Actus#Nomination
30 novembre 2020

Un ancien cadre d’Apple quitte LVMH pour rejoindre Ledger

Spécialiste des solutions de sécurisation des cryptomonnaies, la startup française Ledger vient de nommer lan Rogers comme chief experience officer. Une prise de choix. Cet ancien d'Apple Music était jusqu'alors directeur digital de LVMH.

Après cinq ans de service à la tête de la transformation numérique chez LVMH, Ian Rogers annonce quitter le luxe pour rejoindre Ledger, spécialisée dans la sécurité financière. En tant que chief experience officer, il supervisera les activités B2C de la startup française, y compris les produits, le marketing et les ventes. Pour Ledger, l’arrivée de Ian Rogers est assurément une belle prise. Habitué aux rebonds, l’ancien directeur d’Apple Music, à la carrière bien remplie, croit fermement à l’explosion des cryptomonnaies dans les années qui viennent.

Une carrière déjà bien remplie 

Installé dans la Silicon Valley pendant une vingtaine d’années, Ian Rogers a travaillé à la fin des années 90 avec Justin Frankle ainsi que Rob Lord et Tom Pepper afin de lancer la startup Nullsoft — devenue Gnutella par la suite.  Il a ensuite rejoint Yahoo et fini par quitter le moteur de recherches en 2008 pour TopSpin. Senior director d’Apple Music, dont il assura le développement, après le rachat de Beats Music, l’Américain rejoignit LVMH en 2015 avec le challenge d’assurer sa transformation numérique en tant que directeur digital. Agé de 48 ans, Ian Rogers explique, notamment à ceux qui pourraient s’interroger sur ce mouvement, qu’en rejoignant Ledger, il suit simplement son intuition.

« Il ne fait aucun doute que la crypto-monnaie fera partie de nos vies à l’avenir et qu’elle changera le paysage de la finance » , explique t-il dans un post LinkedIn. Les habitudes des Français·e·s évoluent, comme celles de nombreux citoyens du monde. « L’opportunité de marché de Ledger me semble énorme. Les analystes disent qu’il n’y a que 50 à 100 millions de personnes dans le secteur de la cryptomonnaie aujourd’hui ; il est évident que nous en compterons 250 millions de plus bientôt, y compris de grandes institutions et des particuliers fortunés » , poursuit-il. 

En tant que chief experience officer, Ian Rogers sera chargé de superviser les activités B2C chez Ledger en s’assurant que les produits sont sécurisés et faciles à utiliser. À la tête d’une équipe de 250 personnes, il sera également attendu sur toute la partie innovation.

L’activité de Ledger explose depuis le confinement

Co-fondée en 2014 par Eric Larchevêque, Ledger explose réellement depuis quelques mois. En janvier 2018, la startup levait la bagatelle de 75 millions de dollars, un tour de table qui lui avait permis d’entrer dans le classement du Next 40 du gouvernement. Au cours du dernier trimestre, Ledger a vu sa croissance s’envoler. « Nous observons en ce moment des journées à plus de 450% de ventes de nos hardware wallets par rapport à novembre l’an dernier » , précise le DG dans une interview à nos confrères du Figaro.

L’engouement pour ses produits et notamment le Nano X, une sorte de coffre fort numérique et le besoin croissant des entreprises comme des particuliers de protéger leurs actifs, ne se tarit pas. La startup qui réalise plus de 98% de ses revenus à l’étranger, veut devenir une entreprise de dimension mondiale. Pour réussir ce changement d’échelle, elle a besoin de profils senior qui connaissent à la fois le service et le numérique.