Actus#Rachat
15 décembre 2020

Société Générale met la main sur la startup Reezocar

Après une première prise de participation en 2018, Société Générale rachète Reezocar, spécialisée dans la vente en ligne de véhicules d’occasion entre particuliers. Le groupe bancaire cherche à développer un écosystème d’applications et de services pour ses clients.

C’est un véritable coup d’accélérateur. Reezocar, fondée en 2014, annonce son rachat par Société Générale. À l’origine du plateforme facilitant la recherche et l’achat de voitures par les particuliers en France et en Europe, la startup francilienne avait déjà reçu en 2018 le soutien de CGI Finance – une filiale du groupe bancaire qui finance notamment les concessions automobiles – à travers une première prise de participation. Cette nouvelle opération vise, pour sa part, à renforcer le partenariat entre les deux entités en vue de probables synergies.

Développer un écosystème de services

Parmi les chantiers à venir, un enrichissement de l’offre de services proposés par la jeune pousse dans le domaine des assurances. Une évolution permise par les solutions mises au point par Société Générale Assurances. S’octroyer l’appui d’un groupe international permettra, par ailleurs, à Reezocar d’accélérer son développement partout dans le monde. De nouveaux partenariats commerciaux pourront être signés sur la base de l’épais carnet d’adresses de Société Générale. « Nous sommes fiers de mettre en commun nos savoir-faire. Notre ambition est de poursuivre notre forte croissance » , ont déclaré dans un communiqué Laurent Potel, président et co-fondateur, et Vincent Deboeuf, directeur de la technologie et co-fondateur, de Reezocar. La jeune pousse affirme vouloir poursuivre sa mission de « simplification, sécurisation et fluidification » du parcours d’achat d’un véhicule.

La banque espère, elle, prouver sa capacité à « accompagner les mutations profondes de la consommation de l’automobile et des services financiers » à travers les services en ligne de la startup. Il s’agit également d’un moyen d’apporter une nouvelle proposition de valeur à ses partenaires et clients. « Le modèle d’affaires de la plateforme de Reezocar, avec son positionnement novateur et la qualité de son offre, nous a séduit car il renforce notre promesse relationnelle » , a indiqué Claire Calmejane, directrice de l’innovation de Société Générale, soulignant également que « les synergies [avec les différents métiers du groupe] sont nombreuses et permettent d’aller plus loin dans la stratégie d’open banking » – qui vise à créer tout un écosystème d’applications autour de son cœur d’activité, les services financiers. D’où les précédents rachats des FinTech Fiducéo, Shine ou encore Treezor.

Pour rappel, Reezocar affirme compter plus de 150 employés. Son site web, qui affiche 7 millions d’annonces au compteur, attire « plus de 2 millions de visiteurs » tous les mois et enregistre « plusieurs milliers » d’achats de véhicules chaque année, assure l’entreprise. Le montant du rachat de la jeune pousse n’a pas été dévoilé par Société Générale, qui affirme tout de même que la transaction aura un « impact non-significatif » sur son ratio CET1 – comprendre le fonds propre de base du groupe bancaire, le noyau dur de ses capitaux propres.