Maddyness

Gojob lève 17 millions d’euros pour faire évoluer le travail temporaire en France

Comments
Partager :
Up
Partie précédente
1 —
Partie suivante
Down
Maddyness
Up
Menu
Partie 1
Down
Finance

Gojob lève 17 millions d’euros pour faire évoluer le travail temporaire en France

Pepper Pepper Pepper
420 - trending  |  
Comments
Par Iris Maignan - 31 janvier 2018 / 00H00 - mis à jour le 09 mars 2018

La startup aixoise Gojob, spécialisée dans le travail temporaire, vient de boucler un tour de table de 17 millions d’euros. Une opération qui porte à près de 19 millions d’euros les fonds levés par la jeune pousse depuis sa création en avril 2015.

C’est l’une des plus belles opérations du secteur du travail temporaire numérique en Europe. Et une nouvelle preuve de l’intérêt des investisseurs pour un marché qui ne cesse d’évoluer, en particulier ces dernières années. Gojob, la jeune pousse aixoise lancée en avril 2015 par Pascal Lorne, vient de lever 17 millions d’euros auprès de Kois Invest, un fonds belge spécialisé dans l’impact investing mais aussi Breega Capital et plusieurs entrepreneurs de renom parmi lesquels Pierre Kosciusko-Morizet, Olivier Mathiot, Fréderic Mazzella, et Jean-Baptiste Rudelle. Tous ont remis au pot après la dernière levée de fonds de la jeune pousse (1,4 million d’euros), en mai 2016.

À relire : L’impact Investing, pour que grandes causes et rendement ne s’opposent plus

L’opération permettra à Gojob d’investir davantage dans le développement de services destinés à ses utilisateurs, particuliers et entreprises. Une accélération qui passera par le lancement de nouvelles fonctionnalités « pour gérer encore plus facilement les relevés d’heure et les contrats électroniques », précise la startup, ou encore par l’amélioration des algorithmes de matching développés afin de mettre en relation les travailleurs en recherche de missions temporaires et les entreprises.

«  Cet investissement s’inscrit totalement
dans la stratégie de Kois Invest,
qui résout de grands problèmes sociétaux,
tels que l’emploi,
par le financement et le développement
d’entreprises à haut potentiel « 

Charles-Antoine Janssen, fondateur de Kois Invest

Pour cela, la jeune pousse qui compte 30 collaborateurs à son bord compte recruter une vingtaine de nouveaux talents au cours des prochains mois. La moitié d’entre-eux viendront renforcer l’équipe d’ingénieurs de Gojob, à ce jour composée de 10 personnes.

En moins de trois ans, Gojob a réussi à rassembler près de 500 entreprises et plus de 2500 intérimaires sur sa plateforme. La jeune pousse, présente dans 25 villes, revendique une croissance annuelle à trois chiffres. Son crédo : offrir la possibilité à tous de trouver du travail, quel que soit leur âge, leur origine ou leur diplôme. Parmi ses concurrents français, on retrouve StaffMe, Bruce, ou encore Crafty.

GoJob en quelques chiffres

  • Créé en 2015
  • Fondateur : Pascal Lorne
  • Siège : Aix-en-Provence
  • 19 millions d’euros levés depuis sa création
  • Chiffre d’affaires annuel non communiqué
Par

Iris Maignan

31 janvier 2018 / 00H00
mis à jour le 09 mars 2018
Business
Menu
Entrepreneurs
Menu
Finance
Menu
Innovation
Menu
Technologies
Menu
MaddyShop
MaddyShop
Agenda
Agenda
MaddyEvent
MaddyEvent
MaddyJobs
MaddyJobs
MaddyStudio
MaddyStudio
S'abonner à notre newsletter
À propos
Mentions Légales
Articles les plus consultés
>
Search
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Search
Nos services
Les catégories
Maddynews
Recevez le résumé de nos articles directement dans votre boîte mail
Hmm... Il y a visiblement eu un soucis :(
Maddyness

Comme vous le savez, Maddyness est à la pointe de l'innovation.
Malheureusement il semble que votre navigateur ne le soit pas encore...

Pour une bonne expérience de navigation
(et être au top de la modernité) pensez à passer sur :
Chrome
Chrome
Safari
Safari
Firefox
Firefox
Edge
Edge