Maddyness

Cédric O veut encadrer l’utilisation publique de la reconnaissance faciale en France

Comments
Partager :
Up
Partie précédente
1 —
Partie suivante
Down
Maddyness
Up
Menu
Partie 1
Down
Technologies

Cédric O veut encadrer l’utilisation publique de la reconnaissance faciale en France

Pepper Pepper Pepper
1080 - trending  |  
Comments
Par Maddyness avec AFP - 14 octobre 2019 / 15H31

Le secrétaire d'État au numérique propose de créer une instance d'évaluation des projets de reconnaissance faciale en France, supervisée par la Cnil, afin de "protéger l'État de lui-même".

Le secrétaire d’Etat au numérique Cédric O souhaite créer avec la Cnil, le gardien de la vie privée sur internet, une instance d’évaluation des projets de reconnaissance faciale en France, a-t-il indiqué lundi dans une interview au Monde. Cette instance « composée de membres issus de différentes administrations et régulateurs, sous la supervision de chercheurs et de citoyens (…), superviserait et évaluerait » les expérimentations de reconnaissance faciale, a-t-il expliqué. « Il me semble important qu’il y ait une supervision de la société civile car le sujet est trop sensible: l’État doit se protéger de lui-même » en la matière, estime notamment le secrétaire d’État au numérique.

La reconnaissance faciale a fait d’énormes progrès ces dernières années grâce aux progrès de l’intelligence artificielle. Elle est utilisée massivement en Chine, mais les pays occidentaux sont plus circonspects, en raison des risques qu’elle fait peser sur le respect de la vie privée. Dans l’interview, Cédric O se déclare ainsi « extrêmement partagé » sur l’utilisation de la reconnaissance faciale en temps réel sur des images de vidéo-surveillance. « On voit bien l’utilité, par exemple pour identifier des terroristes dans une foule, mais aussi les risques« , explique-t-il. « Il faut donc en définir très clairement le cadre et les garanties pour éviter la surveillance généralisée.« 

A lire aussi

Le secrétaire d’État se dit favorable à un « débat citoyen » sur le sujet, avec les parlementaires et les élus locaux. « C’est, d’une certaine manière, aux Français de choisir, car les décisions seront lourdes de conséquences« , estime-t-il.

Par

Maddyness avec AFP

14 octobre 2019 / 15H31
mis à jour le 14 octobre 2019
Articles les plus lus du moment
Business
Menu
Entrepreneurs
Menu
Finance
Menu
Innovation
Menu
Technologies
Menu
MaddyShop
MaddyShop
Agenda
Agenda
MaddyEvent
MaddyEvent
MaddyJobs
MaddyJobs
MaddyStudio
MaddyStudio
Search
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Articles les plus consultés
Les guides
Entreprises Structures d’accompagnement MaddyBasics
Maddyplay
Newsletter
À propos
Mentions Légales
Search
Nos services
Les catégories
Maddynews
Hmm... Il y a visiblement eu un soucis :(
Maddyness

Comme vous le savez, Maddyness est à la pointe de l'innovation.
Malheureusement il semble que votre navigateur ne le soit pas encore...

Pour une bonne expérience de navigation
(et être au top de la modernité) pensez à passer sur :
Chrome
Chrome
Safari
Safari
Firefox
Firefox
Edge
Edge