3 mai 2018
3 mai 2018
Temps de lecture : 3 minutes
3 min
7404

JEF Label lève 400 000 euros pour labelliser les entrepreneurs à potentiel

JEF Label, la startup qui labellise les entrepreneurs à potentiel et les connecte ensuite à l’ensemble de l’écosystème entrepreneurial, vient de boucler une levée de 400 000 euros auprès d’un groupe de business angels emmené par Thierry Mulliez. Objectif : accélérer son développement dans l'Hexagone.
Temps de lecture : 3 minutes
Partager
Ne passez pas à côté de l'économie de demain, recevez tous les jours à 7H30 la newsletter de Maddyness.

C'est une nouvelle qui pourrait réjouir les jeunes entrepreneurs de l'écosystème startup : JEF Label vient d'annoncer avoir bouclé un premier tour de table de 400 000 euros auprès d’un groupe de business angels emmené par Thierry Mulliez (président d’Agapes et HTM, ex-président de l’Association Familiale Mulliez). Créée en 2015 par Nicolas Jeanne et installée à Lille, Paris et Lyon, la startup labellise les entrepreneurs à potentiel et les connecte ensuite à l’ensemble de l’écosystème entrepreneurial. Un processus de labellisation propre, construit pendant plusieurs années avec des entrepreneurs à succès : Alexandre Malsch de Melty, Michel de Rovira de Michel&Augustin, Jacques-Antoine Granjon de Ventes-privées.com...

Pour en bénéficier, les startups doivent répondre à quatre critères (moins de 6 ans, aspect novateur, preuve de concept et volonté de développement) et passer par un processus de sélection d'un mois, avec une analyse basée sur 28 paramètres, portant pour moitié sur l'humain et pour moitié sur le produit (capacité d'exécution, product-market fit, capacité à fédérer, financement...). À ce jour, près de 230 jeunes pousses ont obtenu la reconnaissance de JEF Label, parmi lesquelles Pumpkin, Yogist, Dagoma, Fly The Nest ou encore Phenix. "Le but ce n’est pas de dire si la startup va marcher - ça personne ne peut le dire - mais de donner un gage de crédibilité global" explique Nicolas Jeanne, fondateur de JEF Label.

Après avoir obtenu la certification et s'être acquittées du paiement du forfait (390 euros par an), les startups sont connectées à l’ensemble des acteurs de l’écosystème entrepreneurial via des événements physiques, mais aussi via la plateforme JEFlink - inaugurée en septembre dernier par Bruno Le Maire. Experte de l’innovation collaborative, l’équipe de JEF Label se targue de créer des mises en relation “win-win” sur-mesure pour permettre aux startups, PME, ETI, et grands groupes d’étendre leurs marchés ou de développer de nouveaux produits innovants.

JEF Label est au début une initiative avec des copains entrepreneurs, avec lesquels nous avions fait le constat qu’un entrepreneur a besoin de faire des bonnes rencontres pour réellement avancer. Une proposition de valeur qui n’existait pas en tant que tel : personne ne fait du réseau son métier.
Nicolas Jeanne, fondateur de JEF Label

Ce premier tour de table devrait donc permettre à JEF Label de recruter de nouveaux collaborateurs pour accélérer son développement dans d’autres régions. La jeune pousse, composée actuellement de 12 personnes, prévoit de monter à 20 d'ici la fin de l'année. Ces profils, en majorité technos et commerciaux, participeront à couvrir le reste de la France, à commencer par le Sud (Marseille, Toulouse et Montpellier) puis la côté Atlantique, de Nantes à Bordeaux. Avec une ambition : devenir le premier réseau entrepreneurial Européen d'ici à 2020.