Décryptage#MaddyMoney
18 septembre 2020
Pineapple Supply Co.

62 millions d’euros levés cette semaine, une stabilisation des investissements

Chaque semaine, Maddyness dresse le bilan des levées de fonds de la semaine qui vient de s'écouler. Cette semaine, 19 opérations ont permis aux startups françaises de lever plus de 62 millions d'euros.

Montant
62,2M€
Nombre d’opérations
19
TOUS LES VENDREDIS, L’ACTU FINANCIÈRE DES STARTUPS DANS VOTRE BOÎTE MAIL

Après la reprise, le plateau. Les startups françaises ont levé 62,2 millions d’euros cette semaine selon les estimations de Maddyness, un montant à peu près équivalent à celui de la semaine dernière (56 millions). Si ce chiffre reste en-deçà de ce qui est habituellement observé pour une période de rentrée (autour de 80 millions en moyenne), certainement du fait de la crise liée au coronavirus, il est néanmoins de bon augure. Les investissements semblent se maintenir et, ce, dans tous les secteurs d’activité. Sont ainsi concernées des sociétés opérant dans la finance, la santé, l’énergie, les loisirs ou encore l’éducation.

Moyenne (3,3 millions d’euros) et médiane (2,5 millions) sont assez proches, ce qui laisse se dessiner un solide noyau de tours de table – neuf jeunes pousses, soit la moitié des opérations recensées, ont levé entre 2 et 5 millions d’euros. Avec 9,3 millions levés, Antaios occupe la première place du classement. La DeepTech a réussi à boucler son premier tour de table grâce au soutien d’Innovacom, Applied Materials, Bpifrance et Sofimac. De quoi lancer le développement de la nouvelle génération de mémoires magnétiques, une technologie qui intéresse de grands industriels des puces.

Yooji a, quant à elle, levé 7,5 millions d’euros. Un montant qui lui permet de se classer en seconde position. La Foodtech a pu compter sur Danone Manifesto Ventures, Capagro, Caravelle, Pymwymic et DS Participation pour boucler ce nouveau tour de table. Celle qui affiche de grandes ambitions sur le marché de l’alimentation infantile financera notamment sa première campagne média, baptisée « Copieur officiel du fait-maison pour bébé » – à l’antenne depuis le 1er septembre.

En troisième position vient ImCheck Therapeutics, avec une levée de 6 millions d’euros. La Biotech, qui prolongeait une série B initiée en décembre 2019, a pour sa part reçu l’appui de BB Pureos Bioventures dans le cadre du développement clinique des nouvelles molécules de sa création. L’entreprise est tout particulièrement active sur le créneau des cancers ainsi que des maladies infectieuses et auto-immunes. Cette extension porte à 54 millions d’euros le montant total de ce tour de table.

Suivent ensuite, à égalité, les startups Swan et Supermood, avec une levée de 5 millions d’euros chacune. La première, une FinTech qui a été reconnue comme un établissement de monnaie électronique, peut désormais exercer dans l’ensemble des marchés de l’Union européenne. C’est le but qu’elle entend poursuivre grâce au soutien de Creandum et Bpifrance sur cette opération. Le spécialiste des RH Supermood a, lui, reçu le soutien de Brighteye Ventures, Educapital, Citizen Capital, Alven Capital, 50 Partners et de business angels. De quoi poursuivre l’amélioration de sa plateforme, qui permet de suivre l’engagement des collaborateurs et collaboratrices d’une entreprise en mesurant leur satisfaction au travail et instaurant un feedback.

Au niveau géographique, les semaines passent et se ressemblent : l’Île-de-France concentre près de la moitié des opérations de la semaine, avec huit levées (dont sept à Paris). À noter que les régions Nouvelle-Aquitaine et Auvergne-Rhône-Alpes (trois levées chacune), ainsi que Provence-Alpes-Côte-d’Azur et Occitanie (deux chacune) tirent également leur épingle du jeu.

Autres actualités financières

Jamespot acquiert Open Agora. L’expert des solutions collaboratives dans le cloud vient à la rescousse de l’éditeur spécialisé dans la collecte d’opinions sur Slack et Microsoft Teams, qui a fait l’objet d’une liquidation judiciaire cet été. Les équipes de ce dernier sont maintenues à Rennes et renforcent l’ambition de Jamespot de devenir un acteur majeur de l’animation des temps collectifs, en ligne et en physique (réunions, séminaires, etc).

Raise Impact réalise un second closing de 35 millions d’euros. Ce tour de table a été mené auprès de la Banque des Territoires du groupe Caisse des Dépôts, de Natixis Assurances, du groupe Arkea ainsi que de plusieurs family offices et porte les capacités d’investissement du fonds à 135 millions d’euros. Pour rappel, ce dernier cible en priorité des investissements dans des PME-PMI en croissance générant un impact “positif”, qu’il s’agisse d’entreprises à mission ou en transformation environnementale et sociale.

Benoît Fosseprez entre chez AXA Venture Partners. L’ex-directeur général de Veepee sera chargé du fonds de croissance AVP Capital II en lien avec François Robinet (Paris), Imran Akram (Londres) et Alex Scherbakovsky (New York). Sa connaissance de l’industrie technologique et son expérience en tant que grand dirigeant d’entreprise sont louées par le fonds de capital-risque, qui veut s’imposer sur ce créneau en Europe et aux États-Unis.

Oui Care relance FamiHero. Le groupe spécialisé dans les services à la personne a acquis la plateforme en ligne de mise en relation en 2019, 8 ans après sa création. Pour rappel, cette dernière permet de faire le lien entre des familles ayant besoins de certaines prestations avec quelque 300 000 professionnels ou particuliers proposant leurs services – tels que le babysitting, la garde d’animaux, le ménage, le bricolage, le soutien, etc.

Sharing acquiert la startup Elise Technologies. L’agence de communication exploitera les outils développés par la startup pour créer « des expériences marketing innovantes et amplifiées par les réseaux sociaux », notamment à destination des grands comptes. La solution permet d’agréger et diffuser sur tout type d’écran des contenus utilisateurs publiés initialement sur des plateformes telles que Twitter, Instagram, Facebook ou YouTube. De quoi créer de l’interactivité autour d’une marque, d’un événement ou d’une campagne.

Carfully fusionne avec Zotcar. Le premier est un pionnier de la location collaborative de véhicules aux Antilles, tandis que le deuxième dispose du service de location de voitures entre particuliers le plus utilisé à La Réunion. Sous la marque Zotcar, la nouvelle entité s’impose comme le leader du secteur dans les territoires ultramarins et a pour ambition de proposer des tarifs abordables afin d’encourager l’innovation et l’économie collaborative.