Actus#SaaS
22 septembre 2020

Avec 300 millions de dollars, Mirakl signe la plus importante levée de fonds française

Grâce à un tour de table conclu auprès de ses investisseurs historiques et de Permira, Mirakl entre dans le cercle de moins en moins fermé des licornes françaises.

Une levée historique. L’éditeur français de solutions de plateformes Mirakl annonce ce mardi avoir bouclé un tour de table de 300 millions de dollars (soit 255 millions d’euros), le montant le plus important levé ces dix dernières années par une startup tricolore. La scaleup devance ainsi Meero et ses 205 millions d’euros levés l’année dernière. Permira, 83North, Bain Capital Ventures, Elaia Partners et Felix Capital ont tous participé à cette opération historique qui permet à l’entreprise française fondée en 2011 d’être valorisée 1,5 milliard de dollars et d’entrer dans le cercle restreint des licornes européennes. L’écosystème se rapproche un peu plus de l’objectif des 25 licornes d’ici 2025 énoncé par Emmanuel Macron il y a un an. Le président n’a d’ailleurs pas manqué d’applaudir cette opération : « Bravo à toutes les équipes de Mirakl qui font rayonner la French Tech » , a-t-il tweeté, saluant les « 400 emplois » que Mirakl prévoit de créer en France dans les trois prochaines années.

Cette augmentation de capital doit en effet permettre à la scaleup, qui fait partie du Next 40, de recruter 1000 salariés sur les trois prochaines années, dont 300 ingénieurs dans l’Hexagone. Après avoir connu ces derniers mois une forte accélération, notamment à l’international, Mirakl espère également capitaliser sur ces succès pour se développer à l’étranger, plus particulièrement en Asie, aux États-Unis et en Amérique latine. Mais Mirakl restera une entreprise française et bien ancrée en France malgré son expansion internationale, a assuré lors d’un conversation avec les journalistes Philippe Corrot, cofondateur et président de l’entreprise. Le siège social de Mirakl restera en France, car « nous sommes une entreprise française avec un produit fait en France« , a-t-il indiqué.

Mirakl a développé une solution SaaS qui permet à ses clients, retailers et industriels de toutes tailles et de tous secteurs, de développer leur marketplace. Ces sites commerciaux ne sont que des intermédiaires entre clients et fournisseurs, et leur créateur n’a pas à disposer de ses propres entrepôts et stocks. Ils ont connu une rapide expansion ces dernières années et représentent aujourd’hui 60% du commerce en ligne, selon Mirakl. Ils permettent en effet aux entreprises – distributeurs mais aussi industriels- de répondre de façon étendue aux besoins de leurs clients, sans avoir à consentir des investissements colossaux pour créer une gamme et un système de distribution. Parmi les 300 clients revendiqués par Mirakl à travers le monde figurent notamment Fnac Darty, Carrefour, Conforama, la branche canadienne du distributeur de produits électroniques et informatiques Best Buy, ou la chaîne américaine de supermarchés Kroger.

L’entreprise bénéficie à plein de l’explosion du commerce électronique et affirme être rentable, même si elle ne veut donner aucun chiffre. Les places de marché utilisant Mirakl réaliseront « 3 milliards de dollars de volume d’affaires en 2020 » , a souligné Philippe Corrot. « Mirakl a créé un nouveau secteur totalement révolutionnaire basé sur le modèle de plateforme et qui aujourd’hui n’en est qu’à ses débuts », analyse ainsi Philippe Corrot. Ce que confirme Daniel Brenhouse, principal au sein de Permira, qui estime que « les opportunités de croissance que représente ce modèle sont quasiment sans limite et ceci est valable pour l’ensemble des secteurs, à la fois B2C et B2B ». La scaleup a désormais les moyens de ses ambitions pour croître à l’international.

Maddyness avec AFP