Tribunes#fintech
Temps de lecture : 03'39''
26 août 2021

Comment le métier de Product builder est apparu chez PayFit

Aujourd’hui, plusieurs grandes tendances se dessinent clairement au sein des entreprises tech, afin de mieux répondre aux besoins et aux attentes des consommateurs. Et ces demandes influent directement sur le type de profils recherchés. Exemple chez PayFit avec le nouveau métier de Product builder.

Le premier enjeu d’une entreprise est de personnaliser son produit pour trouver son product market fit. Tout d’abord, il convient de s’adapter aux contraintes locales : les plus grandes entreprises ont compris l’importance de cet enjeu, pour mieux adresser le consommateur local. L’échec d’Amazon ou de Google sur le marché chinois, au profit de concurrents locaux comme Alibaba et Baidu, sont des exemples stupéfiants. Ensuite, trouver son product market fit passe désormais par les utilisateurs eux-mêmes. Ils ont désormais la main pour créer les produits. Shopify par exemple aide les entrepreneurs à améliorer leur présence en ligne. Ils ont la main pour construire leur propre site et créer des boutiques en ligne plus performantes et répondant aux besoins locaux. Aujourd’hui, 1 million d’entrepreneurs utilisent Shopify dans 175 pays, soit 10 fois plus qu’Amazon.

Le second enjeu est de soutenir une croissance rapide à l’international. Aujourd’hui, l’utilisation d’une application low-code est souvent nécessaire. Ce type de plateforme permet de réaliser et de déployer rapidement des applications métiers complexes en limitant au maximum l’effort de développement. Ce sont des outils tellement puissants qu’on estime que 65% des applications reposeront sur du low-code en 2024 (Source Gartner Magic Quadrant 2019). Aujourd’hui, Salesforce ou Microsoft y ont recours.

L’apparition de fonctions hybrides

Chez PayFit, le JetLang, initialement notre propre langage de programmation, est progressivement devenu une véritable plateforme low-code. C’est à partir de cet outil que nous avons créé le module Paie de PayFit, l’interface, les calculs, la génération des documents, etc. Nous avons fait le choix de donner aux équipes internationales le soin de développer une partie de leurs expériences produit, pour coller au plus près du besoin des utilisateurs et des contraintes légales locales liées à l’industrie de la paie.

En parallèle des applications reposant sur des plateformes low-code, des fonctions hybrides sont apparues au sein des équipes de développement elles-mêmes. Elles prennent une place croissante sur le marché de l’emploi et sont en augmentation de 30%, selon Gartner Magic Quadrant 2019 . Sur LinkedIn, on trouve à date près de 16 000 offres d’emploi dans le monde pour de la Workflow Automation.

Au sein d’agences, on trouve les creative technologists, des développeurs chargés de créer des prototypes basés uniquement sur une combinaison d’outils low-code, voire no-code, comme Zapier, Airtable, Typeform, etc.

Le product builder : kezako ?

Comme pour d’autres entreprises, il en découle un nouveau métier chez PayFit, celui de
Product builder. Ce sont des ingénieurs qui « codent la paie » et plus globalement le code du travail. Ce métier fait partie des nouvelles fonctions hybrides, puisqu’il réunit les compétences de 4 profils : Product manager, Développeur, UX designer et entrepreneur.

Le poste de Product Builder demande d’être polyvalent. Il requiert des compétences différentes et permet d’accomplir des missions quotidiennes variées. Par exemple, ils peuvent retrouver celles d’un entrepreneur, mais pas seulement. En effet, le poste réunit les
qualités :

  • d’un product manager : avoir un impact réel sur des indicateurs clés pour un éditeur de
    logiciel, à savoir la valeur apportée aux utilisateurs et la vitesse des itérations sur le
    produit;
  • d’un développeur : utiliser une plateforme low-code, produite par et pour l’entreprise
    afin de coder et d’automatiser par exemple la paie. Pendant le Covid, c’est nous qui
    avons inclus les évolutions réglementaires liées à la situation sanitaire au sein du
    logiciel;
  • d’un UX designer : nous créons l’interface et les expériences mises à disposition des
    utilisateurs de l’application PayFit;
  • d’un entrepreneur : créer un produit localisé, répondant aux besoins par exemple aux
    besoins spécifiques du pays ou de la région en question. Par exemple, les Product
    Builders à l’international ont pu exploiter “JetLang” pour créer les produits allemands,
    anglais, espagnols et italiens pour répondre à la législation du pays, comme nous
    l’avons fait en France.

Cette fonction hybride est un exemple parmi d’autres, créés pour répondre aux enjeux nouveaux auxquels font face les entreprises tech. Nous sommes à l’aube d’un nouveau bouleversement dans le monde du produit digital. Les nouveaux logiciels seront plus organiques, capables de s’adapter plus rapidement à leur environnement. Ils provoquent déjà un appel d’air dans le recrutement de nouveaux talents. Ces nouveaux talents se construisent sur les épaules des géants qui ont provoqué la révolution de l’industrie numérique au cours des 50 dernières années.

Plusieurs points restent évidemment en suspens et seront décisifs à leur évolution. Comment repérer leurs qualités dans les processus de recrutement ? Comment les former au sein des entreprises et construire un parcours de carrière qui leur est propre ? Ces questions sont clés pour le développement professionnel de ces nouvelles fonctions produit hybride mais également pour la qualité des produits digitaux qu’ils créeront.

Sébastien Levaillant, VP Product Management chez PayFit