Maddyness

AnotherBrain lève 19 millions d’euros pour rapprocher l’intelligence artificielle de l’humain

Comments
Partager :
Up
Partie précédente
1 —
Partie suivante
Down
Maddyness
Up
Menu
Partie 1
Down
Finance

AnotherBrain lève 19 millions d’euros pour rapprocher l’intelligence artificielle de l’humain

5930 - piping hot  |  
Comments
Par Maddyness - 01 octobre 2019 / 06H00

Le spécialiste de l'IA AnotherBrain boucle un second tour de table auprès d'investisseurs industriels et de ses actionnaires historiques.

Et de deux pour AnotherBrain ! Après une levée de 10 millions d’euros annoncée l’année dernière – finalement revue à la hausse à 11 millions d’euros en ajoutant quelques subventions – la startup spécialiste de l’intelligence artificielle a bouclé un deuxième tour de table de 19 millions d’euros auprès de Seb Alliance, Robinson Technologies ainsi qu’auprès des actionnaires existants Alpha Intelligence Capital, Daphni et Cathay Capital, accompagnés de plusieurs business angels. La jeune pousse espère faire grimper encore un peu plus l’addition grâce à un tour complémentaire qui doit se terminer avant la fin de l’année.

La startup développe une intelligence artificielle réputée « proche du fonctionnement du cerveau humain« . Pour l’instant embarquée dans un logiciel, la technologie doit à terme être accessible sur une puce munie d’un circuit intégré contenant l’IA en question. « Lorsque nous avons créé AnotherBrain, nous avons décidé de repousser les limites de ce qui est possible grâce à l’intelligence artificielle et d’aller au-delà de l’IA actuelle, vante Bruno Maisonnier, fondateur d’AnotherBrain. Notre technologie ne repose pas sur d’énormes bases de données d’exemples précédents, elle analyse plutôt ce qu’elle perçoit et peut donc expliquer ses décisions. »

Cette technologie permet à l’IA d’analyser les signaux qu’elle reçoit de son environnement. La startup espère ainsi notamment l’utiliser dans le secteur de la mobilité, afin d’accélérer la mise en service de véhicules autonomes. « Il s’agit véritablement d’une technologie de rupture, qui apportera des bénéfices là où le Machine Learning traditionnel est inefficient, comme par exemple en termes d’explicabilité, d’indépendance vis-à-vis du cloud et de consommation d’énergie réduite« , souligne François-Xavier Meyer, vice-président Investissements de Seb Alliance.

Par

Maddyness

01 octobre 2019 / 06H00
mis à jour le 01 octobre 2019
Business
Menu
Entrepreneurs
Menu
Finance
Menu
Innovation
Menu
Technologies
Menu
MaddyShop
MaddyShop
Agenda
Agenda
MaddyEvent
MaddyEvent
MaddyJobs
MaddyJobs
MaddyStudio
MaddyStudio
Search
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Articles les plus consultés
Les guides
Entreprises Structures d’accompagnement MaddyBasics
Maddyplay
Newsletter
À propos
Mentions Légales
Search
Nos services
Les catégories
Maddynews
Hmm... Il y a visiblement eu un soucis :(
Maddyness

Comme vous le savez, Maddyness est à la pointe de l'innovation.
Malheureusement il semble que votre navigateur ne le soit pas encore...

Pour une bonne expérience de navigation
(et être au top de la modernité) pensez à passer sur :
Chrome
Chrome
Safari
Safari
Firefox
Firefox
Edge
Edge