Décryptage par Maddyness avec l'ambassade du Royaume-Uni en France
écrit le 17 mai 2024, MÀJ le 21 mai 2024
17 mai 2024
Temps de lecture : 7 minutes
7 min
47118

Avec shipshape.vc, Daniel Sawko aide les fondateurs du monde entier à trouver des investisseurs

Frustré par le manque d’accès au financement pour les startups installées en dehors de Londres, Daniel Sawko a fondé shipshape.vc, un moteur de recherche de capital-risque à destination des fondateurs.
Temps de lecture : 7 minutes

Londres est depuis longtemps vue comme le centre névralgique de la scène des startups britanniques. En 2022, la capitale s’accaparait deux tiers du total des investissements en capital-risque au Royaume-Uni.

Cela ne veut pas dire que l'innovation ne prospère pas en dehors de Londres. Bien au contraire : dans tout le Royaume-Uni, des pôles de startups ont vu le jour à Cardiff, Édimbourg, Manchester et Belfast, pour n'en citer que quelques-uns. En parallèle, un afflux de fintech, de deep tech, de biotech, d'IA et d'autres industries disruptives ont émergé un peu partout sur le territoire.

Pour Daniel Sawko, ces jeunes entreprises sont confrontées à un défi majeur : celui de la répartition inégale des capitaux dans le pays. Lui-même est originaire d'une région rurale du Pays de Galles, et a pu constater les disparités entre les startups fondées à Londres et celles venues d’ailleurs.

Mû par une volonté de résoudre ce problème, Daniel Sawko a créé shipshape.vc, un moteur de recherche spécialisé dans le financement des startups, qui vise à permettre à leurs fondateurs de lever des fonds indépendamment de leur emplacement géographique. L'objectif est d'éliminer les barrières formelles et informelles à la collecte de fonds, et d’aplanir les obstacles qui rendent celle-ci plus difficile pour les fondateurs installés en dehors des principaux centres de startups.

« Une grande partie de la R&D se fait en dehors de Londres », explique Daniel Sawko.
« Dans ce contexte, l'hypothèse sur laquelle repose shipshape.vc est la suivante : les investisseurs qui veulent aider les entreprises dans un domaine spécifique, comme la guérison du cancer ou de la maladie d'Alzheimer, sont bien plus susceptibles de s’intéresser au problème que ces startups essaient de résoudre, plutôt qu’à leur emplacement. »

« Asymétrie de l'information » et autres obstacles à l'innovation

Daniel Sawko est économiste de formation. Sa compréhension de « l’asymétrie de l'information », à savoir la manière dont le déséquilibre des connaissances et des informations peut avantager un acteur au détriment d'un autre, l’a mis sur le chemin de la théorie qui a donné naissance à Shipshape.

« De manière générale, ceux qui détiennent l’information ont tendance à la garder pour eux, et à en prélever le meilleur pour leur propre bénéfice. Or, une telle approche n’est pas vectrice de progrès pour la société dans son ensemble », explique Daniel Sawko.

Il a constaté ce phénomène de manière flagrante dans le monde du capital-risque, où les fondateurs ayant déjà des contacts et une expertise sur la manière de naviguer le monde de l'investissement sont injustement privilégiés. « Les informations sont limitées pour savoir quelles personnes approcher pour obtenir un financement, ou dans quelles startups investir. Cela empêche la société d’avancer autant qu’elle ne le ferait si ces données étaient plus largement accessibles. »

Alors, de quoi les startups ont-elles besoin ? D’un répertoire complet et impartial d'investisseurs pour les aider à trouver les bonnes informations et les bons contacts, afin d'accéder au financement dont elles ont besoin. C'est ainsi qu'est né shipshape.vc.

shipshape.vc : comment ça marche ?

shipshape.vc est un moteur de recherche gratuit qui rassemble des données issues de milliers de sources, afin de fournir des informations sur les différents cycles de financement, la localisation des entreprises, les noms des investisseurs et des fondateurs, ainsi que les montants investis.

Rejoignez Shipshape !

À cela s'ajoutent des informations détaillées sur les investisseurs eux-mêmes, notamment sur leur portefeuille existant, leur présence sur les réseaux sociaux et les articles qu’ils ont publiés. Les fondateurs peuvent ainsi se faire une idée précise du type d'entreprise que ces investisseurs recherchent.

