Maddyness

92 millions d’euros levés cette semaine, plus de 566 millions au mois de septembre

Comments
Partager :
Up
Partie précédente
1 —
Partie suivante
Down
Maddyness
Up
Menu
Partie 1
Down
Finance

92 millions d’euros levés cette semaine, plus de 566 millions au mois de septembre

Pepper Pepper Pepper
3803 - piping hot  |  
Comments
Par Arthur Le Denn - 02 octobre 2020 / 16H00

Chaque semaine, Maddyness dresse le bilan des levées de fonds de la semaine qui vient de s'écouler. Cette semaine, 9 opérations ont permis aux startups françaises de lever près de 92 millions d'euros.

Vers une accalmie, après d'importantes levées

Montant
91,73M€
nb d'opérations
9

Après une envolée du fait de la levée de fonds historique de Mirakl à hauteur de 257,8 millions d’euros, le soutien financier des investisseurs envers les startups tricolores s’est assagi cette semaine. Avec au moins 91,73 millions d’euros, selon notre estimation, l’écosystème revient à des montants plus classiques. Les neuf opérations enregistrées offrent un panorama très varié, aussi bien au niveau des sommes – en témoigne la différence entre moyenne (11,5 millions d’euros) et médiane (1,8 million d’euros) – que des secteurs d’activité concernés – toutes les levées ont été réalisées dans des secteurs différents, de la DeepTech à la PropTech. À noter que la plupart des jeunes pousses (8 sur 9) ont moins de 5 ans. Les amorçages et les séries A sont logiquement majoritaires dans les diverses opérations recensées cette semaine.

Exotec arrive très largement en haut du podium, avec une levée de fonds de 77,2 millions d’euros. La RetailTech lilloise a reçu le soutien des fonds 83North, Iris Capital et Breega dans le cadre de cette série C. Elle exploitera cette somme pour accélérer la commercialisation de sa solution Skypod, qui combine robots logistiques dernier-cri et un logiciel de gestion des entrepôts, qui est déjà déployée chez plusieurs clients prestigieux – à l’instar de CDiscount, Carrefour ou Uniqlo. Son objectif : 2 000 robots d’ici à la fin 2021.

Loin derrière, en deuxième position avec 5 millions d’euros, figure PandaScore. La jeune pousse francilienne a pu compter sur V13 Invest, Alven, KB Partners et aXiomatic Gaming. L’expert de l’e-sport, à l’origine d’une solution de collecte de données en temps réel sur les performances des joueurs pendant les compétitions, utilisera ces fonds pour gagner du terrain à l’international, en renforçant ses équipes basées à Paris et à Malte, et couvrir de nouveaux jeux vidéo. Elle est positionnée sur un marché porteur : l’e-sport devrait, pour la première fois, générer plus d’un milliard de dollars cette année.

Totem complète le podium, avec sa levée à hauteur de 4 millions d’euros. Avec le soutien de Samaipata Ventures, Tekton Ventures et Maki Ventures, la FoodTech francilienne, qui crée des lieux de restaurations connectés destinés aux employés des entreprises clientes, entend financer le lancement de son offre BtoBtoC. Baptisée Microstore, cette dernière donnera aux salariés un accès à de très petits magasins au sein même de leur société. Un service de livraison sera mis en place pour les petites structures manquant d’espaces.

Exotec
#Robotique
83North, Iris Capital et Breega
77,2M€
PandaScore
#Loisirs
V13 Invest, Alven, KB Partners et aXiomatic Gaming
5M€
Totem
#FoodTech
Samaipata Ventures, Tekton Ventures et Maki Ventures
4M€
WeeM
#Services
FEDER, Région Normandie, Caisse d’Épargne Normandie, Crédit Agricole Normandie Seine et business angels
2,17M€
Syroco
#Transport
Business Angels
1,4M€
Colette
#proptech
Business angels
1M€
Whispeak
#DeepTech
Alacrité France, FIRA NORD-EST et business angels
560K€
Ekestrian
#Loisirs
WeLikeStartups, WeLikeAngels et business angels
400K€
Hollo
#RH
NC
NC

Plus de 566 millions d’euros levés en septembre

L’écosystème n’a pas laissé le Covid-19 lui voler sa rentrée. Avec 566,4 millions d’euros levés au cours du mois de septembre, les investissements retrouvent leur niveau d’avant crise – 599 millions avaient été engrangés en janvier 2020 et 519 millions en septembre 2019. Quelque 71 opérations ont été réalisées ce mois-ci, un chiffre là aussi similaire à ce qui a pu être enregistré lors des gros mois d’années conventionnelles. Une note réjouissante : les amorçages et les séries A sont légion (27 et 26 tours de table respectivement), ce qui lève certains doutes quant à la survie de projets encore naissants. Les trois opérations de plus de 10 millions d’euros, réalisées par les startups Mirakl (257,8 millions), Exotec (77,2 millions) et Descartes Underwriting (15,7 millions), ont largement contribué à doper cette rentrée particulière.

Porté par le tour de table record de Mirakl, le retail s’impose en toute logique en valeur, avec 335,5 millions d’euros rassemblés. Trois autres secteurs ont réussi à passer le cap de 20 millions : les PropTech ont levé 45,3 millions d’euros – il s’agit du meilleur mois pour ce secteur en 2020 à date –, les MedTech 22,5 millions et, enfin, les FinTech 21,9 millions. À noter qu’en cette période de rentrée scolaire, les EdTech sont particulièrement en forme avec un total de 5,75 millions d’euros. En volume, les PropTech sortent gagnantes avec 8 opérations. Suivent les FinTech, DeepTech ainsi que le secteur du divertissement et des loisirs  (6 tours de table chacun).

