Actus#CorpoHebdo
Temps de lecture : 03'32''
22 avril 2022
Bernard Hermant

Groupe Bertrand, G7… Les 4 infos corpo à retenir cette semaine

Chaque semaine, Maddyness fait le point sur l'actualité des grands groupes en matière d'innovation. En ce moment, des startups les accompagnent pour lancer de nouvelles offres. Mis à l'honneur : Groupe Bertrand, G7, Banque Wormser Frères et L’Oréal.

ÉCOUTER L’ARTICLE
PARTAGER
SIGNALER UNE ERREUR ENREGISTRER PDF / EXPORTER
Groupe Bertrand, G7… Les 4 infos corpo à retenir cette semaine
00:00 - 00:00
00:00

Le Groupe Bertrand déploie l’acompte sur salaire avec Rosaly

Le Groupe Bertrand Restauration et Rosaly viennent de signer un partenariat pour donner accès à l’acompte sur salaire aux salariés de plusieurs enseignes du groupe, à l’image de Hippopotamus, Au Bureau ou Léon. La filiale du groupe Bertrand dédiée à la restauration commerciale mise sur la solution numérique de la startup, qui a été l’une des premières à importer en France ce système utilisé à l’étranger depuis 2015. Dans un communiqué, les partenaires indiquent que ce dernier a pour objectif d’« améliorer le bien-être financier et le pouvoir d’achat grâce à l’acompte sur salaire et à une meilleure éducation à la gestion de leur budget ». Le groupe Bertrand, qui relève que le secteur de la restauration a « beaucoup souffert avec ces deux années de crise sanitaire » , souhaite proposer ce nouveau service pour offrir à ses collaborateurs « une plus grande autonomie financière tout en les faisant bénéficier d’un accompagnement à la gestion de leur budget ». L’application de Rosaly vise aussi à améliorer l’engagement des employés. Pour rappel, les Français règlent chaque année 7 milliards d’euros d’agios à la banque pour leur découvert en fin de mois.

G7 s’associe avec TIM Sports pour faciliter l’utilisation du vélo en ville

G7 s’allie à TIM Sports pour faciliter le transport de vélos dans les véhicules de sa flotte. La compagnie de taxis et la startup de location de vélos de fonction entend ainsi enrichir les possibilités du service G7 Vélo, qui regroupe les véhicules équipés de porte-vélos et pouvant en transporter jusqu’à trois à la fois. De quoi, selon les partenaires, proposer aux salariés qui utilisent le vélo pour les trajets domicile-travail « une solution de déplacement alternative en cas d’imprévus » (intempéries, fatigue, crevaison, etc.). Les « vélotafeurs » peuvent ainsi commencer leur trajet en vélo et le finir en taxi, et inversement. Disponible dans l’application G7, l’option est facturée quatre euros. Une centaine des 9 000 taxis G7 est équipée. « Nous souhaitions offrir une alternative pour les déplacements quotidiens et encourager une mobilité douce. Cette collaboration prouve que vélos et taxis peuvent être des modes de transport complémentaires » , a jugé dans un communiqué Yann Ricordel, directeur général adjoint de G7. Un Français sur cinq vivant dans une grande ville pédale pour son trajet domicile-travail, selon une étude de l’Union sport et cycle publiée en 2019.

La Banque Wormser Frères renforce son partenariat avec Jenji

La Banque Wormser Frères, qui a co-créé avec la FinTech SaGa Corp la banque en ligne manager.one à destination des entrepreneurs et sociétés, renforce son partenariat avec Jenji. Cet expert de la gestion des dépenses professionnelles apporte un supplément de service, automatiquement intégrée à la plateforme de manager.one, avec sa carte virtuelle ou physique utilisable une ou plusieurs fois. Cette dernière n’engendre aucun surcoût pour le client, peu importe le type de dépenses à régler. Ce qui constitue, selon les partenaires, « un atout majeur pour une des offres les plus complètes du marché ». Jenji Pay peut être utilisée auprès des marchands qui s’appuient sur le réseau d’acceptation Visa. La carte est disponible sur Google Pay et Apple Pay, et l’entreprise qui en est à l’origine traite selon ses dires « 35 millions d’euros de notes de frais chaque semaine depuis 170 pays ». Pour rappel, manager.one a aussi commencé à déployer la carte biométrique d’Idemia.

L’Oréal lance un fonds d’investissement destiné à l’économie circulaire

À l’occasion de la Journée de la Terre, L’Oréal lance un fonds d’investissement destiné à l’économie circulaire auquel, en tant que principal investisseur, le numéro un mondial des cosmétiques contribue à hauteur de 50 millions d’euros. Ce véhicule « à impact » sera géré par Demeter et Cycle Capital, des gestionnaires de capitaux axés sur les technologies propres, respectivement basés à Paris et Montréal. « C’est un fonds qui se veut ouvert à d’autres investisseurs » , a indiqué à l’AFP la directrice générale Responsabilité sociale et environnementale de L’Oréal, Alexandra Palt. Le fonds est doté de 80 millions d’euros et a entend atteindre les 150 millions d’euros. Il « soutiendra des startups qui développent une utilisation circulaire des ressources, dans des secteurs tels que les nouveaux matériaux de la bio-économie, les solutions circulaires pour l’emballage, le recyclage et les déchets, la logistique et les procédés éco-performants » , d’après L’Oréal, qui précise que For Days, grâce à laquelle 150 000 vêtements ont été recyclés, ou Aphea.Bio, qui conçoit des produits agricoles biologiques pour réduire l’épandage de produits chimiques, ont été soutenues.

Article écrit par Maddyness
ÉCOUTER L’ARTICLE
PARTAGER
SIGNALER UNE ERREUR ENREGISTRER PDF / EXPORTER
Groupe Bertrand, G7… Les 4 infos corpo à retenir cette semaine
00:00 - 00:00
00:00