Actus#women
16 juillet 2020

#EllesComptent aident les entrepreneures à sortir de la crise !

Après le succès de sa première campagne, #EllesComptent revient en force pour une deuxième édition, soutenue par une vingtaine de partenaires. L’objectif reste le même : mettre en avant les entrepreneures et faire entendre leurs voix.

La crise n’a épargné aucune entreprise et surtout pas celles portées par des entrepreneures. Entre le confinement, la baisse d’activité et la garde des enfants à la maison, beaucoup d’entre elles ont « dû mettre de côté le développement de leur boîte » , regrette Imène Maharzi, fondatrice d’OwnYourCash. Déjà fragilisées par un sous-financement, elles ont « eu des difficultés à demander un emprunt supplémentaire même en PGE »  pour faire face à l’arrêt brutal ou partiel de leur activité. Pour aider les entrepreneures à sortir de cette crise et soutenir leur chiffre d’affaires, le collectif #EllesComptent a décidé de les mettre en lumière pour une seconde édition.

Pleins phares sur les entrepreneures

Imène Maharzi a repris le principe de la première édition lancée en décembre en mettant en place une « vitrine commerciale » destinée à mettre en valeur les entrepreneures à impact positif ou innovantes. Chaque entreprise présente simplement son projet, ses attentes et ses besoins. Il peut s’agir de financement mais on trouve aussi des besoins importants en capital humain. « Le recrutement est un gros point noir dans le secteur des PME, TPE, de même que le réseau » , reconnaît Imène Maharzi. Or, parfois, une seule rencontre peut tout changer. Publiée sur le site d’OwnYourCash, la page fonctionne comme une base de référencement qui permet de filtrer ses recherches en fonction du secteur d’activité ou d’autres critères de choix. « Ce n’est pas très beau mais c’est très pratique et pragmatique » , précise Imène Maharzi. Et c’est bien là tout l’enjeu : réussir à faire s’entraider des personnes qui ne se connaissent pas mais partagent toutes les mêmes valeurs et la volonté de collaborer.

Une mobilisation des entreprises et des organisations

Cette seconde édition a donné lieu à des partenariats avec une vingtaine d’organismes et d’entreprises comme Ada Tech School, We Do Good, Paris&Co, Eldorado ou encore Empow’her. Leur fonction est triple : partager cette information, sourcer des entrepreneures qui pourraient profiter de l’opération et de la visibilité de la vitrine et ouvrir leur propre réseau. Ce dernier point est essentiel. « Si vous avez fait une grande école et que vous avez un réseau, vous trouverez toujours quelqu’un pour vous fournir telle ou telle prestation à un tarif préférentiel et vous donner un coup de main. Dans le cas contraire, tout est compliqué et plus difficile à mener » , reconnaît Imène Maharzi. 

Les ambassadeur·rice·s, déjà présent·e·s lors de la première édition ont également répondu à l’appel. « Ils relaient la campagne et mobilisent leurs réseaux, ils sont hyper actifs et mettent de la diversité et de la mixité dans ce projet, ce qui est essentiel » , souligne Imène Maharzi. Le monde des investisseurs est un encore trop entre soi dominé par les hommes, « il faut que ça change ! » .

Faire entendre la voix des entrepreneures

La seule contrepartie demandée aux participantes est la création d’un contenu de leur choix. « Elles ont le choix de la forme et des propos, elles doivent juste prendre la parole pour exprimer un coup de coeur, un ras le bol, un ressenti, une anecdote ou lancer un appel » , explique Imène Maharzi. L’ensemble des podcasts, articles de blog et vidéos réalisés feront vivre la campagne qui devrait durer jusqu’au mois de septembre. Beaucoup d’entrepreneures se sentent illégitimes mais il est important qu’elles fassent entendre leur voix pour changer la donne. « On dit souvent que les femmes ne savent pas gérer leurs finances, qu’elles sont dépensières…mais ce n’est pas vrai du tout » , s’exclame Imène Maharzi. Il faut simplement leur donner les clés pour investir dans des projets qui ont du sens. C’est ce que propose OwnYourCash avec ses deux formations pour devenir business angel.

Si vous souhaitez découvrir les 25 pépites déjà présentées, c'est par ici !