être accompagnée d’une souscription à un prêt d’amorçage émis par Bpifrance.

Crédit Photo : Shutterstock