Actus#divertissement / loisirs
Temps de lecture : 03'46''
21 septembre 2021

Sorare officialise une levée historique et devient la startup française la plus chère

Le jeu qui associe fantasy football et NFTs a convaincu Softbank mais aussi Atomico et Eurazeo. La licorne est désormais valorisée 4,3 milliards de dollars.

C’était un secret de polichinelle. Sorare était depuis de longs mois en discussions avec plusieurs fonds pour boucler une levée historique. C’est fait : la startup a signé avec Softbank la plus importante levée de l’Histoire de l’écosystème startup français. Les plus blasés diront que c’est la deuxième de l’année – après celle de Contentsquare qui avait déjà explosé en mai le record précédemment établi par Meero – et que les records s’enchaînent trop vite pour qu’ils marquent durablement l’Histoire pourtant encore bien courte de la French Tech.

Mais avec 680 millions de dollars (soit 580 millions d’euros), Sorare, qui ne compte aujourd’hui que 18 salariés, passe le cap symbolique d’une levée au-delà du demi-milliard d’euros, un montant jusque-là réservé… aux meilleures ventes de startups françaises !


Mais au fait, c’est quoi Sorare ?

Les joueurs de la plateforme Sorare acquièrent des cartes à l’effigie de joueurs de football, disponibles en quantité limitée, pour constituer une équipe de cinq joueurs. La nouvelle version des images Panini pour les moins jeunes. Les performances de cette équipe virtuelle sont déterminées par les performances des vrais joueurs, dans les compétitions nationales et internationales. Chaque équipe se voit ainsi attribuer une note. Les joueurs engrangent des points associés à la fois à la rareté de leurs cartes et à la performance de l’équipe qu’ils ont constituée, ce qui leur permet de remporter de nouvelles cartes en édition limitée.

 


Valorisation : 4,3 milliards de dollars

Cette méga-opération fait entrer Sorare dans le club des licornes et par la grande porte : avec une valorisation affichée à 4,3 milliards de dollars, la startup devient ainsi la licorne la mieux valorisée de l’Hexagone, surclassant Back Market (3,2 milliards) et Contentsquare (2,8 milliards). Sorare vaut désormais plus de deux BlaBlaCar (2 milliards) ou Alan (1,68 milliard) et près de trois Mirakl ou Ledger (1,5 milliard). Encore plus impressionnant : la startup de fantasy football pèse l’équivalent de 3,77 Doctolib (1,14 milliard) !

Peu d’investisseurs pouvaient répondre aux besoins et à l’appétit de Sorare. C’est finalement Softbank qui a emporté la mise. « Il nous fallait choisir un investisseur qui pouvait avoir une envergure mondiale pour nous accompagner sur tous les territoires et avoir des gens autour de la table qui comprennent notre business, liste Thibaut Predhomme, directeur des opérations de la nouvelle licorne. C’est rare sur le marché. Marcelo Claure [CEO de Softbank Latam, qui a supervisé l’investissement] est actionnaire de trois clubs de foot. Il a une compétence très footballistique. » En plus du fonds asiatique, la startup s’est entourée d’un parterre d’investisseurs réputés : Atomico, Bessemer Ventures, Blisce, D1 Capital, Eurazeo, IVP et Liontree, qui rejoignent Benchmark, Accel, Partech, déjà au capital et qui remettent une pièce dans la machine Sorare. Toute une équipe d’investisseurs privés de renom complètent le tour : le cofondateur de Reddit, Alexis Ohanian, et les joueurs de football Gerard Piqué, Rio Ferdinand, Antoine Griezmann et César Azpilicueta, ainsi que l’internationale française Eugénie Le Sommer.

Se diversifier sans perdre son ADN

« Cet enchaînement de levées de fonds records avec les meilleurs fonds au monde peut sembler vertigineux », atteste Boris Golden, Partner chez Partech. « Ce n’est pourtant que le reflet de la trajectoire exceptionnelle de Sorare » dont l’histoire « n’en est encore qu’à ses débuts », esquisse l’investisseur. La startup souhaite profiter de cette opération financière pour enrichir l’expérience proposée aux joueurs de son épopée de fantasy football, à commencer par le développement d’une application mobile. En plus de monter encore en puissance dans l’univers du football en signant davantage de clubs et de ligues et en intégrant à terme également le football féminin, Sorare scrute également de nouveaux sports. « Nous ne ciblons pas un sport plus que d’autres, élude Thibaut Predhomme. Le sport arrive à un tournant technologique et nous discutons avec toutes les ligues parce que Sorare est reconnu comme un acteur qui a su concilier collectible et NFTs. »

Un positionnement validé par les utilisateurs – plus de 180 000 sur la plateforme – et par les investisseurs. « Sorare se positionne au croisement de deux secteurs très stimulants : les objets numériques à collectionner et les fantasy sports, explique Marcelo Claure, CEO de Softbank LATAM. La croissance enregistrée rien que sur cette année montre bien que l’approche du ‘jeu dans le jeu’ proposée par Sorare rencontre un écho incroyable. » La startup aura besoin de se structurer pour répondre aux ambitions du marché. Elle ambitionne de recruter près de 150 personnes dans les mois à venir et a débauché la RH de Lyft pour superviser cette hypercroissance humaine. « Nous souhaitons attirer des talents qui ont un peu plus d’expérience dans les technologies consumer », précise Thibaut Predhomme.

Ces recrutements permettront de renforcer les effectifs à Paris mais aussi outre-Atlantique où la startup s’apprête à ouvrir un bureau pour concrétiser et partager l’ambition d’un de ses clubs affiliés, le PSG : « rêver plus grand ».