Maddyness

Privateaser lève 10 millions d’euros et recrute 40 nouveaux collaborateurs

Comments
Partager :
Up
Partie précédente
1 —
Partie suivante
Down
Maddyness
Up
Menu
Partie 1
Down
Finance

Privateaser lève 10 millions d’euros et recrute 40 nouveaux collaborateurs

Pepper Pepper Pepper
7900 - on fire  |  
Comments
Par Iris Maignan - 12 mars 2018 / 07H00 - mis à jour le 12 mars 2018

Privateaser, qui édite une plateforme de réservation de lieux, vient de boucler un nouveau tour de table de 10 millions d'euros auprès de Serena Capital, ISAI et FJ Labs pour renforcer son offre et son équipe.

On n’arrête plus Privateaser : la jeune pousse vient de boucler un quatrième tour de table de 10 millions d’euros auprès de Serena CapitalISAI et FJ Labs pour atteindre son objectif : devenir la première plateforme européenne de réservation d’événements en ligne, tout en permettant aux professionnels de gérer et opérer sur un seul et même outil, l’ensemble de leurs évènements et dépenses attenantes.

À relire : De Paris à Madrid, comment Privateaser a changé le visage de l’événementiel en 3 ans

Privateaser a parcouru un sacré bout de chemin depuis ses débuts en tant que plateforme de réservation de bars : elle ambitionne aujourd’hui de devenir le leader dans l’évènementiel en BtoB sur le marché européen. Elle qui a déjà séduit 3 800 clients dont BNP Paribas, Accenture ou la SNCF, compte construire un outil de gestion des budgets événementiels, à la manière de ce qu’ont pu faire American Express Global Business Travel ou Carlson Wagonlit dans le travel management.

« Il n’existe pas encore d’outil dédié à l’event management sur le marché, alors même que les évènements pèsent en moyenne 0.5 à 1% du chiffre d’affaires des entreprises, soit plus de 20 milliards d’euros en France et 100 milliards d’euros en Europe » explique Nicolas Furlani, cofondateur de Privateaser.

Home Page Privateaser

Les objectifs à 5 ans sont très clairs pour Privateaser : « être présent dans les plus grandes villes en Europe, générer chez nos partenaires 500 millions d’euros de volume d’affaires et  apporter un gain de temps de 80% aux entreprises dans l’organisation de leurs évènements » détaille Nicolas Furlani. Pour y parvenir, la jeune pousse mise sur l’amélioration de son outil dédié aux managers de lieux, avec un focus sur le pilotage du remplissage de leur établissement (yield management).

La levée devrait aussi permettre à Privateaser de renforcer ses équipes et passer de 40 à 80 collaborateurs dans les 18 prochains mois. Un renforcement pour partir conquérir d’ici la fin de l’année de nouveaux pays, après la France et l’Espagne. S’il est trop tôt pour localiser précisément les velléités internationales de la jeune pousse, on sait d’ores et déjà qu’elle vise des villes avec une concentration forte, un pouvoir d’achat élevé, et totalisant au moins 2 millions d’habitants.

 » Londres, Berlin, Milan… Voilà le genre de villes que l’on cible,
des villes d’envergure en accord avec notre modèle « 

Nicolas Furlani, cofondateur de Privateaser

Privateaser en quelques chiffres

  • Créé en 2014
  • Fondateurs : Nicolas Furlani, Raphael Kolm et Alexandre Paepegaey
  • Siège : Paris
  • Montant levé depuis la création : 13,8 millions d’euros
  • Chiffre d’affaires annuel non communiqué
Par

Iris Maignan

12 mars 2018 / 07H00
mis à jour le 12 mars 2018

Business

Menu

Entrepreneurs

Menu

Finance

Menu

Innovation

Menu

Technologies

Menu
MaddyShop
MaddyShop
Agenda
Agenda
MaddyEvent
MaddyEvent
MaddyJobs
MaddyJobs
MaddyStudio
MaddyStudio
S'abonner à notre newsletter
À propos
Mentions Légales
Articles les plus consultés
>
Search
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Search
Nos services
Les catégories
Maddynews
Recevez le résumé de nos articles directement dans votre boîte mail
Hmm... Il y a visiblement eu un soucis :(
Maddyness

Comme vous le savez, Maddyness est à la pointe de l'innovation.
Malheureusement il semble que votre navigateur ne le soit pas encore...

Pour une bonne expérience de navigation
(et être au top de la modernité) pensez à passer sur :
Chrome
Chrome
Safari
Safari
Firefox
Firefox
Edge
Edge