Portfolio#transport / logistique
Temps de lecture : 01'37''
19 novembre 2021
barepack
© Barepack

BarePack met fin aux emballages jetables des livraisons Deliveroo

Créée en 2019, la startup propose de remplacer les emballages à usage unique par des contenants réutilisables dans les livraisons de repas à domicile.

ÉCOUTER L’ARTICLE
PARTAGER
SIGNALER UNE ERREUR ENREGISTRER PDF / EXPORTER
BarePack met fin aux emballages jetables des livraisons Deliveroo
00:00 - 00:00
00:00

Votée en 2020, l’application de la loi contre le gaspillage peine à être appliquée en France, et ce notamment à cause de l’explosion du marché de la vente à emporter. L’ONG « No plastic in the sea » estime que le secteur de la restauration applique de manière « insuffisante » les consignes pour réduire sa consommation d’emballages. C’est ce contre quoi lutte BarePack, une startup créée en 2019 qui propose un système de boites réutilisables consignées à destination de la vente à emporter et de la livraison de plats à domicile. 

« Lors d’une commande, les utilisateurs d’une plateforme de livraison comme Deliveroo n’ont qu’à cocher l’option « BarePack » pour se faire livrer dans nos contenants, qu’ils peuvent ensuite rapporter dans n’importe quel restaurant partenaire, où il sera lavé et réutilisé », explique Nicolas Piffeteau, l’un des cofondateurs de la jeune pousse. Une application permet à l’entreprise de suivre les flux de contenants et garantir un nombre maximal d’utilisations (au moins 300 fois). Si le service est géré par la startup elle-même, cette dernière se fournit en contenants chez Monbento, une entreprise qui fabrique des boites-repas réutilisables et design dans la région de Clermont-Ferrand. 

Gratuit pour les restaurants

Ce service de repas zéro déchet est payant, à hauteur de 2 euros par mois, pour les utilisateurs. Les restaurateurs peuvent accéder gratuitement à cet outil pour passer au réemploi, et économiser au passage les couts des emballages jetables – entre 20 et 50 centimes par repas selon la startup -, s’ils engagent à laver les contenants que les gens leur rapportent. La jeune pousse propose aussi une offre aux entreprises – contre 25 euros par an et par employé – leur permettant de disposer d’un stock de contenants que les collaborateurs peuvent emprunter. 

La startup travaille aujourd’hui avec plus de 300 restaurants, dont 150 en région parisienne, et de grosses entreprises comme KPMG ou Deloitte. « Nous avons plusieurs concurrents opérant au niveau local qui proposent des contenants réutilisables pour la vente à emporter, comme Greengo ou Reconcil, mais BarePack est le seul acteur à avoir convaincu des plateformes de livraison comme Deliveroo à proposer une option de réemploi », conclut Nicolas Piffeteau. Déjà présente à Paris et Singapour, elle ouvrira bientôt son service à Lyon et Clermont-Ferrand.

Article écrit par Heloïse Pons
ÉCOUTER L’ARTICLE
PARTAGER
SIGNALER UNE ERREUR ENREGISTRER PDF / EXPORTER
BarePack met fin aux emballages jetables des livraisons Deliveroo
00:00 - 00:00
00:00