Maddyness

Le FCG entre dans la mêlée pour défendre les startups du bassin grenoblois

Comments
Partager :
Up
Partie précédente
1 —
Partie suivante
Down
Maddyness
Up
Menu
Partie 1
Down
Business

Le FCG entre dans la mêlée pour défendre les startups du bassin grenoblois

Pepper Pepper Pepper
1782 - trending  |  
Comments
Par Geraldine Russell - 31 juillet 2019 / 11H00

Le club grenoblois de rugby lance un programme d'accompagnement baptisé le XV des startups afin de doper la notoriété des jeunes pousses de la région.

Rugby x innovation, le véritable hit de l’été ? C’est un programme de sponsoring d’un nouveau genre que propose le FCG, le club de rugby de Grenoble, aux startups de la région. Il lancera à l’automne son « XV des startups », mal nommé puisque 17 jeunes pousses bénéficieront des avantages proposés par le club. Pas question de payer des sommes affolantes pour avoir leur nom sur un maillot, le FCG parie plutôt sur un accompagnement business, fondé sur son réseau de quelque 400 partenaires traditionnels, le plus grand de la région. « Nous souhaitions inverser le cadre du sponsoring classique dans lequel les entreprises soutiennent les clubs, souligne Théo Lacombe, responsable partenariats du FCG. Ici, c’est le club qui soutient le développement des startups. C’est important pour nous de miser sur les leaders économiques de demain, qui deviendront peut-être des partenaires majeurs dans le futur.« 

Le programme imaginé pour les startups repose sur plusieurs temps forts : un team building à l’automne avec l’équipe du FCG, afin d’échanger autour des points communs entre sport et entrepreneuriat. « En discutant avec des startups, nous nous sommes rendu compte que nous étions en phase en termes d’état d’esprit, de valeurs, de culture. Les startups doivent savoir rebondir après les défaites, garder le cap après les victoires… Nous avons des trajectoires similaires« , constate Théo Lacombe. Au printemps, le Stade des Alpes de Grenoble se transformera en showroom pour présenter les innovations des 17 pépites et, avant l’été, un concours sera organisé pour qu’elles puissent proposer au FCG des innovations dédiées. « L’idée est de nous proposer des projets que l’on puisse tester au sein du club, qui peuvent être dédiés aux sportifs (santé, marketing personnel…) mais aussi à la structure du club (comptabilité, événementiel, apprentissage…). » En échange, le club met sa notoriété et son réseau à disposition des startups. « Le club devient un outil de promotion pour les startups, qui sont accompagnées par des coaches en communication et relations presse« , se réjouit Théo Lacombe.

Faire fructifier les atouts du club

Le projet s’inscrit dans le nouveau projet du club, initié l’an dernier alors que le FCG faisait son retour dans le Top 14 (il l’a quitté à la fin de la saison pour retrouver la Pro D2). Dans « le championnat le plus attractif et avec l’économie la plus puissante du rugby mondial« , pas question pour Grenoble de décrocher économiquement. Et sans le soutien d’un « président mécène, un milliardaire qui injecte des millions d’euros dans le club« , le club préfère miser sur « l’économie réelle« . Le développement économique est d’ailleurs l’un des trois piliers du club, après le volet sportif et les infrastructures.

Pour cela, le FCG a longtemps misé sur le grand public, avec un certain nombre de services proposés aux supporters. Puis a exploité son pléthorique réseau de partenaires, regroupant notamment des entreprises du BTP et de l’industrie. « Notre réseau était assez mûr mais encore éloigné de certains publics, comme l’écosystème innovant, pourtant très dynamique à Grenoble où beaucoup de startups se lancent, mais qui n’était pas très proche du monde du rugby« , analyse Théo Lacombe. Le club sert de catalyseur pour faire le lien entre tous ces univers, notamment grâce au soutien du réseau local de business angels.

Si un certain nombre de clubs, à l’instar du PSG ou de l’OM en football, se tournent avec plus ou moins d’opportunisme vers l’écosystème startup, le FCG souhaite inscrire sa démarche dans la pérennité. « Au-delà de notre locomotive qu’est l’équipe professionnelle, nous soutenons le monde associatif au travers du rugby féminin, handisport mais aussi de la formation. C’est notre façon d’agir sur le territoire et de lui rendre une partie de ce qu’il nous apporte. »

La sélection du XV des startups

Drone Interactive
Happy Baby Box
Comongo
Innotelos
Finoptim
Reactiv’ip
Koelis
Pharmanity
Assistemps
Dauphi’Bières
Sinao
Altalis
Orok
eBikeLabs
MoovLab
Sublimed
Wens

Par

Geraldine Russell

31 juillet 2019 / 11H00
mis à jour le 30 juillet 2019
Business
Menu
Entrepreneurs
Menu
Finance
Menu
Innovation
Menu
Technologies
Menu
MaddyShop
MaddyShop
Agenda
Agenda
MaddyEvent
MaddyEvent
MaddyJobs
MaddyJobs
MaddyStudio
MaddyStudio
Search
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Articles les plus consultés
Les guides
Entreprises Structures d’accompagnement MaddyBasics
Maddyplay
Newsletter
À propos
Mentions Légales
Search
Nos services
Les catégories
Maddynews
Hmm... Il y a visiblement eu un soucis :(
Maddyness

Comme vous le savez, Maddyness est à la pointe de l'innovation.
Malheureusement il semble que votre navigateur ne le soit pas encore...

Pour une bonne expérience de navigation
(et être au top de la modernité) pensez à passer sur :
Chrome
Chrome
Safari
Safari
Firefox
Firefox
Edge
Edge