Maddyness

Zèta, les basket recyclées, recylables et vegan en « cuir » de raisin

Comments
Partager :
Up
Partie précédente
1 —
Partie suivante
Down
Maddyness
Up
Menu
Partie 1
Down
Innovation

Zèta, les basket recyclées, recylables et vegan en « cuir » de raisin

Pepper Pepper Pepper
7557 - on fire  |  
Comments
Par Anne Taffin - 13 septembre 2020 / 10H00

Voici de nouvelles venues dans l'univers de la mode durable et responsable : les baskets de la marque Zèta. Sa créatrice, Laura Babin, une étudiante bordelaise, vient de lancer une campagne de crowdfunding pour financer leur fabrication et c'est déjà un succès.

Après des sacs et des vêtements conçus à partir de « cuir » d’ananas, de liège ou de fleurs de lotus, c’est au tour du raisin d’investir l’univers de la mode. En pleine campagne de crowdfunding, la nouvelle marque Zèta lance Alpha, une paire de baskets zéro déchet et vegan.

Rien qu’en France, plus de 19 millions de paires de chaussures sont fabriquées chaque année. Ce n’est rien par rapport à la Chine mais le coût écologique n’est déjà pas neutre. Plusieurs marques comme Veja, Faguo, Ubac ou encore Ector l’ont compris et se sont lancées dans la fabrication de baskets à partir de produits naturels ou biologiques. Mais aussi positives soient ces démarches, elles n’empêchent pas « la création de nouvelles matières » , regrette Laure Babin, fondatrice de Zèta qui pense avoir trouvé la recette pour concevoir des baskets zéro déchet.

L’extérieur est conçu à partir de déchets de raisin séchés et retravaillés ainsi que d’autres matières recyclées. Du liège et du caoutchouc recyclés sont utilisés pour les semelles intérieures et extérieures. Les lacets et la doublure intérieure sont fabriqués à partir de plastiques repêchés en Méditerranée. Tout est vegan et surtout recyclable.

Rien ne se perd, tout se transforme

Qui dit slow fashion dit également durabilité des produits. Pas question de donner vie à des chaussures qui ne serviront qu’un an. La fondatrice souligne le soin apporté à la sélection des matières premières et le choix d’une fabrication artisanale. Chaque pièce est conçue, à la main, dans un atelier près de Porto au Portugal à défaut d’avoir trouvé une solution en France.

Malgré tous ces efforts, ces baskets finiront bien par être usées. Pour aller au bout de sa démarche, Laure Babin propose ainsi à ses clients de reprendre leurs paires de basket en fin de vie pour qu’elles soient transformées en combustible vert.

Pour financer ce projet et plus précisément l’achat des matières premières et le paiement des artisans , l’entrepreneuse vient de lancer une campagne de crowdfunding sur Ulule. En moins de 5 jours, elle a récolté 464% de son objectif. Les ventes ne sont pas terminées pour autant et si elles atteignent les 500%, un cinquième coloris sera dévoilé.

Par

Anne Taffin

13 septembre 2020 / 10H00
mis à jour le 11 septembre 2020
Articles les plus lus du moment

12 startups qui s'engagent contre le gaspillage alimentaire

Technologies
Par Maëlle Lafond - 09H00vendredi 16 octobre 2020
Next

Omnes mobilise 130 millions d'euros pour la Deeptech

Finance
Par Geraldine Russell - 10H00jeudi 22 octobre 2020
Next
Business
Menu
Entrepreneurs
Menu
Finance
Menu
Innovation
Menu
Technologies
Menu
MaddyShop
MaddyShop
Agenda
Agenda
MaddyEvent
MaddyEvent
MaddyJobs
MaddyJobs
MaddyStudio
MaddyStudio
Search
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Articles les plus consultés
Les guides
Entreprises Structures d’accompagnement MaddyBasics
Maddyplay
Newsletter
À propos
Mentions Légales
Search
Nos services
Les catégories
Maddynews
Hmm... Il y a visiblement eu un soucis :(
Maddyness

Comme vous le savez, Maddyness est à la pointe de l'innovation.
Malheureusement il semble que votre navigateur ne le soit pas encore...

Pour une bonne expérience de navigation
(et être au top de la modernité) pensez à passer sur :
Chrome
Chrome
Safari
Safari
Firefox
Firefox
Edge
Edge