24 mars 2021
24 mars 2021
Temps de lecture : 4 minutes
4 min
6616

Le Female Founder Challenge, un concours pour doper le financement des startups dirigées par des femmes

Pour la troisième année consécutive, VivaTech et 50inTech unissent leurs forces autour de ce concours, qui vise à promouvoir les startups prometteuses dirigées par des femmes. Les dirigeantes ont jusqu'au 2 mai pour déposer leur candidature.
ÉCOUTER L’ARTICLE
Temps de lecture : 4 minutes
Partager
Ne passez pas à côté de l'économie de demain, recevez tous les jours à 7H30 la newsletter de Maddyness.
Légende photo :
Photo by Malvestida Magazine on Unspl

Les résultats du rapport annuel du fonds d’investissement Atomico sont sans appel. Les valeurs de diversité et d’inclusion, déjà à la peine en temps normal, ont été balayées par la crise sanitaire dans l’écosystème entrepreneurial en Europe. En 2020, toutes les équipes masculines ont capté 90,8% des capitaux européens levés. De plus, les femmes sont 52% à penser que leur genre rend leur réussite dans le secteur de la technologie plus compliqué. Pour couronner le tout, pas un seul tour de table de plus de 50 millions de dollars n’a été conclu par une équipe exclusivement féminine l’année dernière.

Pour tenter d’inverser la tendance, l'événement VivaTech et la startup 50inTech lancent la troisième édition du Female Founders Challenge. Le but de ce concours consiste à promouvoir les startups dirigées par des femmes en leur donnant une meilleure visibilité et en les mettant en contact direct avec de potentiels investisseurs.

"Donner les codes, la confiance et le réseau"

Les femmes intéressées ont jusqu’au 2 mai pour s’inscrire dans l’aventure. Pour toutes les participantes, l’édition de cette année 2021 propose un bootcamp en ligne et gratuit, intitulé "Time to raise" , les 19 et 20 mai. Différents intervenants donneront aux entrepreneuses des conseils sur le processus de levée de fonds pour maximiser leurs chances de réussir cette étape clé et maitriser leur campagne de financement. "Le but de ce nouveau bootcamp est de donner aux femmes les codes de cet univers, qui reste aujourd’hui à 90% masculin. Avec le Female Founders Challenge, notre but est de donner les codes, la confiance et le réseau d'investisseurs aux entrepreneuses" , précise Caroline Ramade, CEO de 50inTech et porteuse du projet.

L’ambition, au-delà de celle d’accompagner les femmes dans l’entrepreneuriat, est de déclencher un appel à l’action du côté des investisseurs eux-mêmes. "Notre démarche répond à tous les VC qui disent qu’ils n’ont pas de pipeline, qu’ils ne rencontrent pas de femmes qui cherchent à lever des fonds… C’est faux! Notre but est donc de présenter les 10 startups dirigées par des femmes dans lesquels il faut absolument investir, pour lesquelles il n’y a même pas débat" , poursuit l’entrepreneuse.

Parmi les candidates, 10 finalistes seront sélectionnées le 2 juin selon quatre critères : le niveau d’innovation de la solution présentée, la faisabilité du projet, le profil des équipes de la startup et le business model. Celles-ci pitcheront le 17 juin devant un jury d’acteurs de l’écosystème et d’investisseurs mondiaux - parmi lesquels Kima Ventures, Korelya, Balderton Capital, Idinvest Partners…- qui sélectionnera ensuite la grande gagnante du challenge. L’année dernière, 200 investisseurs avaient participé au challenge.

Créer un effet "FOMO" sur les participantes

"Si, jusque là, nous recevions les dossiers de 500 startups par édition, notre ambition augmente cette année : l’idée est d’aller chercher 1000 dossiers dans le monde entier, de la série seed (amorçage, NDLR) à la série B, insiste Caroline Ramade. Les faire participer à cet événement permet à ces femmes de gagner en crédibilité et en légitimité, on veut créer un effet FOMO (fear of missing out, NDLR) sur elles!" .

"En 2020, en France, une startup sur cinq a été fondée par des femmes ou une équipe mixte, c'est une progression de 4 points en un an. Il faut bien sûr s'en réjouir mais le chemin est encore long, ajoute Julie Ranty, directrice générale de VivaTech. Nous avons besoin de plus de diversité parmi les founders, susciter des vocations, valoriser les role models pour accompagner celles qui osent, notamment en leur donnant accès à suffisamment de fonds. C'est pour contribuer à cette dynamique que 50in Tech et Viva Technology s'unissent à nouveau pour la 3ème édition du Female Founder Challenge à l'occasion de VivaTech 2021 : plus de visibilité, plus de rencontres avec des investisseurs et plus de croissance pour les startups fondées par des femmes !" .