L'inscription sur shipshape.vc est entièrement gratuite, et toutes les informations affichées sont validées par des sources de données externes. Celles-ci sont actualisées chaque semaine, ce qui permet aux fondateurs et aux investisseurs de disposer des renseignements les plus récents, sans risque de spam ou de contacts obsolètes.

« Nous avons fait de cette masse de données un répertoire gratuit et intuitif, pour que les fondateurs puissent les consulter, rationaliser leurs recherches, et être certains d’obtenir le meilleur résultat lorsqu'ils s'adressent à la bonne société d'investissement », explique Daniel Sawko.

Le moteur de recherche ne s’occupe pas que des investisseurs : shipshape.vc souhaite fournir une plateforme holistique de soutien aux startups, et inclut notamment des informations sur les cabinets d'avocats, les gouvernements locaux, les conseils municipaux et les programmes de préparation au financement.

Depuis son lancement, shipshape.vc a connu une croissance notable, avec plus de 3.000 utilisateurs répartis dans 183 pays, et au moins 26.000 recherches uniques en un peu plus d'un an. Cette croissance organique, due uniquement au bouche-à-oreille, témoigne de la nécessité d'une plateforme comme celle-ci.

Le Pays de Galles sous les feux de la rampe

En plus de diriger shipshape.vc, Daniel Sawko passe une grande partie de son temps à porter haut les couleurs de la tech galloise. Lors de la prochaine édition de VivaTech à Paris, il participera à une table ronde organisée dans le pavillon britannique, pour discuter du paysage des startups galloises et des opportunités que cette nation offre aux entreprises de multiples secteurs : semi-conducteurs, insurtech, ou encore cybersécurité.

En tant que fier Gallois, Daniel Sawko s'est donné pour mission d'élever le statut des fondateurs régionaux au niveau de celui des fondateurs londoniens. Et pour cause : il fait lui-même partie de cette catégorie, la majorité de l'équipe de shipshape.vc étant basée dans le sud du Pays de Galles.

Actuellement, la géographie continue de jouer un rôle important dans le parcours des fondateurs. Même si des villes telles que Cardiff ne se trouvent qu'à quelques heures de Londres, les startups issues de leurs écosystèmes connaissent des expériences radicalement différentes de celles nées dans la capitale.

« Selon nos données, une entreprise technologique installée à Londres ou dans le Sud-est, et une startup du Nord de l’Angleterre évalueront leur activité de manière très différente, même si elles ont à peu près de la même taille et enregistrent le même chiffre d’affaires », explique Daniel Sawko. Shipshape.vc s'efforce de remédier à cette situation, afin qu’un fondateur basé dans une région rurale du Pays de Galles ait accès aux mêmes opportunités que ses collègues de Londres ou du Triangle d'Or.

Il y a des raisons de se réjouir. Malgré le décalage dans les financements, des régions telles que le Pays de Galles et Cardiff disposent d’un grand potentiel pour l'investissement et la création d'entreprises. En 2023, plus de 20.000 nouvelles entreprises avaient ainsi été lancées au Pays de Galles, attirant 157 millions de livres d'investissements en capital-risque.

Un constat qui permet à Daniel Sawko d’être confiant, non seulement en ce qui concerne l’avenir de la technologie galloise, mais aussi plus largement sur les perspectives qui attendent la technologie britannique dans son ensemble. « Une des choses qui me rendent optimiste, c’est qu’on ne se rend même pas compte du nombre de gens qui tentent de trouver des solutions à une quantité inimaginable de problèmes », confie-t-il.

Avec les bonnes informations à portée de main, un nombre toujours plus important de fondateurs pourrait trouver l’élan et les financements qui leur permettront d’avoir un impact significatif sur la scène mondiale.

Vous participez à l’édition 2024 de VivaTech à Paris ? Vous pourrez retrouver Daniel Sawko dans le cadre d'une table ronde sur le thème « Le dragon gallois : Un écosystème technologique en plein essor » au pavillon britannique, le vendredi 24 mai 2024 à 14h00. Pour plus d'informations, c'est ici.

Maddynews
La newsletter qu'il vous faut pour ne rien rater de l'actualité des startups françaises !
Partager
Ne passez pas à côté de l'économie de demain, recevez tous les jours à 7H30 la newsletter de Maddyness.
Légende photo :
Daniel Sawko