Actus par MADDYNESS avec VEUVE CLICQUOT
écrit le 19 juillet 2023
19 juillet 2023
Temps de lecture : 5 minutes
5 min
54377

Lille : Veuve Clicquot réaffirme son soutien aux entrepreneures audacieuses

Qui serait plus qualifié que la Maison Veuve Clicquot pour apporter son soutien aux femmes entrepreneures audacieuses? C'est là toute l'essence de cette Maison par deux fois centenaire.
Temps de lecture : 5 minutes
Partager
Ne passez pas à côté de l'économie de demain, recevez tous les jours à 7H30 la newsletter de Maddyness.

Jean-Marc Gallot, PDG de Veuve Clicquot, l’a volontiers rappelé en préambule des Rencontres Audacieuses de Lille qui se tenaient mercredi 28 juin dernier pour lever les freins sociaux et sociétaux et développer la capacité des entrepreneures présentes à construire un réseau, trouver des financements et conscientiser leur potentiel.

Madame Clicquot est, sans doute, la première femme cheffe d’entreprise en France. Après avoir perdu son mari en 1805 - alors âgée de 27 ans et à une époque où les femmes n’ont ni compte bancaire ni le droit de travailler, elle reprend le flambeau de cette entreprise fondée en 1772 à laquelle elle apporte par la suite une dose considérable d’innovation à l’instar de la table de remuage, le rosé d’assemblage. L’esprit de cette pionnière nous habite aujourd’hui dans tout ce que nous réalisons.” a remémoré Jean-Marc Gallot. Après avoir organisé une première édition dans la ville de Marseille et une seconde à Bordeaux, c'était maintenant au tour de la capitale des Hauts de France d'accueillir - sous le marrainage de l'entrepreneure et dirigeante Nathalie Balla - cet événement phare du programme Bold by Veuve Clicquot, qui vise à promouvoir davantage l’impact et la visibilité des femmes dirigeantes d'entreprise.

Cette journée était également l'occasion de rappeler les résultats du 3ème baromètre international réalisé par la prestigieuse maison, qui grâce à l’expression de 49 000 femmes et hommes, entrepreneurs et aspirants entrepreneurs de 25 pays permet d’obtenir une photographie de l'état de l’entrepreneuriat féminin à travers le monde. Hélas les résultats montrent que ce sujet ne tolère pas de relâchement. “Le désir d’entrepreneuriat s’est moins exprimé entre 2021 et 2023 qu’entre 2019 et 2021,  analyse Jean-Marc Gallot avant de poursuivre et pour cause, l’étude révèle par ailleurs qu’en France, 93 % des femmes expriment le besoin de rôle modèle, mais seulement 18 % d’entre elles peuvent nommer une entrepreneure inspirante. Aussi, il est nécessaire de vous faire gagner en visibilité pour que vous développiez vos affaires, mais aussi et surtout, pour que vous deveniez, à votre tour, figures d'inspiration.” 

Un pairing pour stimuler l’audace 

Pourtant nombreuses sont les Françaises avoir des parcours inspirants et certaines  de ces femmes audacieuses étaient présentes, à Lille, ce mercredi, pour guider, à l’occasion de plusieurs sessions de speed mentoring d’une heure, la trentaine de participantes venues chercher de précieux conseils autour de trois thématiques particulières : l’accès au financement, la confiance en soi et le réseau. Le vivier de mentors comptait des profils variés, parmi lesquels des entrepreneurs évidemment, mais aussi des journalistes, des investisseurs, des directeurs généraux ou encore des humoristes : Sophie Fontanel, Caroline Vigneaux, Helene Boulet Supau, Aurélie Vermesse (Présidente de la CCI Grand Lille) et bien d’autres ont répondu à l’invitation.

“Chez Sistafund, notre rôle est d’investir et faciliter l’accès au financement pour les femmes fondatrices et les équipes mixtes. Il était donc évident pour moi de répondre à nouveau présente à cet événement Bold by Veuve Clicquot après une édition à Bordeaux. J’ai été ravie de mentorer des femmes entrepreneurs sur les sujets de financement et d’investissement, et de (re)découvrir l’écosystème Lillois, avec la certitude que nous continuerons à construire un avenir entrepreneurial plus inclusif et vertueux”, témoigne Alice Groth, VC associate chez Sistafund.

Un plaisir partagé par les mentorées “J’avais eu écho de ce que faisait la Maison Veuve Clicquot en faveur de la visibilité des femmes entrepreneures et j’ai vu dans cette journée, une véritable opportunité. Ça permet de sortir de l’opérationnel. L’échange que j’ai eu avec Nathalie Balla m’a permis de repenser le financement du développement, qui dans notre cas, est plutôt organique, en prenant notamment conscience de la valeur de notre travail et de la nécessité de revoir nos prix de lancement,” se réjouit Oriane Mary, co-fondatrice de Gumami, une agence social media spécialisée dans la food.

Même ferveur chez Séverine Wilson, fondatrice de Refair, une marketplace de décoration et d’ameublement durable qui s’est sentie particulièrement chanceuse d’avoir été coachée durant une heure par la journaliste et autrice Sophie Fontanel : “Nous avons essentiellement parlé de l’impact des réseaux sociaux pour la visibilité d’une marque et d’une entrepreneure. Elle m’a donné énormément de conseils sur la personnalisation dans la création de contenu.” 

Gagner en visibilité pour changer de trajectoire

Au cours de cette journée de speed mentoring, Carole Bildé, Directrice Marketing & Communication Maison Veuve Clicquot, LVMH et directrice internationale du programme Bold a tenu à rappeler à l’audience que les rencontres audacieuses n’étaient pas l’unique composante de Bold.

Elle a notamment souligné l’existence des Bold conversations, du Podcast Bold Voices, mais aussi et surtout du coeur du réacteur du programme, les prix Bold Woman Award (précédemment Business Woman Award) – prix qui récompense et met en lumière des entrepreneurs qui, grâce à leur talent, leur force et leur personnalité ont bâti, repris ou développé une entreprise - et du Bold Future Award (précédemment New Generation Award) qui, quant à lui, récompense les entrepreneures de demain. “Mesdames les candidatures sont ouvertes. C’est à vous de jouer. Ces prix peuvent véritablement changer une trajectoire. Ils vous donnent une visibilité ; vous donnent la possibilité d’intégrer cette famille Bold by Veuve Clicquot, un réseau composé de 450 femmes entrepreneures du monde entier, s’est enthousiasmé Carole Bildé avant d’inviter les participantes à s’inscire sur la Bold Open Data Base, la première base de données ouverte mondiale des femmes entrepreneures.

Cette innovation, lancée en décembre dernier, peut changer la donne pour celles d’entre vous qui cherchent à gagner en visibilité auprès des médias, d’investisseurs, de chercheurs, d’étudiants ou encore de conférenciers. Nous en avons encore eu la preuve, à l’occasion du dernier salon Vivatech  au cours duquel nous avons rencontré une entrepreneure qui, à la suite de son inscription, a été contactée par un journaliste, mais aussi un investisseur qui lui a apporté des clients.” a ensuite illustré Carole Bildé.

Maddynews
La newsletter qu'il vous faut pour ne rien rater de l'actualité des startups françaises !