Actus#foodtech / winetech
Temps de lecture : 01'32''
9 février 2021
Wikimedia Commons / Vincent Zafra Illusion Story

Iron Man se fait l’ambassadeur d’Ÿnsect à la télé américaine

Invité du célèbre “Late Show” de Stephen Colbert, le dimanche 7 février 2021, l’acteur américain Robert Downey Jr en a profité pour vanter les mérites de la startup française Ÿnsect qui développe des protéines à base d’insectes pour l'alimentation animale et bientôt humaine. L'acteur est l'un de ses nouveaux investisseurs.

En octobre dernier, Ÿnsect levait  372 millions de dollars auprès de plusieurs investisseurs dont FootPrint Coalition, une organisation regroupant des investisseurs, des donateurs et des storytellers, destinée à financer, faire grandir et faire connaître des éco-technologies, c’est-à-dire, des solutions technologiques au service de l’environnement. Cette jeune structure a été lancée en avril 2020 par le célèbre acteur américain Robert Downey Jr, qui a notamment incarné le rôle d’Iron Man au cinéma.

Une chose est certaine, il prend son rôle d’investisseur très au sérieux et ne se contente pas de donner une enveloppe à ses protégés. Invité de l’émission Late Show présenté par Stephen Colbert, le dimanche 7 février, l’acteur s’est fait l’ambassadeur d’Ÿnsect. Un pot de farine d’insectes dans les mains, Robert Downey Jr a vanté les mérites de l’entreprise et de son produit en expliquant que « sa consommation par l’Homme venait d’être approuvée par l’Union européenne. » 

Le 13 janvier 2021, l’autorité européenne de sécurité des aliments a, en effet, rendu une décision positive sur l’utilisation du scarabée Molitor – utilisé par Ÿnsect – dans l’alimentation humaine. Un soulagement pour la startup qui développe depuis un an, ŸnMeal, un produit hyper protéiné destiné aux sportifs, qu’elle compte lancer d’ici un an en France et aux États-Unis. 

Cette intervention d’Iron Man est un excellent coup de communication pour Ÿnsect qui vise les marchés américains et asiatiques depuis sa dernière levée de fonds. « C’est une véritable innovation« , a conclu l’acteur-investisseur de cette startup renouvellé au rang de pépites française dans la sélection du gouvernement, le Next 40.