Actus#Mécénat
29 mars 2018

Google accorde 2,4 millions de dollars à INCO, Chance et OpenClassrooms pour relancer l’emploi

Le géant américain Google avait annoncé il y a quelques mois s'engager en faveur de l'emploi. Il passe à la concrétisation ce jeudi en subventionnant à hauteur de 2,4 millions de dollars trois entreprises sociales françaises : INCO Academy, Chance et OpenClassrooms.

En janvier, Facebook investissait 10 millions d’euros en France, notamment dans la formation et la recherche en matière d’intelligence artificielle. C’est au tour de Google de concrétiser son intérêt pour l’Hexagone avec une dotation de 2,4 millions de dollars (environ 1,9 million d’euros) accordée à trois entreprises sociales françaises qui repensent le marché de l’emploi et aident leurs utilisateurs à se former : INCO Academy, Chance et OpenClassrooms.

Cette subvention privée doit permettre aux trois pépites d’améliorer leurs outils et d’aider davantage de personnes à se former. En outre, Google.org, offre aux trois entreprises un mécénat de compétences, grâce auquel elles pourront glaner conseils et mentorat auprès de salariés de Google. « La France ouvre la voie de l’innovation pour connecter les populations en difficulté à l’emploi. Nous sommes ravis de soutenir INCO, Chance et OpenClassrooms et sommes impatients de travailler avec eux pour favoriser un marché de l’emploi plus inclusif« , ​a déclaré Jacquelline Fuller, directrice de Google.org, fondation philanthropique de Google.

INCO Academy prépare les publics éloignés de l’emploi aux métiers de demain (métiers de la 3D ou pilotage de d​rones, par exemple) à travers des parcours de formation professionnalisants, afin de les aider à accéder à des emplois dans le secteur des nouvelles technologies. De son côté, Chance s’appuie sur la robotisation et l’intelligence artificielle pour établir un profil comportemental de données pour chaque candidat, les profils correspondant aux besoins identifiés et
calibrés pour les entreprises partenaires étant ensuite envoyés aux employeurs potentiels. Enfin OpenClassrooms présente des formations professionnalisantes 100% en ligne sur les compétences d’avenir, menant à un titre certifié, pour favoriser l’insertion professionnelle et l’employabilité des étudiants.

En janvier, Facebook investissait 10 millions d’euros en France, notamment dans la formation et la recherche en matière d’intelligence artificielle. C’est au tour de Google de concrétiser son intérêt pour l’Hexagone avec une dotation de 2,4 millions de dollars (environ 1,9 million d’euros) accordée à trois entreprises sociales françaises qui repensent le marché de l’emploi et aident leurs utilisateurs à se former : INCO Academy, Chance et OpenClassrooms.

Cette subvention privée doit permettre aux trois pépites d’améliorer leurs outils et d’aider davantage de personnes à se former. En outre, Google.org, offre aux trois entreprises un mécénat de compétences, grâce auquel elles pourront glaner conseils et mentorat auprès de salariés de Google. « La France ouvre la voie de l’innovation pour connecter les populations en difficulté à l’emploi. Nous sommes ravis de soutenir INCO, Chance et OpenClassrooms et sommes impatients de travailler avec eux pour favoriser un marché de l’emploi plus inclusif« , ​a déclaré Jacquelline Fuller, directrice de Google.org, fondation philanthropique de Google.

INCO Academy prépare les publics éloignés de l’emploi aux métiers de demain (métiers de la 3D ou pilotage de d​rones, par exemple) à travers des parcours de formation professionnalisants, afin de les aider à accéder à des emplois dans le secteur des nouvelles technologies. De son côté, Chance s’appuie sur la robotisation et l’intelligence artificielle pour établir un profil comportemental de données pour chaque candidat, les profils correspondant aux besoins identifiés et
calibrés pour les entreprises partenaires étant ensuite envoyés aux employeurs potentiels. Enfin OpenClassrooms présente des formations professionnalisantes 100% en ligne sur les compétences d’avenir, menant à un titre certifié, pour favoriser l’insertion professionnelle et l’employabilité des étudiants.