Portfolio#medtech
6 janvier 2021

CorWave devient la première MedTech financée par la Commission européenne

La startup française CorWave, spécialisée dans la conception et la fabrication de dispositifs d'assistance cardiaques innovants, vient de lever 35 millions d'euros. Elle accueille à son capital EIC Fund, le fonds de la Commission européenne qui réalise là son tout premier investissement dans une société privée.

PARTAGER
SIGNALER UNE ERREUR ENREGISTRER PDF / EXPORTER

L’année débute bien pour les MedTech françaises spécialisées dans les solutions cardiaques. Alors que Carmat vient d’obtenir la certification européenne pour vendre son coeur artificiel, la startup CorWave récolte 35 millions d’euros pour démarrer ses essais cliniques. Derrière cette levée, on retrouve les investisseurs historiques de la startup – Bpifrance, Novo Holdings, Seventure, Sofinnova Partners et Ysios Capital – mais aussi trois nouveaux acteurs : la Financière Arbevel, le family office singapourien M&L Healthcare et l’EIC Fund. Ce dernier n’est autre que le fonds lancé par la Commission européenne, qui réalise ici son premier investissement dans une société privée.

L’Union européenne multiplie les aides financières

Doté d’une enveloppe de 3,6 milliards d’euros, l’EIC Fund a pour objectif de financer – de 500 000 euros à 15 millions d’euros – plusieurs centaines de PME et entreprises développant des innovations de rupture. CorWave est ainsi la première société privée à bénéficier de ce soutien financier pour 15 millions d’euros. Rien de véritablement étonnant quand on sait que la startup est déjà dans le radar du gouvernement français et de l’Union européenne depuis quelques temps.

Pour développer ses recherches, elle a déjà reçu un financement du programme de recherche et d’innovation Horizon 2020 de l’Union européenne et profité du programme Investissements d’avenir (PIA) mis en place par l’État français. À ces aides s’ajoutent une subvention de 2,5 millions d’euros émises par l’Union européenne dans le cadre du programme public européen EIC Accelerator.

Une innovation de rupture qui s’imagine déjà en géante

Plusieurs startups travaillent sur le développement de solutions de valves ou de dispositifs cardiaques pour améliorer la santé et la survie des patient·e·s. CorWave possède une particularité : sa solution est inspirée du biomimétisme, c’est-à-dire, de la nature et plus particulièrement de la nage d’animaux marins.
« Toutes les pompes actuelles utilisent une technologie rotative pour faire circuler le sang et produisent un débit continu qui, non naturel, entraîne des complications » , affirme Charlotte Rasser, responsable marketing de la startup, expliquant que 70 % des patients souffrent d’un effet indésirable sévère (AVC ou hémorragie gastro-intestinale, notamment) l’année suivant l’implant du dispositif. CorWave pallie cet inconvénient majeur grâce à une pompe à membrane ondulante qui permet d’adapter le débit au besoin du patient. En cas d’effort, celui-ci augmente naturellement mais ralentit lorsque son porteur dort.

Pour réussir à développer une telle solution, la startup a eu besoin de temps et de fonds. Lancée en 2011, elle a déjà récolté 15,5 millions d’euros en 2016 en plus des subventions. Cette nouvelle enveloppe de 35 millions d’euros lui permettra « de finaliser son dispositif, de produire des pompes cardiaques implantables chez l’homme et de démarrer ses essais cliniques » , annonce t-elle dans son communiqué de presse. Un pas de plus vers son objectif final de commercialiser ses produits dans le monde entier.

Article écrit par Anne Taffin
PARTAGER
SIGNALER UNE ERREUR ENREGISTRER PDF / EXPORTER