Actus
Temps de lecture : 03'06''
2 juin 2021
female-founder-challenge
Remise de prix du Female Founder Challenge à Vivatech avec Cédric O

10 startups dirigées par des femmes dans lesquelles investir en 2021

Lors du concours Female Founder Challenge, Vivatech et 50inTech s’unissent pour repérer les jeunes pousses prometteuses dirigées par des femmes. Découvrez les dix finalistes.

ÉCOUTER L’ARTICLE SIGNALER UNE ERREUR ENREGISTRER PDF / EXPORTER
10 startups dirigées par des femmes dans lesquelles investir en 2021
00:00 - 00:00
00:00

Alors que l’argent foisonne pour les startups françaises, qui ont levé près de 600 millions d’euros rien que cette semaine, les femmes continuent d’être sous-représentées. Plus de 90% des capitaux levés en Europe en 2020 sont allés vers des équipes masculines, selon le rapport annuel du fonds d’investissement Atomico. Sur cette même année, pas un seul tour de table de plus de 50 millions de dollars n’a été conclu par une équipe entièrement féminine. Le constat est désolant, mais des actrices et acteurs de l’écosystème se remontent les manches pour faire bouger les lignes sur les questions d’inclusion et de diversité.

Coup de projecteur sur les dirigeantes de startups prometteuses

C’est le cas de la startup 50inTech, plateforme de matching entre les talents féminins et les entreprises tech, qui s’est associée pour la troisième année consécutive à l’événement Vivatech afin de lancer le Female Founder Challenge, dont Maddyness est partenaire. Le but ? Proposer un concours pour dénicher et promouvoir les startups dirigées par des femmes en leur donnant une meilleure visibilité et en faisant le pont entre leur projet et les fonds. « Avec le Female Founders Challenge, notre but est de donner les codes, la confiance et le réseau d’investisseurs aux entrepreneuses », précise Caroline Ramade, CEO de 50inTech et porteuse du projet.

Cette initiative propose donc un accompagnement des fondatrices d’entreprises, mais vise aussi à inciter à l’action les investisseuses et investisseurs eux-mêmes : « Notre démarche répond à tous les VC qui disent qu’ils ne rencontrent pas de femmes qui cherchent à lever des fonds… C’est faux ! Nous voulons donc présenter les 10 startups dirigées par des femmes dans lesquelles il faut absolument investir, qui ne font même pas débat » , poursuit Caroline Ramade.

Dévoilées ce mercredi 2 juin, les 10 startups finalistes ont été sélectionnées par un jury de plusieurs fonds de capital-risque, comme Idinvest Partners, Korelya Capital, EQT ventrues ou encore Kima Ventures, qui les ont jugées comme les plus prometteuses et à ne pas manquer en 2021. Maddyness vous révèle la liste de ces dix pépites en exclusivité :

  • Marie Amigues, fondatrice et CEO d’Alocai, une plateforme allemande qui démocratise la localisation de jeux vidéo grâce à l’intelligence artificielle ;
  • Agnes Peng, COO de GliaCloud, une startup taïwanaise qui génère des vidéos IA pour permettre aux éditeurs en ligne et aux particuliers de convertir automatiquement des articles en vidéos ;
  • Polina Mikhaylova, fondatrice et CEO de Knot, une jeune pousse française qui développe des stations 2 en 1 de verrouillage et de recharge de scooters, vélos et trottinettes ;
  • Deborah Gael, fondatrice et CEO de Koolboks, une société française de réfrigérateurs éco-responsables ;
  • Marjorie Darcet, co-fondatrice et CEO de Lixo, une technologie d’intelligence artificielle française qui permet la détection et l’identification de déchets ménagers pour améliorer le tri sélectif ;
  • Louiza Hacene, fondatrice et CEO de Malou, un service français qui permet aux restaurateurs l’acquisition en ligne de nouveaux clients ;
  • Clarisse Hagège, fondatrice de CEO de DFNS, une entreprise française qui construit une infrastructure de sécurité pour le financement des actifs numériques ;
  • Agathe Machavoine, fondatrice et CEO d’Ublo, une plate-forme française d’automatisation de la gestion locative à destination des professionnels de l’immobilier ;
  • Lauren Dannay, co-fondatrice et COO de Whoomies, une plateforme française de logement en colocation pour les étudiants et les jeunes actifs ;
  • Sem Ponnambalam, co-fondatrice et CEO de Xahive, une startup britannique qui a créé une plateforme de messagerie anonyme permettant la protection des données personnelles.

Un mentorat à la clé

La startup qui gagnera le concours du Female Founder Challenge sera révélée le 17 juin à Vivatech par Cédric O, Secrétaire d’Etat chargé de la Transition numérique. Sa dirigeante bénéficiera d’un mentorat de la part de Claire Calmejane, directrice de l’innovation Société Générale et d’Emilie Sidiqian, directrice générale de Salesforce France. Toutes les finalistes auront accès à des investisseurs clés via le Tour Open Innovation qui clôturera le concours, ainsi que des rencontres avec des managers des directions innovation d’AXA, Clear Channel, Salesforce et de la Société Générale, partenaires de l’initiative.

Article écrit par Heloïse Pons
ÉCOUTER L’ARTICLE SIGNALER UNE ERREUR ENREGISTRER PDF / EXPORTER
10 startups dirigées par des femmes dans lesquelles investir en 2021
00:00 - 00:00
00:00