Maddyness

Fin de partie pour la carte de paiement partagée de Sharepay

Comments
Partager :
Up
Partie précédente
1 —
Partie suivante
Down
Maddyness
Up
Menu
Partie 1
Down
Business

Fin de partie pour la carte de paiement partagée de Sharepay

Pepper Pepper Pepper
5954 - piping hot  |  
Comments
Par Geraldine Russell - 01 août 2019 / 17H04

La startup Sharepay, rachetée l'an dernier par Linxo, annonce arrêter ses activités au 30 septembre prochain.

Clap de fin pour Sharepay. la carte qui permettait de partager des dépenses en prélevant l’addition sur deux comptes distincts. Dans un mail envoyé à ses utilisateurs, la startup annonce que « la fermeture du service Sharepay qui aura lieu le 30 septembre 2019« . Concrètement, les derniers prélèvements des abonnements auront lieu en août et les cartes resteront actives jusqu’à fin septembre. En revanche, dès le 1er octobre, il ne sera plus possible de charger des fonds sur une carte Sharepay, de régler des achats avec ou, évidemment, de commander de nouvelle carte. Les fonds déjà chargés sur la carte peuvent, eux, être utilisés jusqu’au 30 octobre prochain ou être remboursés via un virement, sur demande au service client.

Qu’est-ce qui a poussé Sharepay à jeter l’éponge ? « Nous sommes arrivés au bout d’un cycle« , explique sobrement la startup dans son mail. « L’expérience Sharepay repose sur un modèle coûteux de débit sur carte bancaire, que nous ne pouvons plus soutenir. Comme beaucoup de startups, nous avons parié sur l’avenir. Nous pensions parvenir à réduire nos frais. Malheureusement, les solutions alternatives ne sont pas encore assez matures pour être mises en oeuvre. Nous sommes donc contraints d’arrêter le service.« 

Un rapprochement avec Linxo peu fructueux

Une justification classique pour une startup… sauf que Sharepay avait été racheté au printemps 2018 par Linxo. Le service de paiement par carte revendiquait alors 10 000 utilisateurs et les deux jeunes pousses pensaient pouvoir tirer parti de leurs synergies. « Nos technologies permettent aujourd’hui d’avoir une vision d’ensemble de ses finances et donc de donner une information complète et éclairée aux utilisateurs, expliquait alors Linxo. La deuxième brique repose sur l’initiation de virement permise par la DSP2 qui permet d’agir sur son argent, en faisant des virements de compte à compte. Pour offrir une action réellement 360° aux utilisateurs, le paiement carte est la dernière pièce du triptyque. »

À peine un an plus tard, le « hub financier » vanté par Linxo part donc en fumée. De quoi se poser la question sur la pertinence de cette stratégie de diversification et sur le futur de la pépite Fintech. Jonas Baroudé, cofondateur seul aux commandes après le départ de David Finel fin juin, ne regrette pourtant rien. « Linxo a réellement oeuvré pour aider Sharepay à renforcer sa technologie et tenter de trouver un modèle économique plus pérenne« , a-t-il indiqué à Maddyness. Sans succès. Néanmoins, « l’aventure continue sous une autre forme. Nous y travaillons en ce moment avec la carte Linxo« , précise encore de manière sibylline l’entrepreneur.

Par

Geraldine Russell

01 août 2019 / 17H04
mis à jour le 02 août 2019
Articles les plus lus du moment
Business
Menu
Entrepreneurs
Menu
Finance
Menu
Innovation
Menu
Technologies
Menu
MaddyShop
MaddyShop
Agenda
Agenda
MaddyEvent
MaddyEvent
MaddyJobs
MaddyJobs
MaddyStudio
MaddyStudio
Search
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Articles les plus consultés
Les guides
Entreprises Structures d’accompagnement MaddyBasics
Maddyplay
Newsletter
À propos
Mentions Légales
Search
Nos services
Les catégories
Maddynews
Hmm... Il y a visiblement eu un soucis :(
Maddyness

Comme vous le savez, Maddyness est à la pointe de l'innovation.
Malheureusement il semble que votre navigateur ne le soit pas encore...

Pour une bonne expérience de navigation
(et être au top de la modernité) pensez à passer sur :
Chrome
Chrome
Safari
Safari
Firefox
Firefox
Edge
Edge