Retour en haut
Levée de fonds

#Dropshipping Ecopresto annonce une nouvelle levée de fonds de 200 000 euros

#Dropshipping : Ecopresto annonce une nouvelle levée de fonds de 200 000 euros
par

Basée à la Roche Sur Yon en Vendée (85), la startup Ecopresto vient d’annoncer avoir bouclé une seconde levée de fonds de 200 000 euros, après s’être lancée en 2013 avec 300 000 euros. Cette seconde opération financière a été effectuée auprès de Pays de la Loire Développement (Sodero gestion) et le Fonds Régional IDEE, et est destinée à l’accélération de son développement.


Lauréate en 2014 des Trophées Territoires Innovation dans la catégorie numérique, la société Ecopresto dévoile aujourd’hui ses nouvelles ambitions : devenir un acteur incontournable sur le marché de la distribution connectée. Ecopresto est ainsi une plate-forme internet B2B qui rapproche les e-commerçants des fabricants et des grossistes. L’outil, intégralement web, adapte le concept de drop shipping implanté aux USA depuis plus de 10 ans pour servir les marchands européens. A ce jour, la startup est leader en France sur ce marché et entend se développer beaucoup plus en Europe.

« Le dropshipping est un modèle innovant de distribution qui permet à un e-commerçant de vendre un produit qu’il n’a pas en stock. Il le fait livrer directement chez son client depuis le fournisseur ou fabricant partenaire. Les enjeux commerciaux et techniques sont très importants pour fluidifier la distribution en flux tendu, notamment la synchronisation des informations de stocks sur l’ensemble des points de vente e-commerce » ajoute Stéphane Poirier, président d’Ecopresto. 

Après 2 années de Recherche et Développement, la société Ecopresto a clôturé son second exercice à 200 000 euros de chiffre d’affaires (130 000 euros en 2013) et souhaite atteindre 400 000 euros de CA à la fin de l’année 2015. Véritable lieu de sourcing de nouveaux produits à vendre pour les marchands, Ecopresto propose depuis fin janvier un catalogue de plus de 30 000 références uniques aux e-commerçants français et européens.

Soutenue par des réseaux d’accompagnement comme Bpifrance, Atlanpole, le Réseau Entreprendre ou encore le Conseil Général de Vendée, la jeune pousse souhaite maintenant consolider son équipe commerciale et technique (5 personnes) avec 3 nouveaux recrutements.



Mots clés : Bpifrance