Actus#foodtech / winetech
Temps de lecture : 03'11''
1 avril 2022
Xavier Niel, Moez-Alexandre Zouari et Matthieu Pigasse. Copyright PLEAD/2020.

Xavier Niel et 2XM Organic vont lancer une enseigne alimentaire avec InVivo

Transformer des jardineries en poids lourd européen de "la distribution durable, alternative et responsable" ? C'est le pari du trio Xavier Niel, Matthieu Pigasse et Moez-Alexandre Zouari, dont la société cotée s'associe à la branche distribution (Gamm Vert, Jardiland) d'InVivo.

En novembre 2020, le fondateur d’Iliad, Xavier Niel,et du campus de startups Station F, créait 2MX Organic, un véhicule d’investissement sur le créneau de la consommation durable. Il embarquait dans l’affaire son partenaire historique Matthieu Pigasse, avec qui il a lancé le groupe audiovisuel Mediawan, ainsi que de l’entrepreneur Moez-Alexandre Zouari.

Le trio d’entrepreneurs vient d’annoncer que 2MX Organic, est en négociations exclusives avec InVivo, pour absorber InVivo Retail, selon un communiqué commun. Pour rappel, 2MX Organic est un « SPAC » (special purpose acquisition company), un véhicule financier déjà coté qui fusionne avec une entreprise pour lui permettre d’entrée en Bourse plus facilement.

Cora, Auchan, Grand Frais, Monoprix… Rares sont les enseignes de la grande distribution à ne pas avoir été évoquées comme cibles potentielles pour le spac de Xavier Niel, fondateur de Free, Matthieu Pigasse, banquier d’affaires, et Moez-Alexandre Zouari, actionnaire de Picard et spécialiste de la distribution. Mais c’est finalement un acteur dont le nom n’avait jamais été mentionné, InVivo Retail, qui a été ciblé.

« On avait la volonté de créer une plateforme, ce qui fait un peu le lien avec ce qu’on avait fait avec Mediawan » , un autre spac lancé en 2015 avec Matthieu Pigasse dans le milieu de la production audiovisuelle, a expliqué Xavier Niel jeudi. « On avait racheté une première société avant d’en acquérir une cinquantaine » , partant d’un « petit producteur français » pour devenir « le deuxième producteur européen« .

Avec 2MX Organic, « c’est exactement la même idée« , poursuit-il, insistant sur le caractère « particulier » d’InVivo. Le groupe n’est pas un acteur de la grande distribution, mais l’union de 188 coopératives agricoles françaises. Après son rachat du groupe familial -très investi dans le commerce de céréales-, Soufflet, en décembre 2021, il est devenu le deuxième groupe agricole en Europe, derrière l’allemand BayWa AG, comptant plus de 13 000 collaborateurs et plus de 90 sites industriels pour un chiffre d’affaires de 10 milliards d’euros.

« Nous sommes un groupe en connexion avec l’agriculture, les agriculteurs, les coopératives« , estime son directeur général Thierry Blandinières. « Dans un projet où on cherche de l’approvisionnement local, où on veut reconnecter le consommateur ou le citoyen engagé avec l’agriculteur« .

100 à 150 magasins

L’activité distribution d’InVivo compte 1 600 points de vente en France, dont 220 détenus en propre, sous les enseignes de jardinerie Gamm Vert, Jardiland, Delbard, Jardineries du Terroir, d’animalerie Noa, et de distribution alimentaire Frais d’Ici et Bio&Co. Sur le plan financier, l’opération valorise InVivo Retail à 675 millions d’euros et « devrait intervenir au cours du deuxième semestre 2022« .

InVivo resterait actionnaire majoritaire de l’ensemble coté en Bourse 2MX Organic-InVivo Retail, à hauteur d’au moins 55%. Son directeur général Thierry Blandinières deviendrait président du conseil d’administration du spac, tandis que le directeur général d’InVivo Retail, Guillaume Darrasse, resterait à son poste.

Cette opération laisserait intacte la somme de 300 millions d’euros levée lors de la cotation de 2MX Organic fin 2020, laissant la possibilité pour l’entité de réaliser de nouvelles acquisitions.

L’objectif du trio, outre le développement de l’activité jardinage et animalerie, est de lancer « un nouveau concept de magasins » sous l’enseigne « Le Grand Marché – Frais d’ici », spécialisée dans la distribution alimentaire de produits frais et locaux, adossés aux jardineries existantes dans le portefeuille d’InVivo Retail. L’enseigne « Grand Frais » domine ce secteur en France.

Ils veulent lancer une offre de produits frais et locaux, primeur, fromagerie, boulangerie, poissonnerie et boucherie-charcuterie. La « sécurisation des approvisionnements » de ces magasins se ferait via le « réseau de coopératives sociétaires d’InVivo » , précisent les deux entités.

Ils entendent proposer « l’équivalent d’un marché qui serait couvert, avec la volonté de dérouler 100 à 150 magasins dans les années qui viennent » , détaille Matthieu Pigasse. Un premier magasin concept doit s’ouvrir « dans les 12 mois » à Bonneuil, dans le Val-de-Marne, où un gros millier des mètres carrés du Jardiland sera bientôt dévolu à la vente de produits alimentaires.