Portfolio#MaddyStory
28 avril 2016

De JolieBox à BirchBox, une jeune pousse française à l’assaut du marché de la beauté

Birchbox France, c’est l’histoire d’un coffret qui voulait révolutionner les routines beauté. Créée par Quentin Reygrobellet et Mathilde Lacombe sous le nom de JolieBox, la petite startup française a rapidement su séduire sa grande soeur américaine BirchBox,  pionnière sur le marché des box beauté.

Pour comprendre l’histoire de BirchBox France, il faut d’abord remonter à celle de JolieBox. Créée au cours de l’été 2011 par Quentin Reygrobellet et Mathilde Lacombe, la startup française bouleverse le secteur français des cosmétiques en développant une « box » beauté, remplie de produits divers de toutes marques, de la plus confidentielle à la plus courue. 

«  Notre ambition était de réussir à lever cette barrière à l’achat sur internet en proposant une expérience de test ludique, accompagnée et personnalisée « 

Chaque box est adaptée au profil et aux besoin de ses utilisatrices. Une fois que celles-ci ont pu tester les produits, elle peuvent se rendre sur l’e-shop pour acheter leurs coups de coeur. JolieBox connait alors un rapide succès : un an après son lancement, le service s’étendait à l’Angleterre et à l’Espagne.

joliebox

De JolieBox à BirchBox France

En décembre 2012, JolieBox annonce sa fusion avec le groupe Birchbox, précurseur dans le secteur des box beautés lancé en septembre 2010 à New York par Hayley Bena et Katia Beauchamp.  La marque Birchbox France apparait ainsi en juillet 2013 et permet à la box de Quentin Reygrobellet et Mathilde Lacombe de passer d’une poignée de partenaires à sa création, à plus de 250 aujourd’hui, rien qu’en France.

«  La vision de Birchbox et celle de JolieBox étaient similaires, leurs ambitions égales : le secteur des cosmétiques devait lui aussi bénéficier de toute la plus-value d’internet pour proposer une expérience d’achat non pas différente, mais meilleure que dans les circuits traditionnels de distribution de la beauté « 

Un rapprochement alors tout naturel ‘pour les deux entités, la croissance rapide de JolieBox en Europe ayant permis d’aligner les ambitions de déploiement du groupe au niveau international. BirchBox France a depuis conservé son essence mais a adopté l’identité de Birchbox et a profité de la force de frappe de ce groupe mondialement connu. 

BIRCHBOX_Box3

1 million d’abonnés à travers six pays

Si le groupe BirchBox ne communique pas sur les chiffres réalisés par pays, Quentin Reygrobellet avoue cependant que la France est le second contributeur à la croissance du groupe. Une société qui compte à ce jour plus d’1 million d’abonnés à travers 6 pays (USA, France, Angleterre, Irlande, Espagne, Belgique), dont la moitié font leur shopping beauté sur le e-shop du groupe.

«  L’implantation dans 6 pays permet de travailler en synergie, notamment sur les fonctions commerciales et éditoriales qui dénichent chaque jour de nouvelles marques. Tout en s’assurant de proposer une expérience d’achat et de découverte de la beauté qui correspondent aux marchés nationaux « 

Une réussite de groupe portée avant tout par la maîtrise des datas. Une analyse pointue qui permet à BirchBox de pousser loin l’expérience client par la personnalisation de ses box et la mise en place de recommandations personnalisées.

«  C’est doublement vertueux : pour les marques que nous distribuons, et pour les clientes que nous servons « 

BIRCHBOX_Box2

Et après ? 

Le groupe continue aujourd’hui de déployer sa stratégie de distribution physique en France, en y implantant quatre corners aux Galeries Lafayette (Toulouse, Marseille, Strasbourg) et au Bon Marché de Paris. Les clientes peuvent ainsi, sur ces espaces de vente, non seulement découvrir une sélection de marques de l’e-shop BirchBox, mais surtout construire, avec une conseillère, leur box sur mesure, composé de 5 produits en format voyage.

 » Nous travaillons sur deux axes principaux : la croissance de nos abonnées en France, et l’élargissement de l’offre sur notre e-shop. Avec en ligne de fond le travail constant sur la qualité du service d’accompagnement et sur la personnalisation », conclut Quentin Reygrobellet. 

Aux États-Unis, une première boutique BirchBox a déjà ouvert à New York, l’histoire se répétera-t-elle en France ?