Actus#CorpoHebdo
Temps de lecture : 03'41''
4 juin 2021
bâtiment
Viktor Forgacs

Nissan, Microsoft… Les 4 infos corpo à retenir cette semaine

Chaque semaine, Maddyness fait le point sur l'actualité des grands groupes en matière d'innovation. En ce moment, des startups les accompagnent pour lancer de nouvelles offres. Mis à l'honneur aujourd'hui : Nissan, Microsoft, Upsa et Macif.

Nissan optimise la gestion de ses stocks avec la solution de Stockoss

Nissan fait appel à Stockoss et sa solution de gestion des stocks pour permettre à ses équipes événementielles, qui confient leurs objets à la startup, de connaître, en temps réel et sur un site unique, tous les objets stockés dans les entrepôts gérés par Stockoss. Grâce à cette technologie, le constructeur automobile japonais est en mesure d’organiser et d’optimiser les livraisons de matériel depuis l’application dédiée. L’enjeu en matière de gestion des stocks – mobilier, signalétique, goodies, etc. –, crucial, a été résolu par le biais de la plateforme de la jeune pousse française, qui permet de scanner chaque objet à la sortie ou à l’entrée d’un entrepôt. Nissan et son partenaire Hopscotch, une agence de communication, peuvent donc vite retrouver les objets dont ils ont besoin, pour les faire livrer partout en France et en Europe. Une référence structurante pour Stockoss, présent sur le marché depuis deux ans, et qui revendique plus de 130 clients.

Microsoft Teams intègre les comptes-rendus automatiques d’Aster

Microsoft retient le compte-rendu synthétique de réunion d’Aster pour Teams. Le géant américain fait de la solution de la startup la première française et l’une des premières mondiales à être directement intégrée dans l’écran de son logiciel de visioconférence. Le but, d’après cette dernière : « améliorer l’efficacité des réunions à distance et accompagner la nouvelle organisation de travail hybride. » La fonctionnalité sera disponible au début de l’été. Le service d’Aster est en mesure de suivre les actions et discussions qui se tiennent pendant les réunions, puis d’en faire automatiquement des résumés qui peuvent alors être partagés aux personnes participantes ou extérieures. Cette intégration dans l’écosystème Microsoft 365 permet d’éviter une « multiplication des outils utilisés par les collaborateurs » , selon la startup, qui indique avoir travaillé « main dans la main » avec les équipes produit de la firme de Redmond. Cette collaboration a permis d’incorporer un élément sur la droite de l’écran lors des visioconférences, à partir duquel les interlocuteurs peuvent dérouler leurs sujets ou prendre des notes en commun. Quand Microsoft se félicite d’offrir « une expérience utilisateur optimisée » , Aster se dit « fière de faire rayonner la France » .

UPSA crée une application avec ExactCure pour l’automédication

Les laboratoires UPSA ont choisi la startup ExactCure pour mettre en place une application personnalisée dans le but de sécuriser la pratique de l’automédication par la population et compléter le rôle de conseil du pharmacien. Maux de tête, rhume, état grippal, maux de gorge… 80% des Françaises et Français ont recours à l’automédication pour les troubles bénins, d’après un sondage Harris Interactive datant de 2018. Si « dans le cadre d’un parcours de soin responsable, recueillir l’avis du pharmacien-conseil est un préalable essentiel à toute automédication » , relèvent les partenaires, « il convient, au domicile devant son armoire à pharmacie, d’accompagner pour sécuriser la pratique » . UPSA apporte son soutien à cette solution de santé attendue pour l’automne 2021. ExactCure a développé ce dispositif médical basé sur la création d’un jumeau numérique grâce à l’intelligence artificielle. L’ambition est de favoriser l’adoption de bons comportements quant aux différents dosages en fonction de chaque patient, aux éventuelles interactions médicamenteuses, contre-indications et risques d’allergie.

La Macif choisit Shift Technology pour harmoniser ses procédures

La Macif s’appuie sur Shift Technology pour homogénéiser ses pratiques et améliorer son efficacité opérationnelle. La maison-mère de l’assureur mutualiste, Aéma Groupe, est un client historique de la startup. Elle a décidé d’étendre sa collaboration avec cette dernière pour harmoniser son dispositif de lutte contre la fraude, le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme (LCB/FT) sur toutes ses lignes de métiers grâce à l’intelligence artificielle. Ce partenariat a pour but de centraliser les processus et données. En 2018, une stratégie de lutte contre la fraude sur le cœur de métier de la Macif avait été engagée. Avec Shift Technology, Aéma Groupe généralise désormais cette approche à la santé et à la prévoyance. Par ailleurs, la mise en œuvre des obligations relatives à la réglementation LCB-FT nécessitant une connaissance client fine et homogène, Aéma Groupe a opté pour la solution la plus complète proposée par l’AssurTech. Mutualiser et traiter les données de clients ayant plusieurs contrats différents (IARD, vie, santé-prévoyance) dans un même outil, permettrait à la Macif d’être « beaucoup plus efficace, notamment en s’affranchissant du traitement et de l’analyse manuels des datas et en évitant les éventuels doublons » . Pour mémoire, Shift Technology a récemment levé 183,2 millions d’euros en série D et accédé au statut de licorne – sa valorisation a dépassé le milliard de dollars à la suite de cette opération.