Actus#Crowdfunding
26 juin 2018

Top 5 des campagnes d’entrepreneuriat local du mois de juin

Marre des campagnes de financement participatif qui ne vous parlent pas ? Envie d’encourager les initiatives de vos régions ? Maddyness et la plateforme de crowdfunding Tudigo, référence du financement et de l’investissement de proximité en France, vous proposent cinq campagnes de crowdfunding dédiées à l’entrepreneuriat local qui méritent le coup d’oeil en ce mois de juin.

PARTAGER
SIGNALER UNE ERREUR ENREGISTRER PDF / EXPORTER

Chaque mois, Maddyness et Tudigo s’associent pour vous dévoiler cinq campagnes locales en cours de financement participatif. Ce mois-ci, découvrez La Brasserie des 3 BecsGaia-CreatorsBanh MiamEntre Deux Vins, et Minjat.

La Brasserie des 3 Becs :

Au pied du Massif du Vercors, Emmanuel Feraa, jeune ingénieur agronome, a établi sa ferme-brasserie en 2015 pour fabriquer des bières inspirées de son terroir, 100% bio et respectueuses de l’environnement. Il propose à des particuliers de devenir actionnaires et parties prenantes dans cette aventure entrepreneuriale ! Objectif : 295 000 euros.

Gaia-Creators :

Professionnel de la glisse et shaper local à Hossegor depuis plus de 15 ans, Thomas Paris a dessiné une collection de planche bio-sourcée, flexible, légère et résistante made in Europe. Son pari ? Faire plaisir à tous les riders quel que soit leur niveau ! Objectif  20 000 euros.

Banh Miam :

Le premier spécialiste du Bánh Mì, un délicieux sandwich vietnamien, va s’implanter à Bordeaux grâce à l’initiative de deux passionnés de voyage et de cuisine. Cette sandwicherie, qui ouvrira ses portes dans le quartier animé Saint Michel, proposera des recettes saines, fraîches et savoureuses. Objectif : 4000 euros.

Entre Deux Vins : 

Entre Deux Vins s’occupe de dénicher les vignobles les plus cachés. Depuis sa création, c’est plus de 80 vignerons débusqués pour notre plus grand plaisir. Amateurs de bons vins ? Vous pouvez parrainer un vignoble en conversion bio et adopter une parcelle de 6 pieds de vignes « cuvée ancestrale » ! Objectif : 7 500 euros.

Minjat !

Deux gersois et un cantalou avec les mêmes convictions : créer un nouveau magasin en circuit court qui propose des produits locaux de qualité. Que ce soit attablé à leur cantine ou à emporter dans leur magasin alimentaire, tout à l’air bon chez Minjat ! Objectif : 8 000 euros.

Chaque mois, Maddyness et Tudigo s’associent pour vous dévoiler cinq campagnes locales en cours de financement participatif. Ce mois-ci, découvrez La Brasserie des 3 BecsGaia-CreatorsBanh MiamEntre Deux Vins, et Minjat.

La Brasserie des 3 Becs :

Au pied du Massif du Vercors, Emmanuel Feraa, jeune ingénieur agronome, a établi sa ferme-brasserie en 2015 pour fabriquer des bières inspirées de son terroir, 100% bio et respectueuses de l’environnement. Il propose à des particuliers de devenir actionnaires et parties prenantes dans cette aventure entrepreneuriale ! Objectif : 295 000 euros.

Gaia-Creators :

Professionnel de la glisse et shaper local à Hossegor depuis plus de 15 ans, Thomas Paris a dessiné une collection de planche bio-sourcée, flexible, légère et résistante made in Europe : Gaia Creators. Son pari ? Faire plaisir à tous les riders quel que soit leur niveau ! Objectif  20 000 euros.

Banh Miam :

Le premier spécialiste du Bánh Mì, un délicieux sandwich vietnamien, va s’implanter à Bordeaux grâce à l’initiative de deux passionnés de voyage et de cuisine. Cette sandwicherie, qui ouvrira ses portes dans le quartier animé Saint Michel, proposera des recettes saines, fraîches et savoureuses. Objectif : 4000 euros.

Entre Deux Vins : 

Entre Deux Vins s’occupe de dénicher les vignobles les plus cachés. Depuis sa création, c’est plus de 80 vignerons débusqués pour notre plus grand plaisir. Amateurs de bons vins ? Vous pouvez parrainer un vignoble en conversion bio et adopter une parcelle de 6 pieds de vignes « cuvée ancestrale » ! Objectif : 7 500 euros.

Minjat !

Deux gersois et un cantalou avec les mêmes convictions : créer un nouveau magasin en circuit court qui propose des produits locaux de qualité. Que ce soit attablé à leur cantine ou à emporter dans leur magasin alimentaire, tout à l’air bon chez Minjat ! Objectif : 8 000 euros.
Article écrit par Iris Maignan
PARTAGER
SIGNALER UNE ERREUR ENREGISTRER PDF / EXPORTER