Maddyness

Convelio lève 9 millions d’euros pour ouvrir ses bureaux new-yorkais

Comments
Partager :
Up
Partie précédente
1 —
Partie suivante
Down
Maddyness
Up
Menu
Partie 1
Down
Business

Convelio lève 9 millions d’euros pour ouvrir ses bureaux new-yorkais

Pepper Pepper Pepper
6886 - on fire  |  
Comments
Par Gaëlle Doublé - 04 février 2020 / 07H30

Convelio vient de boucler un deuxième tour de table, de neuf millions d’euros, auprès des investisseurs Global Founders Capital, Innoport et Acton Capital.

Déplacer un tableau ou une statue exigent savoir-faire et professionnalisme. Cette opération logistique difficile peut se révéler extrêmement coûteuse. En 2017, réalisant les besoins du marché, Edouard Gouin et Clément Ouizille décident de créer Convelio. Cette startup organise le transport d’oeuvres d’art tout en garantissant leur protection et ce pour un tarif en moyenne 30 à 40% moins cher qu’un transporteur classique. Depuis sa création, la jeune pousse française s’est appuyée sur un maillage de transporteurs dans toute l’Europe, ouvert des bureaux à Londres et souhaite désormais inaugurer des locaux aux États-Unis. 

Après une première levée de 1,85 million d’euros en 2018 auprès de Global Founders Capital (GFC), Innoport et de business angels, la société annonce avoir bouclé un nouveau tour de table de neuf millions d’euros. Cette fois-ci, en plus de GFC, Convelio accueille à son capital Acton Capital Partners, un des fonds les plus importants d’Allemagne. 

Faire son nid sur le marché de l’art américain

Cette levée va permettre à Convelio d’ouvrir, dès cet été, des bureaux à New York. “10% de nos commandes viennent des États-Unis, explique Edouard Gouin, cofondateur de Convelio. Le challenge pour nous sera de créer un maillage de qualité.”  En effet, déjà en partenariat avec des maisons de ventes et des galeries d’art sur place, la jeune pousse souhaite créer un meilleur réseau de transporteurs pour proposer ses services au meilleur prix. Actuellement, la startup est en discussion avec des maisons de vente à New York, Los Angeles et Boston pour adapter ses services au plus près de leurs besoins. Convelio souhaite s’appuyer également sur ses clients européens présents aux États-Unis pour se développer. 

Et après ça ? Convelio ne souhaite pas s’arrêter aux États-Unis. Dans sa ligne de mire, l’Asie et notamment Hong-Kong, un point d’entrée stratégique pour le marché de l’art chinois. Mais l’objectif principal des dirigeants de la startup reste, pour le moment, de continuer à avoir une croissance structurée. Pour cela, les jeunes entrepreneurs envisagent également l’ouverture de nouvelles antennes à travers l’Europe pour renforcer leur positionnement sur ce marché.

Par

Gaëlle Doublé

04 février 2020 / 07H30
mis à jour le 03 février 2020
Business
Menu
Entrepreneurs
Menu
Finance
Menu
Innovation
Menu
Technologies
Menu
MaddyShop
MaddyShop
Agenda
Agenda
MaddyEvent
MaddyEvent
MaddyJobs
MaddyJobs
MaddyStudio
MaddyStudio
Search
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Articles les plus consultés
Les guides
Entreprises Structures d’accompagnement MaddyBasics
Maddyplay
Newsletter
À propos
Mentions Légales
Search
Nos services
Les catégories
Maddynews
Hmm... Il y a visiblement eu un soucis :(
Maddyness

Comme vous le savez, Maddyness est à la pointe de l'innovation.
Malheureusement il semble que votre navigateur ne le soit pas encore...

Pour une bonne expérience de navigation
(et être au top de la modernité) pensez à passer sur :
Chrome
Chrome
Safari
Safari
Firefox
Firefox
Edge
Edge