Actus#greentech
Temps de lecture : 04'45''
14 décembre 2021
Circular Challenge Citeo
Circular Challenge Citeo © Citeo

Circular Challenge Citeo dévoile ses 8 lauréats pour réinventer l’économie circulaire

Pour la sixième édition de son Circular Challenge, qui a eu lieu au Musée du Quai Branly le 9 décembre dernier, Citeo a révélé les huit projets à impact qui feront partie de l’accélérateur.

La décision est tombée ce lundi 13 décembre, faisant suite à un arrêté du 3 décembre : les acheteurs publics devront utiliser l’application « recensement économique des achats publics » (Reap) pour prouver le respect de leurs obligations envers l’économie circulaire, à partir du 1er janvier 2022. Une manière pour l’État de promouvoir une filière qui emploie déjà 800 000 personnes en équivalents temps plein et qui entend réconcilier les enjeux écologiques avec la croissance économique.

« Aujourd’hui, on peut très bien arriver à une protection de l’environnement enthousiasmante, qui permet de réconcilier l’écologie et l’économie. C’est ce que j’aime appeler la croissance qualitative », a expliqué ainsi Bertrand Piccard, initiateur et président de la Fondation Solar Impulse, lors de sa keynote au Circular Challenge Citeo. Cet accélérateur de projets à impact a été créé par Citeo, entreprise à mission née d’une fusion entre Eco-Emballages et Ecofolio.

Depuis sa création en 2016, Circular Challenge a ainsi permis de détecter 1650 projets dans 89 pays, d’accompagner 50 projets, de créer plus de 700 emplois, mais aussi de générer plus de 41 millions d’euros de chiffre d’affaires et de lever plus de 120 millions d’euros.

Faire passer l’économie circulaire à l’échelle

Lors de cette soirée dédiée aux solutions innovantes, de nombreux intervenants ont abordé les grands enjeux de l’économie circulaire à travers des tables-rondes et des keynotes. « Il faut des objectifs ambitieux si on veut faire avancer les choses. Un événement comme Circular Challenge est clef, il est considéré comme un asset essentiel de Citeo », introduit Antoine Fiévet, président de l’entreprise et actuel PDG du Groupe BEL, lors d’un dialogue croisé sur « Le rôle de l’entrepreneuriat pour mettre en œuvre l’économie circulaire » avec Cécile Sémériva, Directrice innovation de Citeo. « Circular Challenge est un accélérateur de projets à impact, nous travaillons ensemble avec les entrepreneurs, les collectivités territoriales, les entreprises et les opérateurs… à créer des projets qui vont passer à l’échelle de façon à accélérer la transition écologique et donc l’économie circulaire », précise Cécile Sémériva.

Georgina Grenon, Directrice Excellence Environnementale Paris 2024 et Jean Hornain, Directeur Général de Citeo ont, de leur côté, abordé le sujet des Jeux Olympiques et Paralympiques 2024. « On s’est doté d’un objectif très ambitieux, celui de valoriser 80 % des déchets générés sur nos sites olympiques. On s’inspire des athlètes, de l’obsession d’un record, mais pour cela il faut s’entourer des meilleurs et la collaboration avec Citeo est un exemple », déclare Georgina Grenon. « Les Jeux Olympiques sont un vecteur d’universalité, de citoyenneté, d’appartenance, et de ce point de vue-là, je trouve que c’est fantastique de porter cette ambition de faire des Jeux respectueux de la planète », ajoute Jean Hornain.

S’en est suivie la table ronde « Innover pour réduire l’impact environnemental des emballages et papiers » avec Hervé Navellou, Directeur Général de L’Oréal France, Léa Got, Co-fondatrice d’Hipli et lauréate 2021 de Circular Challenge et Antoine Robichon, Directeur général adjoint de Citeo. De la startup comme Hipli (une solution de colis réemployables) à L’Oréal France, les solutions innovantes pour réduire l’impact des emballages se multiplient. « Hipli est vraiment une expérience de mobilisation citoyenne, puisque c’est une expérience de consommateurs. (…) La chose primordiale pour nous, c’est la notion de mesure. Au début du projet, nous avons d’abord mesuré l’impact des solutions existantes de colis (carton ou plastique à usage unique) pour le comparer avec l’impact qu’aurait notre solution de la production jusqu’à la fin de vie de nos colis réutilisables », explique Léa Got, qui grâce à Hipli, fait circuler aujourd’hui 120 000 colis à emballage réemployable. De son côté, Hervé Navellou estime « que les choses vont bouger par le biais des entreprises, parce qu’elles ont compris que l’enjeu était là. »

Enfin, au cours d’un dialogue croisé sur « Les clés pour accélérer la transition environnementale », Marjorie Darcet, Fondatrice de LIXO, Gonzague de Blignières, co-fondateur de Raise et Cécile Sémériva ont abordé les moyens mis en place au sein de leurs entreprises pour accélérer la transition environnementale. Ainsi, selon Gonzague de Blignières : « Il est fondamental de créer des fonds d’investissement utiles qui ont un impact fort. Sur 1,5 milliard d’euros, chez Raise, nous dédions 250 millions vers des projets à impact. »

Les 8 projets à impact sélectionnés par l’accélérateur

La soirée s’est terminée sur la révélation de la promotion 2022, qui sera accompagnée pendant un an par Citeo et son accélérateur.

  • BanQu est une plateforme blockchain qui permet une traçabilité de la chaîne d’approvisionnement, de la production à la consommation.
  • Barepack est le plus grand réseau d’emballages réemployables en France, à destination de la vente à emporter et à la livraison de plats préparés. « Le changement de paradigme est de faire du jetable l’exception et du réemploi la norme », explique Nicolas Piffeteau, directeur des opérations chez Barepak.
  • BeFC produit de l’électricité avec du papier et des enzymes. Pour remplacer les batteries traditionnelles, coûteuses tant sur le plan économique qu’écologique, BeFC a créé des batteries à biocarburant, biodégradables, respectueuses de l’environnement et économiquement viables.
  • Coqli.co propose une solution d’emballages personnalisés et éco-responsables pour la vente en ligne, permettant ainsi d’avoir des emballages à la taille du produit et d’éviter de transporter de l’espace vide.
  • IDS Food a créé une solution de marquage à code unique 100 % naturel des aliments permettant la traçabilité des produits tout au long de leur cycle de vie.
  • Terravox est une entreprise spécialisée dans la sensibilisation des consommateurs à la collecte et au tri des déchets. « Le premier ingrédient est de faire vivre des expériences enthousiasmantes et conviviales avec du lien social, le second est de les accompagner dans la durée, et enfin le troisième est d’avoir un impact concret sur le quotidien », explique Frédéric Willemart, directeur général de Terravox.
  • Unico a créé le premier ERP de l’économie circulaire, afin d’accompagner les collectivités, les entreprises et les associations dans la gestion de leurs activités et de diminuer leur impact environnemental.
  • Papkot a conçu un emballage biodégradable, recyclable, sans plastique et sans fluor qui se compose de papier et de verre. Aussi résistant que du plastique, il permet notamment d’emballer des produits alimentaires.

Maddyness, partenaire média de Citeo.