Maddyness

4 startups à découvrir : Feefty, Epsor, GoodBarber et Jobset.io

Comments
Partager :
Up
Partie précédente
1 —
Partie suivante
Down
Maddyness
Up
Menu
Partie 1
Down
Technologies

4 startups à découvrir : Feefty, Epsor, GoodBarber et Jobset.io

Pepper Pepper Pepper
4806 - piping hot  |  
Comments
Par Anne Taffin - 03 janvier 2020 / 12H00

Chaque vendredi, Maddyness vous propose une sélection de startups à découvrir. Votez pour élire celle que vous préférez. Faites votre choix entre Feefty, GoodBarber, Jobset.io et Epsor.

Feefty simplifie l’accès aux produits structurés

Le monde de la finance ne cesse de se moderniser. Cette fois-ci, c’est le secteur des produits structurés (les risques, les intérêts et leur périodicité sont connus avant l’engagement) qui est ciblé. La startup Feefty a développé une plateforme permettant aux investisseurs professionnels de créer leurs produits structurés en toute autonomie. Un catalogue permet de réaliser plusieurs centaines de combinaisons d’investissements. Le site aide également les investisseurs à négocier leurs portefeuilles en leur indiquant les trois meilleurs prix proposés pour chaque produit par les émetteurs.
Feefty 
se veut également un outil nomade pour suivre quotidiennement les performances de ses actions. 

La startup s’adresse aux assureurs, aux entreprises, aux institutionnels, aux family office

 

Epsor rend l’épargne salariale plus attractive

Depuis sa création en 2017, la startup angevine Epsor tente de démocratiser l’épargne et la retraite salariales en digitalisant leur gestion.
Elle accompagne d’abord les entreprises dans le choix et la mise en place de ces deux avantages. Elle gère ensuite la logistique quotidienne en aidant les salariés eux-mêmes à les gérer. D’après Epsor, un salarié sur deux disposant d’une épargne salariale adopte une attitude passive. Elle a donc créé Robo-Advisor, un bot disponible en ligne, pour répondre aux questions des collaborateurs.
En simplifiant cette procédure et en impliquant les membres de l’entreprise, Epsor cherche à faire de ces deux éléments un véritable outil RH pour attirer et conserver les talents. En un an et demi, elle a déjà accompagné plus de 4 000 salariés et 100 entreprises.

GoodBarber : créer son application en quelques clics

Que ce soit pour manger, se déplacer, voyager ou gérer ses loisirs, les applications ont envahi notre quotidien. Désormais, le commerce s’inscrit à la fois dans le réel grâce aux magasins mais aussi dans le virtuel via les smartphones. Etre disponible partout, tout le temps constitue presque une obligation pour engager sa communauté à choisir son enseigne plutôt qu’une autre. 

C’est sur ce segment que s’inscrit GoodBarber en proposant à chaque entreprise de créer sa propre application d’e-commerce et de contenu en quelques clics. Une fois sur le site, il suffit de renseigner son domaine d’activité et de personnaliser les différents éléments et onglets (écran d’accueil, rubriques, localisation, réseaux sociaux associés, e-commerce…). D’autres fonctionnalités sont aussi disponibles comme la  gestion de contenu, l’envoi de push, un générateur de design avancé, un chat, une carte fidélité et des coupons de réduction…
L’application terminée peut ensuite être testée auprès de quelques utilisateurs. Les indicateurs de performance permettent d’évaluer son attractivité au quotidien. 

Aujourd’hui, GoodBarber est utilisé par plus de 30 000 applications dans 100 pays. 

Jobset.io fait matcher les développeurs et les entreprises

La France fait face à une pénurie de talents, particulièrement importante dans le secteur du digital. L’essor des nouvelles technologies a créé un énorme besoin de la part des entreprises qui peinent à trouver un vivier de candidats suffisant. 41% d’entre elles estiment même que cette difficulté à recruter est responsable de leur échec. Pour améliorer ce processus, Jobset.io mise sur le deep learning.
La startup a développé une IA qui analyse les profils des candidats (formations, projets réalisés, expériences, compétences cachées) pour évaluer leurs forces et leur proposer les missions et les postes qui leur correspondent le mieux.

De leur côté, les entreprises bénéficient de profils de qualité sans avoir à passer des dizaines d’entretiens. Jobset déclare ainsi réduire de 4 mois à 3 semaines maximum la durée nécessaire pour recruter ces talents si recherchés. 

Par

Anne Taffin

03 janvier 2020 / 12H00
mis à jour le 02 janvier 2020
Articles les plus lus du moment

Que Font Les Fonds : le portrait d'Elaia

Finance
Par Geraldine Russell - 17H00mardi 22 septembre 2020
Next

Kapten joue à quitte ou double en se renommant Free Now

Business
Par Arthur Le Denn - 10H30jeudi 24 septembre 2020
Next

Congé paternité : ces startups qui ont pris les devants

Entrepreneurs
Par Anne Taffin - 15H00mercredi 23 septembre 2020
Next

Comment doper votre SEO en utilisant... Google

Business
Par Jonathan Maurin - 14H00vendredi 18 septembre 2020
Next

Qobuz parie sur la qualité sonore pour exister face à Spotify

Finance
Par Arthur Le Denn - 14H00lundi 21 septembre 2020
Next

Bobbies, Balibaris, Cabaïa... ces marques qui ont lancé le succès des ONVB

Entrepreneurs
Par Xavier Faure et Alexandre Guillot - 10H00lundi 21 septembre 2020
Next
Business
Menu
Entrepreneurs
Menu
Finance
Menu
Innovation
Menu
Technologies
Menu
MaddyShop
MaddyShop
Agenda
Agenda
MaddyEvent
MaddyEvent
MaddyJobs
MaddyJobs
MaddyStudio
MaddyStudio
Search
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Articles les plus consultés
Les guides
Entreprises Structures d’accompagnement MaddyBasics
Maddyplay
Newsletter
À propos
Mentions Légales
Search
Nos services
Les catégories
Maddynews
Hmm... Il y a visiblement eu un soucis :(
Maddyness

Comme vous le savez, Maddyness est à la pointe de l'innovation.
Malheureusement il semble que votre navigateur ne le soit pas encore...

Pour une bonne expérience de navigation
(et être au top de la modernité) pensez à passer sur :
Chrome
Chrome
Safari
Safari
Firefox
Firefox
Edge
Edge