Autres actualités financières

SendinBlue lève 140 millions d’euros. Fondé en 2007, le spécialiste du marketing a bouclé ce tour de table avec le soutien de Bridgepoint Development Capital et Bpifrance. Il entend utiliser cette somme pour poursuivre l’internationalisation de ses outils pensés pour accompagner la numérisation des processus marketing et commerciaux – tels qu’un CRM pour acquérir et fidéliser des clients, une plateforme de chat que les entreprises peuvent directement intégrer sur leur site ou une solution d’envoi de newsletters. Disponible en six langues, l’offre de l’entreprise est aujourd’hui utilisée par 180 000 clients issus de quelque 160 pays.

October lève 258 millions d’euros. Divers investisseurs internationaux ont fait confiance à la société, membre du Next40, et à sa technologie de prêt aux PME. Cette somme n’est pas investie directement dans cette dernière, mais sera exploitée pour financer les prêts qu’elle accorde à ses clients. « Cet argent est immédiatement disponible aux entreprises en France, Espagne, Italie, Allemagne et aux Pays-Bas. Le tout dans un processus simple et rapide, devenu notre marque de fabrique », a indiqué dans un communiqué Patrick de Nonneville, directeur des opérations. La gamme de produit sera aussi élargie.

Casino lance Services for Equity. Avec ce dispositif, l’enseigne de grande distribution souhaite continuer à répondre aux nouvelles tendances de consommation en s’associant à des startups de la FoodTech. Son objectif : accélérer le développement des activités de ces dernières à travers un accompagnement en services valorisés et leur permettre de référencer leurs produits dans un réseau d’enseignes unique en son genre. Trois jeunes pousses ont d’ores et déjà intégré ce récent programme d’accompagnement : Magic Bean et ses préparations alimentaires à base de protéines végétales, Elsy et ses billes chocolatées allégées en sucre ainsi que Vitaline et ses repas calibrés de manière à répondre aux exigences du nutriscore A.

HEC Ventures réalise un premier closing de 20 millions d’euros. Le fonds a recueilli l’essentiel de cette somme auprès de 200 anciens étudiants de l’Ecole des hautes études commerciales (HEC Paris). Il a pour vocation de financer, seul ou en co-investissement avec d’autres fonds gérés par Idinvest, des sociétés en amorçage issues de l’écosystème entrepreneurial de l’établissement d’enseignement supérieur. Pas moins de 130 startups seraient, en effet, créées tous les ans par des diplômés. Le fonds, qui cherche à atteindre la taille critique de 30 à 40 millions d’euros, vient d’investir dans deux premières jeunes pousses : SpaceFill et Comet Meetings. Trois autres investissements devraient être réalisés d’ici à la fin de l’année 2020.

Amarenco acquiert Synergetik. Le producteur d’énergies renouvelables (photovoltaïque, stockage, mobilité électrique, etc.) renforce sa présence dans le sud de la France avec le rachat – pour un montant qui n’a pas été communiqué – de la société basée à Montélimar, experte de la transition énergétique. Cette dernière dispose d’une grande expérience dans la mise en place de SEM (Société d’économie mixte) avec les collectivités territoriales, ce qui facilitera l’accès d’Amarenco aux marchés publics à l’échelle locale.

PeopleDoc, Kronos et Ultimate Software fusionnent. Les trois entreprises, qui font état d’activités complémentaires, adoptent dès à présent la marque UKG (Ultimate Kronos Group). Forte de 70 ans d’expérience cumulée, cette nouvelle entité ambitionne de devenir « l’un des plus grands éditeurs SaaS au service des équipes RH des entreprises à travers le monde ». Pour rappel, les différentes sociétés ont développé des solutions HRSD (Human Resource Service Delivery) ainsi que de gestion de capital humain et d’effectifs.

Par

Arthur Le Denn

02 octobre 2020 / 16H00
mis à jour le 02 octobre 2020
Articles les plus lus du moment

12 startups qui s'engagent contre le gaspillage alimentaire

Technologies
Par Maëlle Lafond - 09H00vendredi 16 octobre 2020
Next

La faillite de Quibi annonce-t-elle l'éclatement de la bulle tech ?

Finance
Par Geraldine Russell - 10H00lundi 26 octobre 2020
Next
Business
Menu
Entrepreneurs
Menu
Finance
Menu
Innovation
Menu
Technologies
Menu
MaddyShop
MaddyShop
Agenda
Agenda
MaddyEvent
MaddyEvent
MaddyJobs
MaddyJobs
MaddyStudio
MaddyStudio
Search
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Articles les plus consultés
Les guides
Entreprises Structures d’accompagnement MaddyBasics
Maddyplay
Newsletter
À propos
Mentions Légales
Search
Nos services
Les catégories
Maddynews
Hmm... Il y a visiblement eu un soucis :(
Maddyness

Comme vous le savez, Maddyness est à la pointe de l'innovation.
Malheureusement il semble que votre navigateur ne le soit pas encore...

Pour une bonne expérience de navigation
(et être au top de la modernité) pensez à passer sur :
Chrome
Chrome
Safari
Safari
Firefox
Firefox
Edge
Edge