Les startups françaises ont levé 10 millions d’euros du 28 avril au 4 mai 2018

Chaque semaine, Maddyness dresse le bilan des levées de fonds de la semaine qui vient de s’écouler. Cette semaine, 6 opérations ont permis aux startups françaises de lever plus de 10 millions d’euros.

Montant
10,8
Nombre d’opérations
-27
Inscrivez-vous à notre newsletter MaddyMoney

Si en mai, chacun fait ce qui lui plaît, les startups françaises ont visiblement décidé de profiter des beaux jours pour se reposer ! Avec seulement 10,8 millions d’euros rassemblés en cette première semaine du mois à travers 6 petites opérations, la fête du Travail n’a pas été l’occasion pour les jeunes pousses de l’Hexagone de faire preuve de grandes velléités financières.

Avec 4,5 millions d’euros, Uwinloc prend logiquement la tête du classement des opérations les plus importantes. A peine six mois après son précédent tour de table, la startup toulousaine a récidivé auprès d’Elaia Partners, ACE, GALIA Gestion et M-Capital Partners pour accélérer le développement commercial, notamment à l’international, de ses étiquettes connectées.

Pixminds se classe deuxième avec un tour de table de 2,5 millions d’euros, réalisé auprès du fonds d’investissement Maelo. La startup a développé plusieurs technologies permettant de créer des expériences de divertissement immersives et très réalistes.

Enfin, HySiLabs complète le podium avec une levée de 2 millions d’euros bouclée grâce à Crédit Agricole Alpes Provence, PACA Investissement, R2V, InnoEnergy et bpifrance. La jeune pousse a mis au point un système de transport d’hydrogène fiable et sécurisé.

Un mois d’avril en demi-teinte

Avec 189,263 millions d’euros rassemblés, avril n’est certes pas à la hauteur des mois de janvier et février qui avaient été très dynamiques mais le bilan reste encourageant. Si les 42 opérations que nous avons recensées pourraient laisser entendre que le ticket moyen ait considérablement augmenté par rapport au mois précédent (60 levées pour 151 millions d’euros levés en mars), il ne faut pas oublier que plusieurs levées particulièrement importantes gonflent artificiellement le bilan : Scality (48,5 millions d’euros), Limflow (27 millions) et Alan (23 millions).

Si les levées à deux chiffres n’ont pas été légion – en plus des trois citées, seule LaFinBox a réussi à passer le palier et Infimed s’en est approché – le bilan du mois est toutefois excellent en ce qui concerne les opérations plus modestes. Avec moins d’une levée sur cinq située sous le million d’euros (19%), le ratio est le plus faible enregistré depuis le début de l’année. Ce qui a laissé la part belle aux levées entre 1 et 5 millions d’euros. Signe que les projets séduisent les investisseurs dont les poches pleines les encouragent à prendre davantage de risques.

Côté secteurs, les RH confirment l’essor enregistré depuis la fin de l’année dernière, avec pas moins de 5 opérations sur le mois. Derrière les technologies marketing et le segment de la mobilité et du transport enregistrent chacun 4 opérations, suivis par le retail et les Medtech qui ont perdu un peu de souffle avec seulement 3 opérations ce mois-ci.

Autres actualités financières

  • La startup Station, basée à San Francisco mais fondée par des Français, lève 3,25 millions de dollars
  • Kalray débloque auprès du fonds de l’Armée la deuxième tranche de sa levée de 23,6 millions d’euros réalisée en juin 2017
  • BlaBlaCar acquiert Less, la startup de covoiturage urbain fondée par Jean-Baptiste Rudelle
  • Agence Juridique signe un partenariat avec LebonExpertcomptable pour proposer aux entrepreneurs, TPE et PME une offre de services juridiques et comptables

Dans quel projet investir ?

VetPocket se définit comme le « carnet de santé de l’animal » à garder au fond de sa poche. L’application souhaite ainsi centraliser les informations liées à votre matou ou toutou préféré et faciliter les échanges entre propriétaire, vétérinaire et partenaires divers (gardien, assureurs, commerçants…). Elle embarque le carnet de santé de l’animal mais permet également de programmer des rappels de prise de traitement ou le régime alimentaire de Médor pour faciliter sa garde. Objectif ? 2375 euros.

Soutenez VetPocket