Retour en haut
Levée de fonds

#EdTech Accompagnée par L’Accélérateur, la startup Beedeez lève 150 000 euros

#EdTech : Accompagnée par L’Accélérateur, la startup Beedeez lève 150 000 euros
par

Sélectionnée pour la nouvelle saison de L’Accélérateur, la startup Beedeez vient d’annoncer avoir bouclé son premier tour de table à 150 000 euros auprès de d’organismes d’accompagnement et d’investisseurs privés. La jeune pousse compte sur cet apport financier pour développer son activité auprès des entreprises.


Lancée il y a quelques mois par quatre mordus d’apprentissage, frustrés de ne rien pouvoir faire de constructif durant leurs temps de transports quotidiens, la startup Beedeez permet d’apprendre pendant les moments perdus de la journée. Les temps passés dans le métro (l’application fonctionne en hors-ligne) ou encore les files et salles d’attente par exemple, deviennent des moments propices à l’apprentissage. Les formats très courts et ludiques qu’elle propose permettent d’apprendre facilement sur des sujets très variés.

Car en coulisses, Beedeez est aussi une solution collaborative. Une plateforme web ouverte permet à chacun de venir créer son propre contenu et de le diffuser à tous ou seulement à sa communauté. Depuis quelques mois, l’équipe Beedeez a également ajouté un volet professionnel à l’application. Rapidement adopté par les services RH et Communication des entreprises, l’outil permet de diffuser de manière très efficace les bonnes pratiques et les informations les plus importantes pour les collaborateurs.

L’apprentissage court et ludique s’insère ainsi parfaitement dans le quotidien du collaborateur. Le contenu est souvent très pratique et opérationnel pour les équipes : pas de formation interminable, simplement la notion dont on a besoin en fonction du temps dont on dispose. Elle annonce donc une levée de fonds de 150 000 euros auprès d’organismes d’accompagnement et d’investisseurs privés.

beedeez-équipe

L’outil fonctionne bien auprès du grand public, pourquoi se tourner vers les entreprises ?

Il est vrai qu’au début nous étions essentiellement une application grand public, expliquent Julien Huelvan, président de Beedeez et Quentin Brunel, directeur général. Mais durant les premiers mois après la sortie de l’application, nous avons participé à beaucoup d’événements pour les startups durant lesquels des entreprises venaient nous voir pour nous dire : “Super votre idée ! Mais nous on aimerait bien l’utiliser en interne avec du contenu privé, uniquement pour nos équipes”. Au bout d’un moment, on s’est dit qu’il y avait un vrai besoin et qu’il serait dommage de ne pas offrir nos services aux entreprises, où l’apprentissage est tout aussi essentiel. C’est sans regret depuis, puisque cette approche est extrêmement instructive et enrichit sans cesse notre vision, sans pour autant dénaturer notre offre B to C. Le monde du mobile learning dans les entreprises en est à ses prémisses, il y a encore tout à faire

beedeez

Article proposé et écrit par  Simon Févry

Mots clés : levee de fonds