Actus#fintech
Temps de lecture : 02'33''
28 octobre 2021
Stratumn

Stratumn cherche un repreneur, les dirigeants sur le départ

L'ex-pépite de la blockchain Stratumn cherche à céder ses actifs, alors que son duo de dirigeants souhaite voguer vers de nouvelles aventures.

ÉCOUTER L’ARTICLE
PARTAGER
SIGNALER UNE ERREUR ENREGISTRER PDF / EXPORTER
Stratumn cherche un repreneur, les dirigeants sur le départ
00:00 - 00:00
00:00

L’une des startups les plus en vue de la galaxie blockchain tricolore cherche un repreneur : après avoir levé un peu plus de 8 millions d’euros au cours de son existence, Stratumn cherche désormais un repreneur. « Les actifs de Stratumn vont être cédés, une procédure de cession est en cours » , a confirmé son CEO, Jérôme Lefebvre, à Maddyness. La décision doit intervenir au mois de novembre.

La startup développe une solution dédiée aux directions financières des grandes et moyennes entreprises, qui « trace les étapes des processus financiers [grâce à la blockchain, N.D.L.R.], fluidifie les interactions en toute sécurité, et réduit les délais et coûts de traitement » , promet l’entreprise sur son site. Un industriel s’est déjà montré intéressé pour reprendre les actifs, selon le CEO qui assure que « les clients pourront continuer à utiliser la plateforme ». Mais d’autres repreneurs potentiels peuvent encore se faire connaître jusqu’au 15 novembre auprès de l’administrateur judiciaire BCM, choisi pour superviser la procédure. La société compte 12 salariés et leur sort dépendra des offres déposées.

Chaises musicales à la tête de Stratumn

Que s’est-il passé pour que Stratumn cherche à se vendre – au risque de devoir se brader ? « Ce n’est pas lié au Covid ni aux performances de l’entreprise », assure Jérôme Lefebvre, propulsé au poste de CEO de la startup en 2019, après en avoir été le COO durant un peu plus d’un an. Alors qu’elle affichait un chiffre d’affaires de 183 000 euros en 2017, l’entreprise a fait grimper le compteur au-delà du million d’euros (1,11 million, pour être exact) en 2020.

Pas suffisant pour convaincre ses actionnaires – Otium Venture devenu Frst, CNP Assurances via son fonds Open CNP, Nasdaq et Digital Currency Group, mais aussi le fondateur de Ledger Éric Larchevêque, qui a investi à titre personnel – de remettre au pot. Contacté, ce dernier n’a pas souhaité s’exprimer n’ayant « pas suivi de près » les tractations. Open CNP n’a pas non plus souhaité faire de commentaire, tandis que Frst n’a pas encore répondu à nos sollicitations au moment où ces lignes sont publiées.

Jérôme Lefebvre préfère évoquer « le départ de l’équipe dirigeante » vers de nouvelles aventures. Sa directrice des opérations, Séraphie de Tracy, et lui-même quitteront donc le navire une fois la reprise actée. Un nouveau changement de direction qui apparaît prématuré, puisque le duo n’était arrivé aux manettes qu’en 2019, lorsque le quatuor de fondateurs formé par Richard Caetano, alors à la tête de l’entreprise, Stephan Florquin, François Dorléans et Sébastien Couture avait quitté l’entreprise.

L’avenir de Stratumn, pépite de la blockchain, qui a notamment été élue FinTech de l’année 2018 par France Innovation et a vu passer dans ses rangs les fondateurs de Sorare, est donc incertain. Il dépend désormais de la qualité des offres qui seront déposées. Lors de son arrivée à la tête de l’entreprise, Jérôme Lefebvre s’engageait : « Je porterai toute mon attention et mon énergie à faire de Stratumn un éditeur de logiciels pour entreprises à la pointe de la technologie, ne cessant d’apporter toujours plus de valeur à nos clients. » Désormais, la réussite de cette entreprise dépend surtout du bon vouloir des repreneurs potentiels.

Article écrit par Geraldine Russell
ÉCOUTER L’ARTICLE
PARTAGER
SIGNALER UNE ERREUR ENREGISTRER PDF / EXPORTER
Stratumn cherche un repreneur, les dirigeants sur le départ
00:00 - 00:00
00:00