Maddyness

Ce que vous devez (enfin) savoir avant de devenir web entrepreneur

Comments
Partager :
Up
Partie précédente
1 —
Partie suivante
Down
Maddyness
Up
Menu
Partie 1
Down
Entrepreneurs

Ce que vous devez (enfin) savoir avant de devenir web entrepreneur

Pepper Pepper Pepper
6754 - on fire  |  
Comments
Par Chidike Samuelson - 14 novembre 2018 / 09H00

Devenir web entrepreneur n'est pas tout rose et c'est un métier comme n'importe quel autre.

Lire l’article original en anglais sur Entrepreneur.com

Comme toute personne qui s’est lancé dans le web entrepreneuriat, j’ai cru aux promesses du travail depuis la plage tout en voyageant de ville en ville le reste du temps. Vous voyez ce que je veux dire ? Des milliers de gens vendent des formations censées vous rendre riche en un mois avec une formule magique propre à internet.

Si vous avez passé suffisamment de temps à essayer de lancer un business en ligne, vous savez déjà que tout ça, c’est du pipeau. La principale raison pour laquelle je ne me suis pas moi-même mis à proposer des formations de ce genre est que je me demande qui aurait envie de faire ce que je fais s’il savait vraiment en quoi cela consiste.

Internet nous offre une capacité incroyable à faire des choses fantastiques de manière plus simple mais l’entrepreneuriat reste quelque chose de difficile. Si vous vous posez la question de quitter votre boulot pour vivre d’un MacBook et d’eau fraîche, je vous arrête tout de suite : laissez-moi vous dire ce que j’ai appris, vous raconter mes cicatrices et tout ce qui va avec. Ce n’est pas pour vous décourager mais pour vous préparer. Mais êtes-vous seulement prêt à entendre la vérité ?

Comme toutes les entreprises, vous allez devoir vous y consacrer à temps plein

J’ai lancé mon entreprise en 2015 avec l’idée folle de faire de mon site web le nouveau Entrepreneur.com, avec un positionnement de niche et en seulement deux ans. Ce rêve n’a pas disparu, je l’ai juste mis en pause quand j’ai réalisé combien de temps il me faudrait pour le réaliser. Je n’avais pas le financement suffisant pour recruter ou pour initier la moitié des idées que j’avais. Alors j’ai décidé, avec quelques amis talentueux, de me lancer en tant que rédacteur freelance sur ma propre plateforme. Et je devais toujours travailler plus de 40 heures par semaine.

Ce qui est étrange, c’est que dans mon ancien job, je devais travailler 30 heures par semaine. Je ne travaille pas comme un forcené aujourd’hui mais je dois travailler autant pour faire tourner l’entreprise. Ce n’est pas une mauvaise nouvelle mais c’est vrai.

L’entrepreneuriat en ligne vous donne effectivement la possibilité de travailler n’importe où mais ne pensez pas une seconde que vous allez boire du jus de coco sur une plage à l’autre bout du monde. Si vous vous trouvez sur une plage, c’est avec votre ordinateur portable sur les genoux. Parce que vous devez consacrer du temps à votre projet.

Comme toutes les entreprises, la vôtre peut connaître la crise

Il y a environ un an, je travaillais dur sur un projet client. Il voulait que j’écrive toute une série d’articles de blog pour son activité textile. Et je n’étais pas encore à la moitié. Un jour, je me suis assis devant mon ordinateur et j’ai cliqué sur le projet. « Votre fichier a été verrouillé. Pour l’ouvrir, allez sur www… ». Mon ordinateur avait été infecté par un ransomware qui avait bloqué l’accès à tous mes fichiers. J’avais plus de 1800 articles enregistrés sur cet ordinateur et je n’en avais sauvegardé que 500 sur le cloud. Les pirates m’ont demandé 500 dollars pour obtenir la clé permettant de débloquer la situation. Je n’ai pas payé.

Les onéreuses formations que j’avais suivies auparavant m’avaient présenté des contextes exempts de toute crise mais je venais d’apprendre que cela n’existait pas. Perdre votre ordinateur – rien que ça ! – peut être aussi mortel que si un commerçant voyait son échoppe être réduite en cendres. Heureusement, Google m’a ensuite aidé à mieux sécuriser mon travail, notamment grâce aux applications en ligne qui remplacent vos traitements de texte. GoogleDocs, GoogleKeep, Cortana et Trello sont depuis devenus mes anges gardiens.

Pourtant, internet regorge toujours de périls qui lui sont spécifiques et vous devez penser à un plan B en cas de crise.

Comme toutes les entreprises, il y a du stress. Mais c’est différent

J’ai bientôt découvert les avantages de mes longues marches quotidiennes vers l’arrêt de bus lorsque j’étais encore un simple salarié. En tant que web entrepreneur, mon régime alimentaire est devenu incertain et toute ma santé s’est dégradée. J’étais aimanté par les sucreries et le fait de fixer mon écran d’ordinateur durant de longues heures était tout autant dévastateur.

Le stress physique est une chose mais des recherches ont montré que la charge mentale est bien plus dangereuse pour le coeur. Les entrepreneurs du web ont plus de risques de subir une attaque cardiaque ou de devoir avoir recours à la chirurgie cardiaque. La faute n’incombe pas seulement à l’entrepreneuriat en ligne. Les problèmes cardiaques arrivent en général parce que beaucoup de web entrepreneurs ont l’espoir de rapidement disposer de beaucoup de temps pour eux. « Une fois que mon entreprise sera sur les rails, je pourrai faire tout ce que je ne peux actuellement pas faire en travaillant de 9 heures à 17 heures. »

Au final, ils sont pressurés par la charge de devoir rendre rentable un site internet, couplée à la frustration de ne devoir se consacrer qu’à ça. Comment combattre cela ?

Je suggère des pauses mensuelles ou bimestrielles. Mettez un message d’absence sur votre boîte mail et… reposez-vous. Consultez un médecin si vous avez besoin de relaxants, pour ne pas risquer l’addiction. Beaucoup de web entrepreneurs deviennent accros aux anti-stress. Pourtant, il existe des médicaments pour réduire le stress tout en améliorant la qualité du sommeil et sans altérer votre fonctionnement.

Ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit : il y a plein d’avantages à être votre propre patron, voyageant au gré du vent en gagnant un peu d’argent. Cependant, tout n’est pas rose et l’entrepreneuriat en ligne est un job comme un autre. Il faut simplement que vous gardiez la tête sur les épaules.

Par

Chidike Samuelson

14 novembre 2018 / 09H00
mis à jour le 13 novembre 2018
Nos Articles les plus lus
Nos derniers articles
Business
Menu
Entrepreneurs
Menu
Finance
Menu
Innovation
Menu
Technologies
Menu
MaddyShop
MaddyShop
Agenda
Agenda
MaddyEvent
MaddyEvent
MaddyJobs
MaddyJobs
MaddyStudio
MaddyStudio
S'abonner à notre newsletter
À propos
Mentions Légales
Articles les plus consultés
>
Search
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Search
Nos services
Les catégories
Maddynews
Recevez le résumé de nos articles directement dans votre boîte mail
Hmm... Il y a visiblement eu un soucis :(
Maddyness

Comme vous le savez, Maddyness est à la pointe de l'innovation.
Malheureusement il semble que votre navigateur ne le soit pas encore...

Pour une bonne expérience de navigation
(et être au top de la modernité) pensez à passer sur :
Chrome
Chrome
Safari
Safari
Firefox
Firefox
Edge
Edge