Actus#MaddyMoney
Temps de lecture : 02'40''
30 juillet 2021
paysage
Raimond Klavins

363 millions d’euros levés par les startups françaises cette semaine

Maddyness dresse le bilan des levées de fonds de la semaine qui vient de s'écouler. 12 opérations ont permis aux startups françaises de lever plus de 363 millions d'euros.

Montant
363,1M€
Nombre d’opérations
12
CHAQUE MOIS, L’ACTU FINANCIÈRE DES STARTUPS DANS VOTRE BOÎTE MAIL

Dans le cadre de ce bilan hebdomadaire des levées de fonds, Maddyness recense toutes les opérations annoncées par les startups dont le siège social se trouve en France. Si tous les secteurs d’activité sont éligibles, seules les entreprises âgées de dix ans ou moins apparaissent.

Autres actualités financières

OVHCloud acquiert l’Américain BuyDRM. L’hébergeur français met la main – pour un montant non divulgué – sur l’activité de la société américaine spécialiste des technologies pour contrôler l’utilisation numérique des médias protégés par une propriété intellectuelle. « Toute l’équipe BuyDRM ainsi que ses fondateurs rejoignent dès aujourd’hui les effectifs du groupe pour construire ensemble une seule feuille de route dédiée à la sécurité » , a expliqué OVHCloud dans un communiqué. L’entreprise roubaisienne, fondée par Octave Klaba, poursuit sa série d’acquisitions – après OpenIO et Exten Technologies – visant à renforcer le portefeuille de services numériques qui exploitent son infrastructure cloud.

Esset rachète HumaKey. La filiale B2B du groupe Foncia met la main – pour un montant non divulgué – sur la startup, à l’origine d’un service de délégation de gestion immobilière. L’acquéreur ambitionne de mettre sur pied « une filiale autonome de property management sur le segment des immeubles prime et de bureaux » . Les 35 salariés de HumaKey, qui gèrent un parc de 1,5 million de m2, rejoignent les quelque 500 collaborateurs de Esset, qui revendique désormais 14 millions de m2 en tertiaire et 20 000 lots en résidentiel.

Epic Games s’empare de Sketchfab. Le studio américain, à l’origine du moteur 3D Unreal Engine et du jeu vidéo Fortnite, rachète – pour un montant non communiqué – la startup française, qui a développé une solution d’hébergement et de visualisation de contenus 3D. Son objectif : « répondre à la demande de solutions web » , en enrichissant la palette d’outils des développeurs. Sketchfab va continuer à opérer de façon indépendante. Epic Games, qui a récemment levé 1 milliard de dollars, s’est aussi offert la plateforme de portfolio ArtStation, ainsi que les experts de la photogrammétrie RealityCapture et Quixel.

Algolia lève 126 millions d’euros en série D. La startup, à l’origine d’une plateforme SaaS permettant aux entreprises d’améliorer l’expérience de recherche des utilisateurs sur leurs sites web ou applications mobiles, a été co-fondée aux États-Unis par deux Français : Julien Lemoine et Nicolas Dessaigne. Elle a reçu l’appui de Lone Pine Capital, Fidelity Management & Research Company LLC, Steadfast Capital Ventures, Glynn Capital, Twilio, ainsi que de ses investisseurs historiques Accel et Salesforce Ventures. L’opération doit lui permettre de recruter, poursuivre sa stratégie de croissance externe, et d’investir dans la R&D. Avant, peut-être, d’entrer en Bourse. Pour rappel, son interface de programmation revendique 7 000 entreprises dans le monde – dont Twitch et Lacoste.

Bubble lève 84 millions d’euros en série A. La startup, à l’origine d’une plateforme no-code, a été co-fondée aux États-Unis par un Français : Emmanuel Straschnov. Elle a reçu le soutien d’Insight Partners et Betaworks, ainsi que ses investisseurs historiques – SignalFire, Neo, BoxGroup et ThirdKind. L’opération doit lui donner les coudées franches pour « améliorer l’évolutivité de sa plateforme no-code afin de soutenir toutes organisations et startups, du prototype à l’acquisition ou l’entrée en Bourse » . Pour mémoire, l’entreprise revendique un million d’utilisateurs à travers le monde et affirme avoir traité un milliard de dollars de volume d’affaires par l’intermédiaire des applications créées par ses utilisateurs.