Actus
Temps de lecture : 01'55''
7 juillet 2021

Kat Borlongan quitte son poste de directrice de la French Tech

Après plus de trois ans de bons et loyaux services, Kat Borlongan quitte ses fonctions de directrice de la Mission French Tech. Son remplaçant ou sa remplaçante n'est pas encore connu.

C’était un secret de polichinelle, c’est désormais officiel : ce mercredi 7 juillet est le dernier jour de Kat Borlongan à la tête de la Mission French Tech, comme l’ont révélé nos confrères de Midi Libre. Après un temps d’échange avec ses équipes, elle aura droit, selon La Tribune, à une « soirée de départ en guise d’hommage qui se tiendra à l’hôtel des ministres de Bercy » en présence d’une cinquantaine de personnes, dont les secrétaires d’État Cédric O et Franck Riester, des patrons de scaleups, des investisseurs parisiens mais aussi le député Mounir Mahjoubi.

C’est ce dernier qui avait nommé Kat Borlongan à la tête de la French Tech en 2018, lorsqu’il était lui-même secrétaire d’État au Numérique. La feuille de route de la nouvelle directrice était alors claire : faire monter en puissance un écosystème qui couvait des pépites sans arriver à les faire encore éclore, faciliter leur ascension vers les sommets et ouvrir la Tech française à des profils plus variés. Avec plus d’une quinzaine de licornes au compteur et un écosystème particulièrement résilient après une crise inédite, Kat Borlongan part avec le sentiment du travail accompli.

Une ardente défenseure de la diversité

Ses trois ans à la tête de la French Tech ont été marqués par sa volonté de sortir la French Tech de son entre-soi. « S’il y a une barrière géographique ou financière qui empêche les meilleurs talents de faire ce qu’ils veulent faire, nous devons la lever » , avait-elle plaidé dès le début de son mandat, lors de sa première intervention publique au Web2Day de Nantes. Elle s’est pleinement engagée auprès des acteurs de l’écosystème pour concrétiser ce qui était alors un voeu pieux. Les dernières annonces, dont un renforcement du dispositif French Tech Tremplin, constituent en quelque sorte son baroud d’honneur.

Dès jeudi, c’est l’actuel directeur adjoint de la Mission French Tech, Louis Fleuret, qui assurera son intérim. Cédric O a de son côté assuré à Maddyness que le remplacement de Kat Borlongan était en cours afin de donner « de développer et d’amplifier les moyens et les missions » de la French Tech. Avec, assure-t-il, davantage d’indépendance et d’autonomie à la clé pour ce bras armé de la stratégie d’innovation du gouvernement.