Actus#EnBref
6 décembre 2019

3 informations pour bien commencer la journée : Too Good To Go, Lita.co et MAbSilico

Chaque jour, retrouvez dans notre article EnBref les informations startup à côté desquelles il ne faut pas passer. Aujourd'hui : Too Good To Go, Lita.co et MAbSilico.

Too Good To Go verse 65 000 euros aux Restos du Coeur

Des micro-dons pour une maxi-donation. La startup Too Good To Go, qui permet de récupérer à prix réduit des paniers de nourriture invendue, va pouvoir donner 65 000 euros aux Restos du Coeur. Depuis novembre 2018, les utilisateurs et utilisatrices de l’application pouvaient faire des micro-dons de deux euros à plusieurs associations, dont les Restos du Coeur.

Plus de 60 000 euros ont été récoltés en un an grâce à la générosité des client·e·s. Afin de célébrer le renouvellement du partenariat, les équipes de Too Good To Go ont participé à trois distributions de repas chauds avec celles des Restos du Coeur le 27 novembre. En plus de cela, des maraudes sont organisées par la startup tous les mercredis depuis 2016.

Lita.co veut développer le « Yuka » de la finance

La méthode Yuka fait des émules. Sur le modèle de l’application scannant aliments et cosmétiques pour leur attribuer une note, la plateforme d’investissement participatif à impact Lita.co prépare pour le début d’année prochaine – février selon Les Echos – un outil « pour permettre au citoyen de comprendre les impacts sociaux et environnementaux de ses placements ». Pour le moment, Lita.co propose toujours de « donner du sens à son argent en ligne », avec trois grands axes : « investir dans des entreprises durables », « obtenir un avantage financier » et « contribuer au monde de demain ».

MAbSilico lauréate du concours i-Nov de Bpifrance

Une jeune pousse originaire de Tours, MAbSilico, a été primée dans la thématique “Santé-Chirurgie du futur” du concours i-Nov de Bpifrance, avec à la clé un financement d’un million d’euros. Le logiciel développé par la startup permet grâce à l’intelligence artificielle et aux simulations numérique d’orienter la recherche d’anticorps thérapeutiques, réduisant les risques d’échec et le temps d’élaboration des médicaments avant les tests cliniques.

Avec ce financement, MAbSilico compte notamment agrandir son équipe pour accélérer la mise sur le marché de ses produits. En parallèle, la startup est en train de lever un million d’euros afin de se consolider.