24 mai 2022
24 mai 2022
Temps de lecture : 3 minutes
3 min
7893

Nubbo inaugure le titre d’incubateur à mission en France

L’incubateur toulousain s’est appliqué les critères de société à mission pour essaimer cette démarche responsable auprès des startups qu’il accompagne.
ÉCOUTER L’ARTICLE
Temps de lecture : 3 minutes
Partager
Ne passez pas à côté de l'économie de demain, recevez tous les jours à 7H30 la newsletter de Maddyness.
Légende photo :
© Nubbo

Montrer l’exemple. C’est l’objectif que s’est donné Nubbo en devenant le premier incubateur à mission français. Pour ce faire, la structure régionale toulousaine s’est appliquée toutes les critères de " société à mission " en inscrivant dans ses statuts sa raison d’être, ses objectifs sociaux et environnementaux ainsi que les modalités de suivi de l’exécution des missions. 

Le statut de société à mission, introduit par la loi PACTE, existe pour les sociétés commerciales, mais il n’est pas étendu aux associations aujourd’hui, alors on a décidé de le faire, explique Thierry Merquiol, en charge des levées de fonds chez Nubbo, et à l’origine de cette initiative. On veut être exemplaire pour accompagner les dirigeants dans cette démarche de développement d'une stratégie ESG (critères environnementaux, sociaux et gouvernance) solide ". 

Des entrepreneurs peu sensibilisés

La genèse de cette initiative part de deux constats. " En accompagnant au quotidien des startups, on se rend compte qu’être une entreprise responsable aujourd’hui est absolument nécessaire, précise Thierry Merquiol. Et, malheureusement, les projets qu’on accompagne restent encore peu - voire pas - sensibles à la notion de RSE (Responsabilité sociétale des entreprises) ". Et, si Nubbo accompagnait déjà les entreprises sur les parties marché, marketing et levées de fonds, l’incubateur admet que, jusqu’à maintenant, il "était un peu sec sur ce volet ". 

Si Nubbo est encore en phase de construction de son action, l’incubateur compte bâtir sa démarche sur deux piliers : sensibiliser les entreprises qu’il accompagne à travers différentes actions et événements (sur des thématiques comme : Comment faire son bilan carbone? Comment modifier ses statuts pour devenir entreprise à mission? etc.), et mettre en place des outils dédiés pour un accompagnement opérationnel. 

On l’a fait pour Nubbo, on connaît donc des prestataires de qualité et le cheminement à effectuer, résume Anne-Laure Charbonnier, directrice de Nubbo. Notre structure sélectionne des projets à un stade très précoce, et on veut leur montrer qu’il est beaucoup plus simple de prendre ce sujet à bras le corps depuis le début en se demandant comment être le plus frugal possible dès l’établissement de la roadmap du produit, plutôt que d’avoir à déconstruire ses démarches sur un produit avancé ". 

Un enjeu clé pour les financements

Et Thierry Merquiol insiste. Si formaliser des engagements RSE est si important , c’est aussi pour mieux développer son entreprise et favoriser sa croissance. " Certains entrepreneurs font les gros yeux quand on leur parle de " mission " ou de RSE de prime abord, puis ils comprennent vite l’enjeu qui se cache derrière ces thématiques au moment où ils n’arrivent plus à recruter à cause de leur manque d’engagement ou que leur levée de fonds capote parce que les investisseurs leur ont demandé leur bilan carbone par exemple. Les fonds se dotent maintenant tous d’une stratégie ESG, et si on ne passe pas cette étape, il devient trop dur de lever des fonds ". 

Un constat partagé par Anne-Laure Charbonnier, qui ajoute que l’attribution des aides publiques devraient prendre la même trajectoire à l’avenir. " L’ensemble des aides existantes devraient être revues à l’aune de l’introduction de critères ESG. Cela devient un enjeu clé, au coeur des critères de financement ".