Actus#agritech
9 janvier 2020

Naïo Technologies lève 14 millions d’euros pour démocratiser les robots des champs

La startup toulousaine Naïo Technologies boucle un nouveau tour de table de 14 millions d'euros auprès de Bpifrance, Demeter, Capagro et Pymwymic pour développer ses robots agricoles.

Argent des villes, robots des champs : c’est une année qui commence fort pour Naïo Technologies ! La société toulousaine boucle un nouveau tour de table de 14 millions d’euros, après plusieurs levées successives (3 millions d’euros en 2015, 2 millions en 2017 et 2,5 millions en 2018). Les investisseurs historiques, Demeter et Capagro, remettent au pot, tandis que Pymwymic entre au capital. Mais c’est le fonds Ecotechnologies de Bpifrance qui mène ce conséquent tour de table. Les objectifs de cette opération financière sont multiples : d’une part structurer l’entreprise, notamment sur le plan industriel, pour pouvoir assurer sa croissance ; d’autre part, développer les infrastructures à l’international, notamment aux États-Unis où doit ouvrir cette année le premier atelier de stockage et d’assemblage de la marque.

La startup conçoit des robots agricoles, capables d’assister les agriculteurs dans leurs tâches quotidiennes, notamment le désherbage des cultures (légumes et vignes). L’idée ? « Alléger la charge de travail et d’optimiser la rentabilité des exploitations tout en limitant l’impact environnemental« , précise l’entreprise. « Nous sommes convaincus que d’ici 10 ans il y aura des robots dans tous les champs d’Europe et d’Amérique du nord, prophétise Aymeric Barthes, CEO et co-fondateur de Naïo Technologies. Notre défi peut sembler ambitieux, mais grâce au soutien de nos partenaires et des acteurs de l’écosystème agricole, notre objectif d’assurer la transition écologique et sociale vers une agriculture durable est plus que jamais palpable. »

Pour surmonter ce défi de taille, la startup peut compter sur le soutien de ses investisseurs, qui soulignent la capacité de la société à répondre à la fois aux besoins des agriculteurs et aux demandes du consommateur final. « Naïo permet aux agriculteurs de transformer leurs exploitations en prenant le virage de l’agriculture de précision et de l’agriculture durable. Elle répond aux demandes des consommateurs qui souhaitent limiter l’utilisation d’intrants chimiques dans les cultures, aux nouvelles contraintes réglementaires et au souci permanent de manque de main d’œuvre dans le monde agricole et viticole », atteste ainsi Laura Panquet du Fonds Ecotechnologies de Bpifrance.