10 janvier 2020
10 janvier 2020
Temps de lecture : 4 minutes
4 min
4671

3 informations en direct du CES de Las Vegas pour bien commencer la journée

Chaque jour, retrouvez dans notre article EnBref les informations startup à côté desquelles il ne faut pas passer. Aujourd'hui, un cru spécial CES de Las Vegas.
Temps de lecture : 4 minutes
Partager
Ne passez pas à côté de l'économie de demain, recevez tous les jours à 7H30 la newsletter de Maddyness.

Divacore dévoile sa quatrième génération d’écouteurs sans fil : les AntiPods 2 

La startup française Divacore a dévoilé, à l’occasion du CES de Las Vegas, ses nouveaux écouteurs sans fil, les AntiPods 2. Divacore en est déjà à sa quatrième génération d’écouteurs sans fil après les Nomad, Nomad + et AntiPods. Une fois connectés au smartphone une première fois, les AirPods 2 se connectent automatiquement par la suite, aussi bien sur les appareils Apple qu’Android. Le contrôle du volume et des chansons s’effectue au toucher. Les AntiPods 2 fonctionnent aussi avec les assistants Google et Apple via simple commande vocale. Comme sur ses produits précédents, Divacore mise sur une autonomie d’environ 30 heures, des matériaux résistants à l’eau et à la sueur pour le sport et un plastique à mémoire de forme pour un meilleur confort. Commercialisés ce printemps 2020, les AntiPods 2 coûteront 149 euros.

PacketAI et Meyko, grandes gagnantes des Grands Prix Innovation Bercy-IMT au CES de Las Vegas

Ce mercredi 7 janvier, les startups PacketAI et Meyko ont été récompensées par un Grand Prix Innovation Bercy-IMT au CES de Las Vegas, distinctions qui étaient remises lors de la grande soirée française “Convergence Innovation Awards” où était présent tout l’écosystème français ainsi qu’Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d’état auprès du ministre de l’économie et des finances. Les deux entreprises remportent ainsi chacune respectivement 30 000 et 20 000 euros.

Premier prix, la startup PacketAI fut créée l’année dernière par Hardick Thakkar dans l’incubateur IMT starter. Son objectif est de fournir, grâce à l’intelligence artificielle, des solutions aux équipes techniques des entreprises pour prédire et résoudre les incidents dans le domaine des technologies de l’information (IT). En effet, cette technologie permettrait d’améliorer le service client en réduisant les lésions lors de la saturation de sites internet mais également de réduire jusqu’à 70% des coûts d’incident (chaque année, une entreprise de 5000 employés peut perdre jusqu’à 20 millions d’euros à cause de ces incidents). Cette solution doit être lancée dès cette année.

Second prix, la startup Meyko vient de l’incubateur IMT Atlantique et fut créée en 2016 par Sandrine Bender. Meyko est un objet connecté - dont la forme évoque un bonhomme - qui rappelle aux enfants atteints de maladies chroniques de prendre leur traitement. Grâce à une application reliée à Meyko, les parents peuvent également obtenir un suivi complet de la pathologie de leur enfant. L’application permet de programmer la prise de médicament et de disposer d’un bilan complet constituant un véritable historique du traitement de l’enfant où toute complication ou spécificité peut être renseignée entre les rendez-vous médicaux.

Energysquare décroche un partenariat avec Lenovo

Poids lourd des PC, Lenovo a annoncé lors du CES de Las Vegas vouloir intégrer la technologie de la startup française Energysquare à ses ordinateurs. Créée en 2015 par Timothée Le Quesne, Energysquare fait le pari du chargement sans fil par conduction, un choix à contre-courant de l’industrie du chargement sans fil qui lui préfère l’induction. " Les appareils sont détectés par contact. La surface les reconnaît et sait de quel voltage, de quel ampérage ils ont besoin ", explique Timothée Le Quesne. La technologie d’Energyquare possède six brevets. En effet, elle ne permet pas seulement la charge sans fil mais également de détecter les différents appareils électroniques autour de soi et d’indiquer leur niveau de charge ou s’ils ont besoin de réparation.

Bien qu’elle soit efficace, la technologie par conduction implique d’être implantée directement dans les ordinateurs pour que ces derniers puissent reconnaître les appareils compatibles. Le groupe Lenovo est donc prêt à l'intégrer à certains de ses PC en plus de commercialiser les adaptateurs qu’Energysquare souhaite développer afin de rendre sa technologie compatible à un plus grand nombre d’appareils. L’objectif de la startup est désormais la finalisation d’une levée de fonds de 20 millions d’euros.