Maddyness

Easilys lève 1,8 million d’euros et fait entrer Bocuse à son capital

Comments
Partager :
Up
Partie précédente
1 —
Partie suivante
Down
Maddyness
Up
Menu
Partie 1
Down
Finance

Easilys lève 1,8 million d’euros et fait entrer Bocuse à son capital

Pepper Pepper Pepper
3869 - piping hot  |  
Comments
Par Geraldine Russell - 16 mai 2018 / 10H00

Après avoir réussi à séduire la maison Bocuse avec son outil de pilotage de restaurant, la startup Easilys l'a convaincue d'entrer à son capital à l'occasion de son troisième tour de table.

C’est un investisseur de marque qui s’invite au capital de la startup Easilys. À l’occasion d’un tour de table de 1,8 million d’euros, la maison Bocuse fait son entrée parmi les actionnaires de la jeune pousse, en même temps que Sodero Gestion, GO Capital et bpifrance. C’est la troisième opération financière d’Easilys, les deux premières ayant été bouclées en 2012 et 2013 pour financer le développement du logiciel de gestion de restaurant.

Le groupe Bocuse est passé de client à partenaire et investisseur lors de ce tour de table, une association qui devrait aider Easilys dans ses projets de développement à l’international, notamment en Amérique du Nord et en Asie. « Cela nous permet d’être associés à la marque Bocuse, qui est reconnue dans le monde entier« , souligne ainsi Emmanuel Grelaud, cofondateur de la startup aux côtés de ses deux frères. Et grâce à cet investissement, le groupe renforce sa présence aux côtés des restaurateurs indépendants et sa position en tant qu’apporteur de solutions opérationnelles.

Faire évoluer l’outil en fonction des besoins client

Depuis, celui-ci s’est étoffé de nombreuses autres fonctionnalités que celles dédiées à la gestion des stocks, des approvisionnements ou des commandes. Il intègre désormais la gestion des déchets, avec la possibilité de se plugger directement sur certains objets connectés pour accéder plus facilement aux données nécessaires. D’autres devraient être ajoutées prochainement, à la faveur de nouveaux développements, comme la gestion du plan sanitaire ou le recensement de producteurs pour aider les restaurateurs à s’approvisionner en circuit court.

« Nous mettons à la disposition des restaurateurs indépendants des technologies qui sont déjà utilisées par les grands groupes« , souligne Emmanuel Grelaud. La startup a déjà convaincu quelque 4000 établissements mais s’adresse également à la restauration collective et aux franchises de restauration. Elle compte ainsi aussi bien FoodChéri que Big Mamma parmi ses clients. Mais Easilys espère surtout élargir sa clientèle aux enseignes d’hôtellerie, un secteur dans lequel la France compte de nombreux poids lourds. Un atout sur lequel la startup compte bien miser pour s’imposer à son tour sur le segment de l’outil de pilotage dédié à l’hôtellerie-restauration.

Par

Geraldine Russell

16 mai 2018 / 10H00
mis à jour le 15 mai 2018
Nos derniers articles

Business

Menu

Entrepreneurs

Menu

Finance

Menu

Innovation

Menu

Technologies

Menu
MaddyShop
MaddyShop
Agenda
Agenda
MaddyEvent
MaddyEvent
MaddyJobs
MaddyJobs
MaddyStudio
MaddyStudio
S'abonner à notre newsletter
À propos
Mentions Légales
Articles les plus consultés
>
Search
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Search
Nos services
Les catégories
Maddynews
Recevez le résumé de nos articles directement dans votre boîte mail
Hmm... Il y a visiblement eu un soucis :(
Maddyness

Comme vous le savez, Maddyness est à la pointe de l'innovation.
Malheureusement il semble que votre navigateur ne le soit pas encore...

Pour une bonne expérience de navigation
(et être au top de la modernité) pensez à passer sur :
Chrome
Chrome
Safari
Safari
Firefox
Firefox
Edge
Edge