Actus#CorpoHebdo
Temps de lecture : 03'34''
28 mai 2021
bâtiment
Hope Cross-Jaya

Samsung, Total… Les 4 infos corpo à retenir cette semaine

Chaque semaine, Maddyness fait le point sur l'actualité des grands groupes en matière d'innovation. En ce moment, des startups les accompagnent pour lancer de nouvelles offres. Mis à l'honneur aujourd'hui : Samsung, Total, Société générale, EDF et SMCP.

Samsung optimise ses écrans avec DynamicScreen et Shiptify

Samsung Electronics noue un partenariat avec DynamicScreen et Shiptify. Les solutions de ces deux startups françaises sont désormais disponibles sur les écrans professionnels du fabricant sud-coréen et doivent faciliter la mise en œuvre de solutions métiers dédiées aux professionnels de la supply chain. De nombreux cas d’usages ont déjà été lancés : des bornes interactives d’accueil dans les sites logistiques à l’affichage en temps réel des données opérationnelles dans les entrepôts, en passant par les écrans de pilotage de la performance dans les bureaux. Cette offre repose sur l’intégration des solutions élaborées par Shiptify et Dynamic Screen, basées sur le partage en temps réel de l’information, aux différents écrans professionnels de Samsung Electronics – écrans PC grand format ou incurvés, écrans d’affichage intérieur et extérieur, écrans tactiles et collaboratifs, etc. Cette solution ne nécessite pas d’ajouter un PC derrière chaque écran. Parmi les premières entreprises, l’expert de l’automatisation des ouvertures Somfy et la chaîne de distribution spécialisée Botanic.

Total retient Everysens pour optimiser sa logistique ferroviaire

Total a choisi Everysens afin de déployer le premier logiciel Transport Management System (TMS) rail alimenté par l’intelligence artificielle. Le groupe pétrolier et gazier achemine des millions de tonnes-kilomètres de marchandises par an depuis ses sites de production vers ses dépôts de stockage et ses clients finaux. Dans sa démarche d’innovation, il a identifié la numérisation de ses processus de planification transport comme levier de performance. Sa collaboration avec la startup, à l’origine de solutions de visibilité supply chain, débutera en Allemagne, un pôle majeur de la logistique ferroviaire du groupe en Europe. Total juge que la solution d’Everysens lui permettra « de planifier ses expéditions de produits et de simplifier la collaboration entre de nombreuses parties prenantes » aussi bien en interne qu’en externe. De quoi, selon le groupe, « mieux satisfaire les clients tout en optimisant les coûts logistiques ». Youness Lemrabet, le directeur général d’Everysens, s’est félicité de la signature de ce contrat avec une major pétrolière et a estimé que « ce premier déploiement avec Total en Allemagne est un gage fort du niveau d’industrialisation » de sa solution.

Société générale et EDF s’allient en matière de blockchain

Société générale-Forge, filiale du groupe bancaire spécialisée dans l’émission de security Tokens, s’allie à Exaion, filiale d’EDF dédiée à la fourniture de services d’infrastructure de nœuds de calcul et de minage. Cette dernière sera mise à disposition de ses divers centres de données français, qui respectent « les standards de sécurité et critères environnementaux, sociaux et de gouvernance les plus élevés » , pour faciliter l’émission de produits financiers natifs numériques enregistrés sur les protocoles blockchain Ethereum et Tezos, ainsi que des crypto-actifs vierges. Société générale-Forge propose un modèle ouvert et sécurisé de niveau institutionnel pour les opérations sur security Tokens et juge que ce partenariat lui permettra d’offrir « un service des plus performants ». D’après Fatih Balyeli, le directeur général d’Exaion, « le haut niveau de performance des infrastructures permet une alliance basée sur la fourniture de solutions éco-responsables, souveraines et compétitives ». Cette dernière est, selon les partenaires, vouée à s’élargir « au rythme du développement des activités de Société générale-Forge » en matière services financiers sur la blockchain.

SMCP fait appel à StaffMe pour rendre ses RH plus flexibles

Le groupe de prêt-à-porter SMCP (Sandro Maje Claudie Pierlot) retient la startup StaffMe dans l’espoir de simplifier l’identification de collaborateurs en interne pour réaliser des missions ponctuelles. Une solution désormais nommée « StaffMe Team » , qui permet de faire face à un surcroît d’activité comme à l’absence d’un salarié. SMCP a fait remonter ce besoin lors du confinement décidé par le gouvernement pour lutter contre la propagation du Covid-19, qui a accentué ses problématiques de gestion d’effectifs. « Dès avant la crise, nous avons constaté que nos ressources humaines n’étaient pas assez bien optimisées : certains magasins étaient en sureffectif, quand d’autres manquaient de main d’œuvre. C’est pour cela que nous avons tout de suite été intéressés par la possibilité de participer à la création de ce logiciel SaaS par le groupe StaffMe » , a souligné le groupe par voie de communiqué. Son fonctionnement : lorsqu’un besoin de renfort est identifié, il suffit de le signaler sur l’application dédiée. Des collaborateurs sont alors réaffectés sur un autre site ou des travailleurs indépendants réguliers sont sollicités. Si personne n’est disponible, la solution permet aussi de basculer sur la plateforme de recrutement classique de StaffMe.