Actus#MaddyCrowd
5 décembre 2020
@Roberto Nickson

Igla donne une seconde vie aux tissus pour soulager les tensions

Importer le bien-être à domicile, voilà l'ambition d'Igla. La jeune marque, fondée par Aude-Cécile Monnot et Katarina Kordulakov, ambitionne de développer une gamme de produits qui facilitent la détente. Son premier objet est un tapis d'acupression fabriqué à partir de tissus upcyclés.

PARTAGER
SIGNALER UNE ERREUR ENREGISTRER PDF / EXPORTER

Au milieu de cette période un peu morose où les liens sociaux sont réduits et où les températures se rafraîchissent, prendre un peu de temps pour soi n’est pas du superflu. Aude-Cécile Monnot et Katarina Kordulakova ont décidé de nous apporter un peu de piquant et de détente grâce à leur tapis d’accupression. Fabriquée à partir de tissus upcyclés, ce produit est le premier de leur marque, Igla, destinée au bien-être à domicile.

Apaiser les tensions du corps

Les maux de dos, la nuque tendue et le stress font partie du quotidien de nombreux Français·e·s travaillant devant leur ordinateur. Mis à part un bon massage ou des patchs chauffants, il est souvent difficile de trouver une solution qui nous apaise. C’est là qu’intervient le tapis d’accupression designé par Aude-Cécile Monnot et Katarina Kordulakova. L’efficacité annoncée du produit repose sur les petits picots qui le composent et stimulent, sous le poids du corps, la micro-circulation sanguine.

Au départ, la sensation n’est pas très agréable mais au bout d’une ou deux minutes, une vague de chaleur commence à se faire sentir. Ce sentiment de picotement serait transmis au cerveau qui répondrait en sécrétant deux hormones propices au sommeil et à la détente, la sérotonine et l’endorphine. Au bout de 5 à 10 minutes, le corps commence à se relaxer et à relâcher les tensions.

Une fabrication responsable

La jeune marque propose trois produits : le mini (35×19) utile pour les cervicales, les pieds ou encore les lombaires, l’original (68×38) et l’absolu. Ce dernier est doublé d’un matelas gonflable qui apporte un confort renforcé à son utilisateur·rice. Chaque modèle prend peu de place et permet donc de faire une séance de 10 à 20 minutes, chez soi ou au bureau lors de la pause déjeuner par exemple.

Tous les tapis sont fabriqués en Slovaquie dans une usine qui possède un brevet pour réaliser les applicateurs (de Kuznetson) stimulant la circulation sanguine. Les tissus sont récupérés dans les fins de stocks de maisons de couture et d’ameublement proches de l’usine afin de limiter le transport et la pollution issue de la fabrication de nouveaux textiles. Ils sont ensuite recyclés et « upcyclés », c’est-à-dire réutilisés pour fabriquer un produit neuf.

Pour financer la production et le transport de ses premiers modèles, Igla a lancé une campagne de financement participatif sur KissKissBankBank. Les premiers tapis sont disponibles au tarif de 38 euros jusqu’au 13 décembre.

Pour découvrir les tapis d'acupression d'Igla, c'est ici.
Article écrit par Anne Taffin
PARTAGER
SIGNALER UNE ERREUR ENREGISTRER PDF / EXPORTER