Actus#greentech
Temps de lecture : 03'00''
17 juin 2021
digital inpulse greenly
Linda Han, déléguée générale de Huawei en France, remet le premier prix du concours DIP à Arnaud Delubac, CMO de Greenly. © Huawei

Greenly et Alvie remportent l’étape parisienne du concours Digital InPulse 2021

Ce mercredi 16 juin, s’est clôt la première étape de la 8ᵉ édition du concours Digital InPulse de Huawei, lors du salon VivaTech à Paris. Organisée en partenariat avec le Comité Richelieu et Business France, cette édition consacrée à la GreenTech a récompensé deux startups qui développent des solutions innovantes pour la protection de l’environnement : Greenly et Alvie.

Huawei organise le concours Digital InPulse (DIP), pour récompenser les startups françaises les plus innovantes. Dans différentes villes, une dizaine de startups sont auditionnées. À chaque étape, les deux projets jugés les plus prometteurs bénéficient d’un soutien financier de 30 000 euros pour le premier et de 20 000 euros pour le second. À la fin de son tour de France, Digital InPulse invite les startups lauréates à un voyage d’affaires en Chine du Sud pour y rencontrer de potentiels partenaires sur le marché asiatique. Une ouverture vers l’international qui a déjà profité à 70 startups françaises en huit ans.

À l’occasion du salon parisien Viva Technology, Huawei a organisé la remise des prix de sa première étape sur un stand bondé. 8 startups franciliennes, pré-sélectionnées parmi une cinquantaine de candidatures, y ont présenté leur projet.

Greenly, une solution pour mesurer son empreinte carbone

C’est la jeune startup Greenly qui a remporté le premier prix, grâce à son application qui permet de mesurer l’empreinte carbone de ses utilisateurs et utilisatrices au quotidien. « Aujourd’hui, nous ne savons plus où nous en sommes individuellement en termes d’impact environnemental. Avec Greenly, nous automatisons cette mesure et ce suivi grâce à une synchronisation de votre compte bancaire. Nous associons ensuite chaque dépense à une empreinte carbone » , détaille Arnaud Delubac, CMO de Greenly. De nombreux partenariats avec des banques telles que BNP Paribas ont déjà été signés, afin que le bilan carbone de chaque client ou cliente soit disponible dans son application bancaire.

Le déploiement d’un logiciel SaaS à 25 euros par mois permet également aux entreprises les plus modestes de faciliter leurs bilans carbone, qui étaient jusqu’ici « un luxe réservé aux plus grandes multinationales » , rappelle Arnaud Delubac. En plus de fournir un suivi détaillé des émissions CO2 de ses utilisateurs et utilisatrices, Greenly dispose d’un volet action pour les aider à réduire leur empreinte, grâce aux recommandations personnalisées faites par ses experts. La startup française, pleine d’ambition, a déjà commencé une première phase de recrutement pour engager les entreprises à l’international.

Alvie, un logiciel pour permettre aux agriculteurs de limiter leurs utilisations de pesticides

Digital InPulse Alvie

Deux jeunes entrepreneuses, Hanaë Bonnafoux et Kristina Markovic, se sont données comme mission d’aider les agriculteurs à réduire leurs émissions de pesticides grâce à Alvie. Cette solution connectée accompagne les agriculteurs et les coopératives dans leurs démarches d’optimisation de l’utilisation des produits phytosanitaires et du biocontrôle. Leur capteur, baptisé Hygo, se fixe directement par aimant sur le pulvérisateur de pesticide. « Ce capteur remonte les informations comme un jumeau numérique, fournissant une cartographie précise du contexte local. Sur la base de ces informations, nous pouvons réduire jusqu’à 40% d’émissions de pesticides », explique Kristina Markovic, CCO d’Alvie. Cruciale pour les agriculteurs, cette diminution peut leur permettre également de labelliser leur récolte « Haute Valeur Environnementale », afin qu’elle soit reconnue auprès des organismes professionnels comme des consommateurs.

De nombreux paramètres sont pris en compte dans l’analyse du champ, notamment les contraintes météorologiques, qui peuvent aider les agriculteurs à optimiser leurs rendements. L’objectif à long terme d’Alvie, qui dispose déjà du soutien de plusieurs centaines d’agriculteurs, est de pallier complètement l’utilisation de produits phytosanitaires grâce à la promotion de nouveaux usages et de nouvelles solutions à venir.

Les prochaines étapes à suivre

Pour les cinq autres étapes à suivre dans toute la France, de nombreux domaines de la GreenTech – thème choisi pour cette édition 2021 – pourront être représentés : les énergies vertes, les mobilités propres, le bâtiment intelligent, la ville durable, la réduction des déchets ou encore l’agriculture intelligente.

Le concours DIP passera – entre septembre et octobre prochain – à Lille, Bordeaux, Lyon, Nice et Strasbourg. Seront présentées au public des solutions novatrices et matures, pouvant s’étendre à l’international.

Vous êtes une startup intéressée ? Vous pouvez candidater ici jusqu’au 15 août.

Maddyness, partenaire média de Huawei